La réforme du code du travail

Une actualité vous fait réagir, parlez en...
Avatar du membre
Chaynal
Bionique
Bionique
Messages : 3791
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : Gay
Localisation : Toulouse
Genre :
Âge : 39

Re: La réforme du code du travail

Messagepar Chaynal » 2 années plus tôt

vigix a écrit :Citer des sources c'est très bien, mais citer des sources qui sur des sujets "sensibles" sont clairement engagés ce n'est pas très correct... (intellectuellement parlant)

Tu confonds positionnement idéologique et pertinence du propos.
Rien à voir.

Vous prenez Le Monde (classé à gauche) ou Le Figaro (classé à droite) ; on y trouve des journalistes capable de pondre le même article avec un avis diamétralement opposé tout en bossant dans la même boutique...

Euh... Je n'ai pas compris cette phrase. :secache:

vous prenez Minute vous ne risquez pas de lire du bien de Melenchon ou du facteur...

Quand je parle de pertinence du propos, ça exclut bien évidemment les discours haineux.

alors permettez moi de douter sérieusement d'Acrimed

Parce que tu regardes qui parle pour accorder ou pas de la valeur à ce qui est dit.

Chaynal a écrit :3) Décidément, tout ce qui ne concorde pas avec tes opinions politiques et économiques est forcément extrémiste sans distinction aucune : tu entasses amalgames sur amalgames, on dirait... un discours extrémiste.

Un article du Figaro (tout frais), journal extrémiste si je te comprends bien...

Non, c'est raté.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/06/08/31001-20160608ARTFIG00232-reforme-du-marche-du-travail-la-bce-aussi-a-donne-des-ordres.php
Ai-je besoin d'expliquer pourquoi je ne partage pas du tout son point de vue et que ces oreilles ont bien sifflé?

Si surprenant cela soit-il, je suis curieux de connaître ton commentaire à cet article.
"N’oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu’accompagné du droit à la lucidité." - Georges Charpak
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 4919
Enregistré le : 10 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 32
Contact :

Re: La réforme du code du travail

Messagepar Ascagne » 2 années plus tôt

Quelques dessins d'Allan Barte (page Facebook ici) sur les liens entre discours gouvernemental, lutte contre la loi travail et Euro 2016 :

Euro2016 et politique, par Allan Barte.png
Euro2016 et politique, par Allan Barte.png (303.16 Kio) Vu 1002 fois


Euro 2016 et Hollande, par Allan Barte.png
Euro 2016 et Hollande, par Allan Barte.png (121.78 Kio) Vu 1002 fois
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/
vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Âge : 49

Re: La réforme du code du travail

Messagepar vigix » 2 années plus tôt

Chaynal a écrit :Tu confonds positionnement idéologique et pertinence du propos.
Rien à voir.


Je ne confonds pas, les 2 sont intimement liés...

Chaynal a écrit :Euh... Je n'ai pas compris cette phrase. :secache:

Prend le Figaro ; tu peux y lire des articles pro UE et des articles anti UE.

Chaynal a écrit :Parce que tu regardes qui parle pour accorder ou pas de la valeur à ce qui est dit.

Justement non ; des sites extrémistes peuvent avoir de très bonnes infos... les conclusions qu'ils en tirent en revanche c'est autre chose. Tu prends par exemple une info économique ; tu retrouves cette même info sur des sites proche d’extrême droite et gauche... les conclusions sont radicales dans les deux cas et généralement en totale opposition.


Chaynal a écrit :Si surprenant cela soit-il, je suis curieux de connaître ton commentaire à cet article.

En bref des phrases qui me font bonndir:
- "la BCE a profité de la crise des «dettes souveraines» pour dicter de manière très directe les réformes structurelles à mettre en place"
--> La BCE est indépendante du pouvoir politique ; elle émet des recommandations mais ne dicte et ne demande rien.

"Oui, la Commission européenne donne des consignes aux États membres .../..."
--> La Commission est le bouc-émissaire commode, inconnue du grand public (membre, compétences) ... qui se cache derrière? Les Etats! ("c'est pas nous, c'est l'Europe")

"Dès lors, il ne peut que s'engager une course à la désinflation salariale entre les différents pays."
--> La fiscalité est visiblement une inconnue pour cette journaliste...

