Page 6 sur 12

Re: La réforme du code du travail

Posté : 29 mar 2016 18:00
par chatnoir
oki y'a pas de souci, c'était juste une remarque de ma part, pas une incitation à agir ou pas.

Re: La réforme du code du travail

Posté : 29 mar 2016 19:43
par Ascagne
Grève générale jeudi 31 mars.
(On ne dira pas que je ne poste pas de messages courts parfois.)

Re: La réforme du code du travail

Posté : 29 mar 2016 19:45
par chatnoir
Des messages courts mais en gras et en gros caractères :mrgreen:
Et d'ailleurs, ça me fait penser qu'il y a
GREVE LE 31 MARS
lol

Re: La réforme du code du travail

Posté : 29 mar 2016 20:12
par vigix
Je peux pas j'ai boulot :twisted:

Re: La réforme du code du travail

Posté : 30 mar 2016 13:36
par chatnoir
Ben justement, la grève, c'est encore mieux qd y'a boulot :)

Re: La réforme du code du travail

Posté : 30 mar 2016 14:31
par Sennema
J'peux pas, je bosse pas :mdr:

Re: La réforme du code du travail

Posté : 30 mar 2016 15:53
par Titsouribi
Il faut bosser pour être en grève Vigix :mdr:

Re: La réforme du code du travail

Posté : 30 mar 2016 17:53
par vigix
Titsouribi a écrit :Il faut bosser pour être en grève Vigix :mdr:
La seule fois où j'ai fait grève c'été une grève larvée :cheesy:

Re: La réforme du code du travail

Posté : 01 avr 2016 09:38
par Sennema
Bon après, mes parents zont manifesté, mais ils se sont prit un orage sur la tronche, à tel point que mon père était pas encore sec le soir :cheesy:

Re: La réforme du code du travail

Posté : 03 avr 2016 21:25
par Ascagne
Ah, je confirme, à Paris il a plu des seaux. Mais il y a eu un monde fou en dépit du temps exécrable ! Ça faisait plaisir. Et on a eu droit à quelques slogans appropriés : "Le ! temps ! est pourri ! la loi El Khomri aussi !" :D

J'ai bravement tenu jusqu'à Nation et j'avais des affaires qui n'étaient toujours pas sèches le lendemain soir. Et il y a des gens qui ont continué jusqu'à République... et d'autres qui ont fait ensuite la première "Nuit Debout", sans rentrer chez eux le soir. Chapeau !
Le lendemain matin, la police a tenté d'évacuer la place... sauf que c'était illégal puisque cet événement avait été déclaré en préfecture et autorisé (article dans Métro).

Quelques articles, dans Le Monde :
- "La mobilisation contre la « loi travail » soutenue par une majorité de Français, selon un sondage"
- #NuitDebout, jour 4 : des centaines de personnes réunies place de la République à Paris
Dans Libé :
- "Loi travail : une mobilisation presque multipliée par deux depuis le 9 mars"

Et on a eu droit aussi à des violences policières injustifiées. Et pas qu'une, mais plusieurs, un peu partout dans le pays. A chaque fois avec témoins. Ça fait trop pour être complètement un hasard. Soit les préfets n'arrivent plus à tenir leurs flics, soit il y a des directives de données en interne, et elles ne doivent pas être belles à lire.
- Paris : Manifestations contre la loi El Khomri : un lycéen violemment frappé par la police, l'IGPN saisie (Le Monde)
- Rennes : A Rennes, un syndicaliste frappé à terre par des policiers (Libé)
- Caen : "Répression policière : Caen retranché" (Médiapart)
- Lyon : "En manif, il filme les flics sur Periscope : « Ça me protège un peu »"

Et des réflexions stimulantes :
- "Contre l’état d’urgence, une gauche antiautoritaire" sur le blog de Philippe Marlière (Médiapart).
- "Faire vivre l'égalité citoyenne, une urgence démocratique" (blog "Egalités" de Libération, par Marie-Cécile Naves)

Re: La réforme du code du travail

Posté : 04 avr 2016 11:22
par vigix
Ascagne a écrit : Et on a eu droit aussi à des violences policières injustifiées.
Quid des violences et des dégradations de certains manifestants?

Re: La réforme du code du travail

Posté : 04 avr 2016 15:34
par RIHANNO
En 2012 en Espagne le code du travail a été réformé en Espagne ce qui a apporté plus de flexibilité :
4 ans après quel est le bilan de ce changement :

http://lci.tf1.fr/jt-20h/videos/2016/as ... 29402.html

Re: La réforme du code du travail

Posté : 04 avr 2016 17:11
par vigix
Il y'en a qui son marrant dans les manifs... :fou:
1200
1200
guignols.jpg (45.17 Kio) Vu 1360 fois

Re: La réforme du code du travail

Posté : 04 avr 2016 18:22
par Ascagne
Quelles suites pour le mouvement contre la loi du travail cette semaine ?
- demain mardi 5, manifestations lycéennes.
- ce samedi 9 avril : manifestations partout en France.
Détails sur cet article de Libération.
vigix a écrit :
Ascagne a écrit : Et on a eu droit aussi à des violences policières injustifiées.
Quid des violences et des dégradations de certains manifestants?
Tu peux les évoquer si tu veux. Mais il y a une grosse différence entre quelques casseurs qui viennent casser (comme d'habitude, j'ai envie de dire) et des fonctionnaires de police, dépositaires de l'autorité de l'Etat et supposés protéger la population, qui s'adonnent à des violences dans des situations qui ne sont absolument pas des situations de légitime défense.

