L'omniprésence du sexe

Vos états d'âme, vos coups de gueule, vos révélations...
Répondre
Envolée
Bizutage
Bizutage
Messages : 11
Enregistré le : il y a 2 semaines
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :
Âge : 32
Contact :

L'omniprésence du sexe

Message par Envolée » il y a 2 semaines

Bonjour,

Je suis toute nouvelle et j'ai besoin de partager mon agacement du jour (ou des derniers jours/mois/années).
Je suis une jeune (si si :D ) femme bisexuelle, avec un appétit sexuel plutôt important.
J'ai également de nombreux fantasmes, que j'assouvis si l'occasion m'en est donnée.

Mais, au-delà de cet aspect, une chose m'a toujours tenue à cœur, c'est la discrétion.
Peu de personnes de mon entourage connaissent ma bisexualité, et encore moins mon côté volage. Et c'est une chose à laquelle je tiens beaucoup. Résultat, j'ai plutôt l'image de la femme réservée et timide et ça me va bien.

J'en viens au fait. A contrario, j'ai beaucoup de mal avec les conversations graveleuses, les blagues de mauvais goût que l'on voit passer à longueur de journée sur les réseaux sociaux ou envoyés par nos amis.
Dans un apéro ou repas de groupe, lorsque la conversation dérive, je suis mal à l'aise. Il n'y a rien à faire, ça ne me fait pas rire.
Mais lorsque je suis dans un milieu libertin, avec des amis ou en club/sauna, je n'ai aucune gêne à partager mes expériences.

Comme si j'avais le besoin de laisser le sexe à sa place. Enfin je ne sais pas, j'ai tendance à comparer les personnes que je qualifierais de "lourdes" à des personnes frustrées.
Je ne sais comment expliquer que je n'ai pas envie d'être aveuglée par le sexe du matin au soir. Parfois je pense qu'il faudrait une sorte de consentement à l'étalage et l'hypersexualisation que l'on voit partout.

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17147
Enregistré le : il y a 16 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 42

Re: L'omniprésence du sexe

Message par Biscuit » il y a 2 semaines

C'est pas ceux qui en parlent le moins qui en font le plus ?

Je comprends un peu ta position. J'ai quelques collègues un peu relous sur le sexe et qui semblent aimer étaler leurs prétendues expériences. A côté de ça je reste assez discret sur les miennes, à part lorsque j'ai envie d'en parler, ce qui ne se fait qu'en privé, avec généralement une seule personne à la fois, choisie, qui se prête à ce genre de confidences.

Comme toi j'ai de fait une image assez sage, à part pour ceux qui me connaissent un peu plus, et encore, ils ne savent pas tout !
Biscuit

Pablobi
Bidule
Bidule
Messages : 70
Enregistré le : il y a 1 mois
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Ile de France
Gender :
Âge : 38

Re: L'omniprésence du sexe

Message par Pablobi » il y a 2 semaines

Je vois exactement ce dont tu veux parler. Mes amis ont le bon goût de ne pas être obsédés par le sexe.

Mais évidemment je rencontre d'autres personnes. Je déteste ce jeu de postures, les injonctions virilistes, les fantasmes à voix haute. Ça me mets terriblement mal à l'aise. Puis encore il y a quelques jours, les réflexions homophobes qui se glissent ici ou là.

Plus que le sujet, c'est surtout leur vision des choses dans laquelle je me reconnais pas. Et que je trouve même violente.

Et puis je sais pas, c'est intime

Avatar du membre
TiProust
Biscotte
Biscotte
Messages : 289
Enregistré le : il y a 2 ans
Orientation sexuelle : gay
Gender :
Âge : 54

Re: L'omniprésence du sexe

Message par TiProust » il y a 2 semaines

Envolée a écrit :
il y a 2 semaines
Bonjour,

...

J'en viens au fait. A contrario, j'ai beaucoup de mal avec les conversations graveleuses, les blagues de mauvais goût que l'on voit passer à longueur de journée sur les réseaux sociaux ou envoyés par nos amis.
Dans un apéro ou repas de groupe, lorsque la conversation dérive, je suis mal à l'aise. Il n'y a rien à faire, ça ne me fait pas rire.
...
l'humour "collectif" est un art très difficile et je vois assez bien ce que tu veux dire. Si ajoute le fait que le rire est un exutoire, parfois, de ce qui fait peur, et nous savons que le sexe, au final, fait peur.

ça m'est arrivé bien des fois de serrer les dents (et dans tous les milieux : familial, professionnel, "loisir") quand la conversation, faute de sujet plus intéressant commençait à s'embarquer sur "les pédés et les gouines" (cf le film qui a pas si mal vieilli que ça "Gazon maudit" , la scène au restau avec T. Holgado :wink: )

Et comme dit Biscuit (ou presque) "Grand diseux petit faiseux" :twisted:

Envolée
Bizutage
Bizutage
Messages : 11
Enregistré le : il y a 2 semaines
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :
Âge : 32
Contact :

Re: L'omniprésence du sexe

Message par Envolée » il y a 2 semaines

Merci pour vos retours :)

Je suis d'accord sur l'adage "Grand diseux petit faiseux". Mais à la rigueur c'est même pas le problème. Nous n'avons pas tous.tes les mêmes envies, besoins et cela peut varier en fonction des périodes. C'est vraiment l'étalage qui n'a rien à faire là quand tu manges ta pizza ou que tu bois ton café.

Je rejoins Pablobi sur les injonctions. C'est certain que ce genre de situation arrive lorsque je suis dans un milieu plutôt hétéro masculin. En gros, si tu veux être un vrai homme faut parler de sexe vulgairement. C'est spécial comme vision des choses. Après je n'inclus pas tous les hommes hétéros là-dedans, bien au contraire.

Jusqu'ici j'ai jamais été mal à l'aise dans une conversation sur l'orientation sexuelle. Avant même de me savoir bisexuelle, j'ai toujours trouvé normal chaque façon de vivre sa sexualité. Et je montais déjà au créneau lors des critiques. Du coup, les gens qui me connaissent évitent d'aborder le sujet au risque de me voir devenir furax.
Mais voilà, sauf si quelqu'un.e veut se confier à moi sur un sujet dans un lieu et contexte bien défini, en dehors je ne veux juste pas savoir.

Répondre