"Aussi n'a-t-elle pas [La BCE] hésité, parfois, à sortir complètement de son domaine de compétence - la politique monétaire - pour menacer puis pour prescrire, ainsi que l'explique ici l'économiste britannique Philippe Legrain."
--> HEUREUSEMENT ! Où étaient les politiques? Aux abonnés absents tellement effrayés par l'évolution de la crise et incapables de prendre une décision!

"Mais que l'Union européenne et la zone euro, engoncées dans l'idéologie et dans un fédéralisme monétaire dysfonctionnel et piteux, continuent, seules, à chérir."
--> Plus d'Europe quoi ! On le sait qu'il manque un Gouvernement fédéral... c'est bien gentil d'avoir des penchants nationalistes mais il faut les assumer clairement plutôt que de taper sur la BCE, la Commission, l'€...
vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Âge : 49

Re: La réforme du code du travail

Messagepar vigix » 2 années plus tôt

Les casseurs de la CGT
http://www.europe1.fr/societe/des-docke ... rs-2773154

Et un coup de gueule de médecins et de chercheurs de Necker après les énièmes exactions
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016 ... cheurs.php

"Lancer des pavés c'est se défendre" ; On va pourvoir balancer des pavés à la gueule des bloqueurs cgtistes alors? :vener:
http://www.lepoint.fr/societe/pour-phil ... 141_23.php
chatnoir

Re: La réforme du code du travail

Messagepar chatnoir » 2 années plus tôt

Instrumentalisation, quand tu nous tiens :coeur:
http://osonscauser.com/a-chaud-06-hopital-necker-manif-historique-que-retenir/
necker instrumentalisation.jpg
necker instrumentalisation.jpg (58.41 Kio) Vu 964 fois
Avatar du membre
FTQ
Bijou
Bijou
Messages : 1481
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : Lesbienne
Localisation : Dans une cuvette pleine de bulles enivrantes et prétentieuses.
Genre :
Âge : 50

Re: La réforme du code du travail

Messagepar FTQ » 2 années plus tôt

Merci Chatnoir de rappeler certaines vérités :)
« J'aime la vie [...] Elle surpasse ses promesses comme une maîtresse follement amoureuse et qui ne craint plus de trop prouver son amour. Je sens sur mes joues ses longues caresses [...] J'ai [...] faim de tous les plats du monde... » Mireille Havet
chatnoir

Re: La réforme du code du travail

Messagepar chatnoir » 2 années plus tôt

Des faits ^^ c'est tout, mais de rien.
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 4919
Enregistré le : 10 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 32
Contact :

Re: La réforme du code du travail

Messagepar Ascagne » 2 années plus tôt

Un article édifiant sur la Gazette Debout, le blog de Nuit Debout, à propos des blessés de la manifestation du 14.

L’accablant bilan des Street Medics après la manif du 14 juin

Les bénévoles des Street Medics ont livré jeudi 16 juin un bilan accablant mais provisoire des blessés pendant la manifestation du 14 juin contre la loi Travail. Ils estiment avoir secouru au total une centaine de personnes. La Préfecture annonce de son coté 17 manifestants blessés. Un écart monstrueux qui minore les violences subies par les participants au cortège. Voici le communiqué des Street Médic à retrouver également sur leur page Facebook.