Car on a des cas avérés de plus en plus nombreux :
1) d'actes agressifs de CRS et de policiers envers des manifestants pacifiques et parfois même de simples passants.
2) de tactiques étranges dans le déploiement policier, comme à Grenoble le 31 mars, qui ne semblent pas avoir eu pour but de favoriser une dispersion calme, mais plutôt d'affoler les gens ou d'aboutir à des courses-poursuites dans le centre-ville. Je ne donne dans aucune théorie du complot, bien sûr, mais il y a plusieurs cas de décisions individuelles de la part des autorités de police qui sont à examiner de près, et la question de la compétence des responsables se pose.
3) de gens de la BAC et de divers autres services "accessoires" infiltrés dans les manifs et se livrant à des actes de violence.

Et ce n'est pas juste moi qui m'émeus : à Grenoble par exemple, le policier qui avait frappé un lycéen au sol a été envoyé devant le tribunal correctionnel. A l'échelle du pays, il y a plusieurs enquêtes ouvertes auprès de l'IGPN (l'Inspection générale de la Police nationale).
RIHANNO a écrit :En 2012 en Espagne le code du travail a été réformé en Espagne ce qui a apporté plus de flexibilité :
4 ans après quel est le bilan de ce changement :

http://lci.tf1.fr/jt-20h/videos/2016/as ... 29402.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Toi, tu n'as pas regardé les moments où le journaliste interroge l'ouvrier, puis celui où on évoque les réactions des syndicats, et enfin la conclusion de la voix off indiquant que les nouveaux emplois créés sont en grande majorité des emplois à temps partiel, autrement dit des emplois plus précaires. Gaffe, hein : souvent, quand un néo-libéral te parle de "flexibilité", le résultat réel est "perte de droits + précarité".
Je te renvoie aussi au bobard n°5 démonté sur le site d'Attac dans son Petit guide contre les bobards de la loi travail (le bobard n°5 s'intitule "Les autres ont réformé et leur chômage a baissé !").
Petit guide contre les bobards sur la loi travail a écrit :En Espagne, la réforme de 2012 a facilité les licenciements et privilégié les accords d’entreprise, et le nombre de chômeurs a baissé de 1,5 million entre 2012 et 2015. La preuve que ça marche ? Sauf que… 21 % des travailleurs espagnols sont encore au chômage (alors qu’ils n’étaient que 8,3 % avant 2007). Le gouvernement a un peu desserré l’étau de l’austérité budgétaire en 2015. Cela a permis une petite reprise de l’économie en 2015 (+3 %) qui a créé des emplois mais aucunement rattrapé l’effondrement intervenu avec la crise. Et si le taux de chômage a un peu baissé, c’est aussi parce que près de 300 000 Espagnols ont dû émigrer entre 2012 et 2015 pour aller chercher ailleurs.

En Grèce aussi, les licenciements ont été facilités et les conventions collectives démantelées au bénéfice des accords d’entreprise. Mais l’emploi n’a pas augmenté. Si le taux de chômage a légèrement diminué (de 28 % à 25 %) c’est là aussi en grande partie du fait de l’émigration. Comme au Portugal, d’ailleurs, un pays de 10 millions d’habitants qui en a perdu 400 000 depuis 2010.

Et l’Italie, dernier exemple en date brandi par les promoteurs de la loi Travail, Matteo Renzi a lui aussi libéralisé les licenciements et imposé un contrat de travail unique « à protection croissante », donc sans protection les premières années. 200 000 emplois ont été créés en 2015 (+1 %), alors que l’Italie connaissait une légère reprise économique qui aurait de toute façon bénéficié à l’emploi. Surtout, beaucoup de patrons ont licencié leurs salariés en CDD pour les réembaucher immédiatement en CDI précaire et bénéficier de deux années avec zéro cotisation sociale : des emplois très chèrement payés sur le budget de la protection sociale.
Je t'invite aussi à regarder une autre petite vidéo : celle d'Acrimed pour Là-bas si j'y suis, "Loi El Khomri : les médias contre les mouvements sociaux", qui détaille la façon dont une grande partie des médias adoptent un traitement largement orienté en faveur de la réforme et des idées ultra-libérales en matière d'économie.

Re: La réforme du code du travail

Posté : 04 avr 2016 19:35
par RIHANNO
Ascagne a écrit :Toi, tu n'as pas regardé les moments où le journaliste interroge l'ouvrier, puis celui où on évoque les réactions des syndicats, et enfin la conclusion de la voix off indiquant que les nouveaux emplois créés sont en grande majorité des emplois à temps partiel, autrement dit des emplois plus précaires. Gaffe, hein : souvent, quand un néo-libéral te parle de "flexibilité", le résultat réel est "perte de droits + précarité".
Et moi je t' invite à lire mes posts précédents, tu comprendras ainsi que je suis contre la loi El Khomri... 8)