Image
Manif du 14 juin – Jerome Chobeaux – DR

Nous sommes plusieurs dizaines de manifestantEs (étudiantEs, salariéEs, intermittentEs, précaires, grévistes ou non, Nuit Deboutistes de l’infirmerie militante de la place de la République) à avoir décidé de venir équipéEs de matériel de premiers soins en manifestation afin d’aider TOUTES les personnes victimes de la répression policière.
Face à la répression qui touche tous les mouvements sociaux, et pour citer les plus récents : les mobilisations contre l’état d’urgence et la COP21, les luttes des migrantEs de Calais et d’ailleurs, les Zad de Notre-Dame-des Landes et du Testet (souvenons-nous de la mort de Rémi Fraisse sous les grenades des Gendarmes Mobiles), et bien sûr aujourd’hui la bataille contre la « Loi Travail » et son monde.
Face aux assignations à résidence, aux interdictions de manifester, aux poursuites judiciaires, à la disparition progressive du droit de manifester. Face aux yeux crevés par les tirs de Flash-ball, aux brûlures et contusions parfois très sérieuses des grenades lacrymogènes et de désencerclement, aux os brisés par les coups de Tonfa et face aux traumatismes psychologiques que la répression génère.
Nous sommes plusieurs dizaines de manifestant-e-s à avoir décidé de venir équipé-e-s de matériel de premiers soins afin d’aider toutes les personnes victimes des violences policières durant les manifestations et les journées de mobilisations.
Le bilan des violences policières recensées ce mardi 14 juin ne prend en compte que les témoignages des street medics présentEs au débriefing post-manif’ effectué place de la République.

Bilan provisoire du mardi 14 juin. Pour commencer, nous tenons à souligner que cette manifestation était d’une ampleur exceptionnelle, tant par le nombre de manifestants présents que par la violence de la répression. Elle a été éprouvante pour touTEs les manifestantEs, medics compris. Plus de 100 medics venu-es de partout étaient présent-e-s pour l’événement.

La gazeuse à main était de sortie ce jour, beaucoup de camarades peuvent en témoigner. Nous avons pris en charge une cinquantaine de personnes brûlées au visage, parfois à bout portant. Elle a entraîné vomissements chez deux manifestants et des troubles de la conscience chez un autre.

Le trajet de la manifestation s’est fait dans un nuage plus ou moins épais mais toujours constant de gaz lacrymogènes. Les street medics ont pris en charge plus d’une centaine de crises de panique accompagnées de nombreuses détresses respiratoires réelles, des malaises dont certains avec perte de connaissance. Comme développé dans le communiqué du 10 mai, en plus des difficultés respiratoires et des pleurs/ aveuglements, nous constatons que l’utilisation intempestive des gaz provoque beaucoup d’effets à moyen terme tel que des nausées, des difficultés respiratoires, des inflammations des voies respiratoires, des maux de têtes, des inflammations du larynx et des cordes vocales, des bronchites, de l’asthme, des troubles digestifs, etc.

Image
Manif du 14 juin – Jerome Chobeaux – DR

Les palets de lacrymo ont également engendré de multiples blessures chez les manifestantEs, notamment au niveau des mains, de la tête et du visage. Au moins un manifestant a été évacué après avoir reçu un palet sur le front. Nous précisons que les palets lacrymogènes font des brûlures et qu’ils ont ciblé directement des gens (dont parfois des médics)

Les tirs de Lanceurs de balles de défense (remplaçant du flashball) ont également fait des dégâts, de nombreux hématomes et plaies aux membres inférieurs et supérieurs, au moins trois personnes ont reçu des balles défense 40mm dans l’abdomen et une dans la tempe.

Mais en ce 14 juin, ce sont les grenades de désencerclement (GD) explosant au sol ou des grenades lacrymogènes à tir tendu et les coups de tonfa des multiples charges essuyées par les manifestantEs qui ont causé le plus de dégâts parmi nous.

En effet, les Grenades Désencerclantes ont causé des hématomes, des plaies, des brûlures au niveau des pieds, mollets, tibias, cuisses, fesses, parties génitales, abdomens, bras et mains, visages et têtes. En tout nous avons eu à soigner entre 90 et 100 blessures dues au G.D. et au matraquage, dont une vingtaine a du être évacuée. Nombre d’entre nous, manifestantEs contre la loi Travaille et son monde, souffraient d’acouphènes ce soir-là. Une personne a eu un doigt luxé, 3 personnes se sont retrouvées avec des éclats enfoncés dans le thorax, une personne a perdu connaissance suite à un tir tendu occasionnant une plaie au front, il a été évacué.
Un manifestant a également reçus un tir tendu de grenade lacrymogène au niveau des cervicales, entrainant une plaie importante et, le lacrymogène s’étant activé, une brûlure sur l’ensemble de la plaie et du haut du dos. La personne a été évacuée d’urgence à l’hôpital.

Les charges et matraquages intempestifs tout au long du chemin ont nécessité des soins au niveau des membres mais surtout au niveau de la tête et du visage : arcades ouvertes, plaies et hématomes du cuir chevelu, pommettes, mâchoires, lèvres, suspicion de fracture du nez, plaie ouverte sous l’œil, plaie au niveau du crâne avec arrachement au niveau du cuir chevelu… une centaine de manifestantEs ont été prisES en charge.

Toutes ces charges ont provoqué moult mouvements de foule, nous, manifestantEs, avons été victimes de chute, piétinéEs par les forces de l’ordre (suspicion de côtes fêlées), nous sommes fouléEs des chevilles, le tout toujours au milieu des gaz.

En tout, nous avons pris en charge des centaines de manifestantEs ce mardi, (pour information, la préfecture annonce un bilan de » 17 manifestants tous en urgence relative », à quelle manifestation étaient-ils ?) et soulignons, encore une fois, la fulgurante escalade de la répression au fil des manifestations. Cette journée a été éprouvante pour nous tou-te-s, mais n’entame en rien notre détermination !

Nous ne sommes ni sauveteuses, ni sauveteurs, juste des manifestantEs qui se préfèrent debout plutôt qu’à genoux ! La solidarité est notre arme !

Des manifestantEs / street medics, présentEs à la manifestation du 14 juin 2016.
Pour prendre contact ou apporter un témoignage : street-medic (at) riseup.net


A lire aussi :
Pratiques sauvages d’une police à gueule de milice, sur le blog "Outre l'écran" de Jean-Claude Leroy sur Mediapart.

Un extrait :

Le samedi 14 mai à Rennes, un jeune homme cherche à rejoindre le lieu d’un rassemblement appelé contre les violences policières. La manifestation a été interdite. Le dispositif est impressionnant, deux hélicoptères sont mobilisés ainsi que quatre canons à eau, et les CRS et Gardes mobiles sont partout en ville comme chez eux, ils surveillent, contrôlent, admonestent, a minima. Le jeune homme ne peut éviter de passer un barrage. Il est avec des copains, se dirige vers un point de contrôle. Un CRS de petite taille et au visage à moitié masqué surgit, s’en prend à lui, le fouille, l’insulte, lui dérobe son sac, lequel ne contient que des vêtements et de la nourriture, pas même des lunettes de piscine ou une ampoule de sérum physiologique, panoplie de base de tout manifestant un rien aguerri. Quand il réclame son sac il se fait envoyer paître : « Vous êtes des feignants, vous travaillez pas et vous touchez des aides de l'État… » Discours idéologique par excellence dispensé ici par un représentant de la force publique dans l’exercice de sa fonction. Lorsque le jeune homme viendra le lundi suivant s’enquérir de ses affaires au commissariat de la ville, on le fera patienter jusqu’au lendemain avant de lui annoncer que son sac, comme tous les effets confisqués ce samedi matin, a été détruit, plus précisément incinéré.

(...) Si le fait de manifester ne peut être récusé trop ouvertement, on peut toujours avertir les candidats à la revendication et à l’opposition des risques qu’ils encourent à simplement descendre dans la rue. Non pas les plus résolus ou les plus aguerris seront forcément ciblés mais bien le manifestant lambda, car c’est le novice qu’on cherche à dégoûter, à effrayer.


Or il y a un nom pour cette pratique : terrorisme.
Des voix de plus en plus nombreuses s'élèvent pour dénoncer cette dérive autoritaire : sociologues, Ligue des droits de l'Homme, associations (cf. l'article, très documenté, qui consacre en outre un développement au fonctionnement de la BAC). A Rennes, 16 associations culturelles ont publié le 8 juin une tribune "Prenons soin de la démocratie" pour dénoncer les violences policières dans leur ville.

Autre exemple de répression absurde, aujourd'hui même, lors d'une visite de François Hollande au Marché international du film d’animation pendant le Festival du film d’animation d’Annecy (article dans Charente libre). Des étudiants de l'EMCA (Ecole des métiers du cinéma d’animation) venus d'Angoulême, et pour qui le Marché est un événement professionnel important pour leur futur travail, avaient choisi d'arborer un signe orange en signe de contestation envers la politique du président. Le service de sécurité les a refoulés au prétexte qu'ils "représentaient un danger" et leur a pris leurs accréditations, sans les leur rendre même après le départ du président, ce qui en a empêché plusieurs d'honorer des rendez-vous professionnels. Une façon assez particulière d'encourager l'industrie de l'animation française.
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/
chatnoir

Re: La réforme du code du travail

Messagepar chatnoir » 2 années plus tôt

Hyper instructif!!!
(et vomitif...)
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 4919
Enregistré le : 10 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 32
Contact :

Re: La réforme du code du travail

Messagepar Ascagne » 2 années plus tôt

Les nouvelles se multiplient, décidément : deux tribunes dans Libération par deux collectifs d'intellectuels :
- "Nous continuerons à manifester", par une trentaine d'intellectuels dont le philosophe Etienne Balibar, dénonce les déclarations gouvernementales visant à interdire les manifestations comme "une manoeuvre révoltante et portant atteinte aux droits essentiels des citoyens".
- "Ce gouvernement a peur", par une soixantaine d'intellectuels, d'artistes et de syndicalistes, dénonce le discours méprisant et la grande violence du gouvernement face aux protestations sociales et appelle à poursuivre grèves et occupations.
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/
vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Âge : 49

Re: La réforme du code du travail

Messagepar vigix » 2 années plus tôt

Ascagne a écrit :Or il y a un nom pour cette pratique : terrorisme.

T'as pas honte d'écrire ça? :beuark: Si un jour - et je ne te le souhaite pas - tu te retrouves embarqué dans un attentat type bataclan tu seras bien content de les voir arriver les salauds de flics sur qui tu déverses pareil immondice ! :vener:

Ascagne a écrit : Le service de sécurité les a refoulés au prétexte qu'ils "représentaient un danger" et leur a pris leurs accréditations, sans les leur rendre même après le départ du président, ce qui en a empêché plusieurs d'honorer des rendez-vous professionnels. Une façon assez particulière d'encourager l'industrie de l'animation française.

Le service de sécurité de la CGT sans doutes...
Avatar du membre
FTQ
Bijou
Bijou
Messages : 1481
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : Lesbienne
Localisation : Dans une cuvette pleine de bulles enivrantes et prétentieuses.
Genre :
Âge : 50

Re: La réforme du code du travail

Messagepar FTQ » 2 années plus tôt

vigix a écrit :
Ascagne a écrit :Or il y a un nom pour cette pratique : terrorisme.

T'as pas honte d'écrire ça? :beuark: Si un jour - et je ne te le souhaite pas - tu te retrouves embarqué dans un attentat type bataclan tu seras bien content de les voir arriver les salauds de flics sur qui tu déverses pareil immondice ! :vener:


Et pourquoi ne pourrait-on pas dénoncer l'attitude de certains flics et d'un gouvernement aux abois dont l'action consiste à faire peur pour dissuader les manifestants de descendre dans cet espace public qu'est la rue ?
De toute manière, en observant tout ce qui a pu se passer dans le monde (je pense notamment aux récentes révolutions arabes), ça ne marche pas : les violentes étatiques n'ont jamais dissuadé personne bien au contraire quand le ras-le-bol est plus fort que la peur. Si c'était le cas il n'y aura jamais eu de lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, ni de protestation en Afrique du Sud pendant l'apartheid, ni de commune à Paris, ni de lutte féministe pour obtenir le droit de vote...
« J'aime la vie [...] Elle surpasse ses promesses comme une maîtresse follement amoureuse et qui ne craint plus de trop prouver son amour. Je sens sur mes joues ses longues caresses [...] J'ai [...] faim de tous les plats du monde... » Mireille Havet
vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Âge : 49

Re: La réforme du code du travail

Messagepar vigix » 2 années plus tôt

FTQ a écrit :Et pourquoi ne pourrait-on pas dénoncer l'attitude de certains flics et d'un gouvernement aux abois dont l'action consiste à faire peur pour dissuader les manifestants de descendre dans cet espace public qu'est la rue ?

Ceux qu'on retrouve dans la rue ont voté pour la plus grande majorité d'entre eux pour les socialistes, qu'ils assument leur choix! Mais bonne nouvelle en 2017 la gauche dégage!
FTQ a écrit :De toute manière, en observant tout ce qui a pu se passer dans le monde (je pense notamment aux récentes révolutions arabes), ça ne marche pas : les violentes étatiques n'ont jamais dissuadé personne bien au contraire quand le ras-le-bol est plus fort que la peur. Si c'était le cas il n'y aura jamais eu de lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, ni de protestation en Afrique du Sud pendant l'apartheid, ni de commune à Paris, ni de lutte féministe pour obtenir le droit de vote...

On ne vit pas dans un pays totalitaire, et ce même avec un gouvernement socialiste ; combien ils pèsent les manifestants en rapport avec les 68 millions de Français : Rien! Alors les extrémistes soit disant opprimé seraient bien inspirés d'arrêter de se prendre pour une majorité!

De toute manière pour ceux qui n'auraient pas encore compris, le gouvernement a gagné la partie sur la loi travail (pour ce qu'il en reste)...
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 4919
Enregistré le : 10 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 32
Contact :

Re: La réforme du code du travail

Messagepar Ascagne » 2 années plus tôt

Tu te convertis en oracle, maintenant ? Parce que tes hautes affirmations tiennent plus du mantra que d'une argumentation quelconque. Quant à moi, je ne te souhaite pas d'être victime de violence policière arbitraire ou d'avoir des proches ou des connaissances concernés, mais, si tu considères ça comme normal et que tu ne fais rien pour protester contre, la probabilité que ça arrive s'élèvera de jour en jour.

Je te rappelle en outre que ce n'est pas parce qu'on ne va pas manifester ou qu'on ne fait pas grève qu'on désapprouve ces actions. N'importe quelle étude sociopolitique montre qu'en politique comme dans pas mal d'activités de groupe, il y a toujours une minorité plus active (j'avais cité un article ci-dessus où un sociologue en parlait). De plus, il y a bien des gens qui ont des emplois trop précaires ou mal payés pour pouvoir faire grève, d'autres qui ont de jeunes enfants et ne peuvent pas aller manifester, d'autres qui sont vieux ou hors d'état de marcher, etc. Pourtant ces gens ont des avis. Tu peux donc parler de la majorité silencieuse, mais sans jouer les ventriloques, je te prie.

Mon emploi du mot de terrorisme n'a rien d'un galvaudage du mot, je connais la langue française. Vois donc l'article du Grand Robert 2001. On y lit (après une première acception historique concernant la Terreur) :

(1922) Cour. Emploi systématique de mesures d'exception, de la violence pour atteindre un but politique (prise, conservation, exercice du pouvoir...). Le terrorisme peut être une méthode de gouvernement (cit. 14) => Régime (de terreur).


Et c'est seulement ensuite qu'arrive le sens plus spécifique d'actes de violence exécutés par une organisation politique pour impressionner la population et créer un climat d'insécurité.

Donc oui, le terrorisme peut être employé par le gouvernement et je pense qu'il l'est en ce moment, de plus en plus. A chacun d'apprécier dans quelle mesure : en ce qui me concerne, les signes se multiplient dans les témoignages, les médias, les communiqués d'associations. Je ne serais pas étonné que des institutions internationales finissent elles aussi par s'émouvoir. Reste ce que nous pouvons faire en tant que citoyen-ne-s du pays : fermer les yeux ou refuser ce mode de gouvernement avant qu'il n'ait installé des précédents et ne tente de faire passer pour routinier l'inacceptable.

Edit : sur Change.org, une pétition rassemblant les refus de respecter une possible interdiction de manifester du gouvernement a déjà dépassé les 100 000 signatures.
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/
vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Âge : 49

Re: La réforme du code du travail

Messagepar vigix » 2 années plus tôt

Ascagne a écrit :Tu te convertis en oracle, maintenant ? Parce que tes hautes affirmations tiennent plus du mantra que d'une argumentation quelconque. Quant à moi, je ne te souhaite pas d'être victime de violence policière arbitraire ou d'avoir des proches ou des connaissances concernés, mais, si tu considères ça comme normal et que tu ne fais rien pour protester contre, la probabilité que ça arrive s'élèvera de jour en jour.

Je retourne la question ; tu te convertis en oracle, maintenant ?
Ascagne a écrit :Je te rappelle en outre que ce n'est pas parce qu'on ne va pas manifester ou qu'on ne fait pas grève qu'on désapprouve ces actions. N'importe quelle étude sociopolitique montre qu'en politique comme dans pas mal d'activités de groupe, il y a toujours une minorité plus active (j'avais cité un article ci-dessus où un sociologue en parlait). De plus, il y a bien des gens qui ont des emplois trop précaires ou mal payés pour pouvoir faire grève, d'autres qui ont de jeunes enfants et ne peuvent pas aller manifester, d'autres qui sont vieux ou hors d'état de marcher, etc. Pourtant ces gens ont des avis. Tu peux donc parler de la majorité silencieuse, mais sans jouer les ventriloques, je te prie.

Dans un Etat de droit ce n'est pas la rue qui gouverne! Il y'a des élections elles sont faites pour trancher! Remettre en cause ces principes de base républicain me parait irresponsable et dangereux pour la Démocratie même.
T'aurais dis quoi des gens de droite qui auraient remis en cause l'élection de Hollande et de sa clique dont tu étais si fan il y'a peu? Qu'aurais tu dis des "manifs pour tous" [Ô combien plus fournies!] si elles avaient dégénérés en cassage à tout va? Tu les aurai qualifié sans aucun doutes de fachos!
Flamby vous l'avez voulu, vous l'assumez lui et les conséquences qui vont avec! La République et la Démocratie vous n'y touchez pas!

Ascagne a écrit :Mon emploi du mot de terrorisme n'a rien d'un galvaudage du mot, je connais la langue française. Vois donc l'article du Grand Robert 2001. On y lit (après une première acception historique concernant la Terreur) :

Et c'est seulement ensuite qu'arrive le sens plus spécifique d'actes de violence exécutés par une organisation politique pour impressionner la population et créer un climat d'insécurité.

Donc oui, le terrorisme peut être employé par le gouvernement et je pense qu'il l'est en ce moment, de plus en plus. A chacun d'apprécier dans quelle mesure : en ce qui me concerne, les signes se multiplient dans les témoignages, les médias, les communiqués d'associations. Je ne serais pas étonné que des institutions internationales finissent elles aussi par s'émouvoir. Reste ce que nous pouvons faire en tant que citoyen-ne-s du pays : fermer les yeux ou refuser ce mode de gouvernement avant qu'il n'ait installé des précédents et ne tente de faire passer pour routinier l'inacceptable.

Ah bah oui tiens parlons en des terroristes suivant ta définition! parlons en des casseurs! parlons en des gens qui se sont fait frapper par les bloqueurs qui ne veulent pas des tracts d'appel à la grève! parlons en du Martinez qui dit que lancer des pavés c'est pour se défendre! parlons des manifestants qui secouent les voitures des femmes avec des nouveaux nés! parlons en des nuits deboutistes violent! Parlons en des flics qui se prennent des pavés! Parlons en des commerces saccagés! Parlons en des voitures brûlées!

Accessoirement ce n'est pas en se bourrant le bourrichon avec des sites extrémistes (soit disant reportage, témoignages, associations gauchistes liées toutes les unes aux autres [comme leurs pages FB], pétitions ...) qu'on peut faire preuve d'objectivité! Y'en a qui finissent en Syrie ou Irak avec pareille propagande... ils s'attaquent aussi à la Démocratie ceux là !

Retourner vers « Actualités »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités