Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL ?

Vos états d'âme, vos coups de gueule, vos révélations...
Avatar du membre
tictac
Bikini
Bikini
Messages : 544
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : over the rainbow
Localisation : Paris
Âge : 32

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar tictac » 5 années plus tôt

Une chose me saute aux yeux. Déjà, comme dit plusieurs fois dans ce sujet, beaucoup de bis à travers le monde qui viennent de milieux pas forcément favorisés, qui n'ont pas accès comme nous, à autant de moyens de communications ou de moyens de s'ouvrir sur le monde, ne rentrent pas dans la statistique. Ainsi que tous les bis parfaitement idiots, qui ne se donnent pas la peine de philosopher sur un forum, ou juste sans être idiots ni surdoués, ne s'expriment pas, vivent ça cachés et donc ne rentrent pas en compte.

On ne peut pas juger quelqu'un sur des sites internet, certains voulant rentrer dans un moule, écrivant sms alors qu'ils sont tout fait capables d'écrire très correctement. Mais quand on échange un peu, on commence à cerner le personnage sur ses réponses et réactions. Conclusion, sur les sites de rencontres (eux, toujours eux, c'est triste mais pour l'instant mon expérience de mecs bis se réduit à ça) le QI des bis ne crève pas le plafond, ils constituent même la majorité des plus crétins avec qui j'ai pu échanger. Une approche de la vie basique, sexiste, réductrice, bref des abrutis complets. Pas tous bien sûr, mais pas mal. Donc si j'en jugeais par ces sites, j'aurais presque le résultat inverse, les plus "intelligents" étant gays.

Je pense qu'il y a plusieurs façons d'approcher la bisexualité. On peut être suffisamment ouvert d'esprit, curieux pour se laisser tenter et la vivre ( si l'envie est présente bien sûr) en remettant en question une société hétéro-normée pleine de barrières et de fragmentations. Ou l'on peut tout simplement n'obéir qu'à ses pulsions, ses envies, ses fantasmes. Je pense que beaucoup d'hommes bis (je ne sais pas pour les femmes) le font car l'envie est trop forte, ils aiment ça, mais ça n'entraîne chez eux aucune réflexion ou ouverture d'esprit. Ils en ont envie, ils le font (cachés souvent) mais c'est tout. Il y a l'intellect, la libido, et les deux ensemble, certains n'ont que l'un ou l'autre, d'autres les deux, les motivations qui nous poussent à vivre la bisexualité ne sont pas les mêmes pour tous. On peut être parfaitement idiot, mais avoir ces envies de sexe avec les deux genres et ne pas résister tout simplement parce-que nos pulsions sont trop fortes, alors sans pour autant remettre en cause la société, on assouvit nos fantasmes en cachette (ou pas), mais on ne culpabilise pas pour autant, on se fait du bien dans son coin et la vie continue.

La bisexualité se manifeste différemment, dans notre société qui devient plus tolérante, elle s'exprime de plus en plus. Mais comme toujours, ce sont les gens les plus réfléchis, les plus instruits, qui vont se manifester les premiers, donner de la voix, rendre cette bisexualité visible, ils défrichent pour les autres. Je pense qu'une majorité de gens pourraient être bisexuels, à des degrés variables bien sûr, s'il n'y avait de barrière d'éducation, de morale et de société. Seulement ce n'est pas le cas, alors ce sont ceux principalement qui ont plus d'armes intellectuelles qui s'affranchissent de ces barrières tant bien que mal dans un premier temps. Laissant les autres à la clandestinité et à l'anonymat pour l'instant.


Dans mon cas, comme j'avais en horreur les maths ma mère me traina chez un psychologue à 14 ans. J'ai fait un test et j'ai eu entre 120 et 130, résultat sur une fourchette car faisant un blocage sur les maths, les maths faisant partie du test et moi bloquant anormalement dessus car mon cerveau refusait de réfléchir dès que ça touchait à cette discipline, c'était donc une anomalie dans le barème. Résultat bas 120 résultat haut supposé sans blocage 130. Depuis la bonne nouvelle c'est que je me suis débloqué, dès que les maths n'ont plus été une contrainte en fait. Je calcule même souvent plus vite que les autres maintenant.

Sinon j'étais plutôt doué en dessin, j'apprenais très facilement des pages de cours par coeur, j'étais très curieux donc souvent plus cultivé que les autres enfants, je voulais toujours comprendre, bon en rédaction, histoire et géographie. J'ai été un enfant sensible, drôle, mais aussi susceptible et parfois colérique, je ne me laissais pas faire tant verbalement que physiquement, s'il fallait je me battais, peut-être importe avec qui. J'étais aussi moqueur et un peu manipulateur, j'aimais me donner en spectacle, sortir du lot. Je détestais être enfermé, je parlais beaucoup, j'étais bon en sport, j'aimais être dehors, courir, monter dans les arbres, nager, jouer, bref j'aimais l'action. Passionné d'animaux, surtout sauvages, d'histoire, de nature. J'ai été un affabulateur à l'imagination débordante, m'inventant des vies et des richesses totalement fausses, je voulais être admiré et impressionner. J'inventais des stratégies pour ne pas me faire prendre, j'inventais plusieurs histoires suivant les gens, enfants ou ados ou adultes, suivant mes intérêts du moment. De mes 6 ans à mes 12 ans, point culminant entre 9 et 12 ans où je passais mon temps à raconter des bobards à mes copains (jamais à ma famille).


Sinon je suis une éponge en matière de ressentit et d'adaptation. Je ressens la souffrance ou la joie des gens assez fortement, c'est pourquoi je n'aime pas m'entourer de gens négatifs ou tristes, car ils m'épuisent. Bien sûr si ce sont mes proches qui sont tristes je suis là et je les aide, mais quand je rencontre des gens je fuis très vite les gens sombres, déprimés ou agressifs, méprisants. Le bon côté c'est que je m'adapte très facilement suivant les gens, les pays. Comme en plus j'absorbe vite, je suis du coup doué pour les langues, car je n'ai pas d'accent français ou très peu. J'ai les sens en éveil, très sensible aux odeurs, au toucher, au goût (j'adore la nourriture) j'ai le sens de l'orientation, je suis observateur, une bonne mémoire visuelle, l'oreille en alerte. Contemplatif, j'aime être en communion avec la nature.

Sensible, hyper-sensible selon certains. Je suis fort et je sais refaire surface, mais les sentiments c'est mon gros point faible. Je suis très attaché aux gens, les gens que j'estime ou qui me sont proches sont ma corde sensible. S'ils me blessent ou pire s'il leur arrive quelque-chose j'en suis dévasté à m'en rendre malade. L'expression "arracher le coeur" n'est pas exagérée dans ce cas. J'aime tellement fort certaines personnes, principalement ma famille que je pourrais donner ma vie pour les protéger, et ce n'est pas du mélo. Je le sais, je suis déjà passé par ces moments où je n'existe plus, moi ça n'a aucune importance, tout ce qui importe c'est l'autre, je ne pense pas à moi, je ne pense qu'à l'autre qui est en danger. Rien que de l'écrire j'en ai le ventre noué, quand il m'est arrivé de penser que peut-être il m'arriverait quelque-chose, que je mourrais, je ne pouvais pas y penser car ma mort ne me touchait pas autant que la souffrance de mes proches, c'est quelque-chose d'insupportable. Bref j'ai un coeur prêt à éclater, ce n’est pas toujours un atout, mais ce qu'il me permet de ressentir et d'aimer passionnément n'a pas de prix.


Donc voilà, je suis ouvert sur le monde, soif de découvrir, sensible, les sens en alerte, au QI supposé supérieur à la moyenne, ne supporte que très mal les contraintes, les restrictions, d'être enfermé, besoin de liberté. Est-ce que cela explique ma bisexualité, honnêtement je n'en sais rien, mais ça l'a aidé à s'exprimer et moi à la comprendre.
C'est quand la marée est basse qu'on se rend compte qui nageait tout nu
Avatar du membre
kawua2003
Biscotte
Biscotte
Messages : 340
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bretagne
Âge : 38

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar kawua2003 » 5 années plus tôt

Hyper sensible, ne supportant pas les contraintes, le manque de liberté, pour moi c'est tout à fait ça et s'en est rendu à un tel point que ça me ronge et du coup me prive de liberté...
Tout est plus simple quand on arrête de vouloir simplifier les choses :)
Avatar du membre
Nico_1
Bijou
Bijou
Messages : 1370
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Apprécie autant le contact charnel masculin et féminin, mais plutôt un loup solitaire ...
Localisation : Belgique
Âge : 34

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar Nico_1 » 5 années plus tôt

@ tictac : encore une fois tu nous donne le grand plaisir de pouvoir, par le biais de ce forum, découvrir et/ou redécouvrir tes talents de rédacteur !
Et encore une fois, je me retrouve beaucoup dans tes écrits, ce qui m'inscite à vouloir mettre en avant mes modestes petites contributions en réparties des certains de tes arguments. Mais vu la longueur de ton texte, je ne prendrai pas le risque de me lancer dans des écrits qui pourraient me prendre un certain temps (devant me lever tôt demain).
Cela étant, je prendrai beaucoup de plaisir à rédiger une réponse à ce que tu viens de formuler ! :wink:
Je m'y attellerai au plus vite !
"Heureux les bisexuel(le)s qui regardent l'humanité toute entière avec les yeux de l'amour." - Philippe Bouvard
Avatar du membre
tictac
Bikini
Bikini
Messages : 544
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : over the rainbow
Localisation : Paris
Âge : 32

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar tictac » 5 années plus tôt

Merci Nico, mais je n'ai aucun mérite, j'ai du temps en ce moment alors je peux me consacrer à de grands monologue. Pusi j'ai toujours aimé bablater, débattre, m'exprimer.

Kawua ne te laisses pas ronger, prends les choses en main. Je ne connais pas ta situation, mais il y a souvent une solution, ne jamais abandonner ses rêves et ce qui peut nous rendre heureux. Car la vie après tout, c'est essayer d'être heureux, non ?
C'est quand la marée est basse qu'on se rend compte qui nageait tout nu
Avatar du membre
kawua2003
Biscotte
Biscotte
Messages : 340
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bretagne
Âge : 38

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar kawua2003 » 5 années plus tôt

@tictac: C'est tout à fait ce que je suis en train de faire! Apprendre à profiter de la vie :) ça prend du temps mais je vais y arriver! Juste réussir à faire partir les peurs ou bien en tout cas leur dire "mais cassez vous". Merci en tout cas, tu sembles être la preuve qu'on peut penser sans en devenir fou :)
Tout est plus simple quand on arrête de vouloir simplifier les choses :)
Avatar du membre
Nico_1
Bijou
Bijou
Messages : 1370
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Apprécie autant le contact charnel masculin et féminin, mais plutôt un loup solitaire ...
Localisation : Belgique
Âge : 34

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar Nico_1 » 5 années plus tôt

@ tictac: j'ai tâché de résumer au mieux, mais comme toi j'aime beaucoup débattre, j'espère ne pas déborder du sujet et que je ne serai pas trop chiant à lire. :P

tictac a écrit :Une chose me saute aux yeux. Déjà, comme dit plusieurs fois dans ce sujet, beaucoup de bis à travers le monde qui viennent de milieux pas forcément favorisés, qui n'ont pas accès comme nous, à autant de moyens de communications ou de moyens de s'ouvrir sur le monde, ne rentrent pas dans la statistique. Ainsi que tous les bis parfaitement idiots, qui ne se donnent pas la peine de philosopher sur un forum, ou juste sans être idiots ni surdoués, ne s'expriment pas, vivent ça cachés et donc ne rentrent pas en compte.


En effet, il n’est déjà pas toujours très facile d’avoir des statistiques fiables, même sur un sujet bien carré, alors ici on nage presque dans l’impossible. A chacun de faire sa petite idée en fonction de ce qu’il sait (et pas croit savoir), tant sur les bis que ce que représente le QI. Et je ne vais pas encore rentrer dans ce genre de détail, mais on sait tous que les préjugés risquent de primer sur la réalité.

tictac a écrit :On ne peut pas juger quelqu'un sur des sites internet, certains voulant rentrer dans un moule, écrivant sms alors qu'ils sont tout fait capables d'écrire très correctement. Mais quand on échange un peu, on commence à cerner le personnage sur ses réponses et réactions. Conclusion, sur les sites de rencontres (eux, toujours eux, c'est triste mais pour l'instant mon expérience de mecs bis se réduit à ça) le QI des bis ne crève pas le plafond, ils constituent même la majorité des plus crétins avec qui j'ai pu échanger. Une approche de la vie basique, sexiste, réductrice, bref des abrutis complets. Pas tous bien sûr, mais pas mal. Donc si j'en jugeais par ces sites, j'aurais presque le résultat inverse, les plus "intelligents" étant gays.


Là, je suis assez d’accord concernant le niveau intellectuel à ceci prêt qu’il n’y avait pas que des bis, mais aussi des gays et des filles parmi les personnes que j’ai connues sur des sites de rencontre, desquels j’ai fini par me désinscrire. Donc, je crois que là, les rencontres (plutôt rapides et éphémères…) via internet n’aident pas vraiment à trouver des personnes intéressantes. Cela étant, ce n’est ici que mon tout petit point de vue. Mon expérience est loin d’être suffisante, et comme tu dis, on ne peut pas juger uniquement à partir d’un site. Mais le petit truc chiant avec moi, c’est que je m’ennuie souvent très vite quand je suis trop fréquement en compagnie de la même personne.

tictac a écrit :… On peut être parfaitement idiot, mais avoir ces envies de sexe avec les deux genres et ne pas résister tout simplement parce-que nos pulsions sont trop fortes, alors sans pour autant remettre en cause la société, on assouvit nos fantasmes en cachette (ou pas), mais on ne culpabilise pas pour autant, on se fait du bien dans son coin et la vie continue.


Assez d’accord aussi. Et tant mieux pour ceux qui ne se sentent pas obligés de le faire en cachette. Mais pour ce qui est de savoir résister à ses pulsions, tu serais surpris de voir le self control que l’on peut avoir quand on s’en donne la peine.

tictac a écrit :La bisexualité se manifeste différemment, dans notre société qui devient plus tolérante, elle s'exprime de plus en plus. Mais comme toujours, ce sont les gens les plus réfléchis, les plus instruits, qui vont se manifester les premiers, donner de la voix, rendre cette bisexualité visible, ils défrichent pour les autres. Je pense qu'une majorité de gens pourraient être bisexuels, à des degrés variables bien sûr, s'il n'y avait de barrière d'éducation, de morale et de société. Seulement ce n'est pas le cas, alors ce sont ceux principalement qui ont plus d'armes intellectuelles qui s'affranchissent de ces barrières tant bien que mal dans un premier temps. Laissant les autres à la clandestinité et à l'anonymat pour l'instant.


Là je suis un peu moins d’accord. J’ai fréquenté pendant une période des gens prétendument assez instruits et réfléchis, et dans les discussions qu’ils pouvaient avoir entre eux, oui ils paraissaient s’affranchir des barrières psycho-sociales (pas uniquement sur la sexualité), mais quand il s’agissait de défendre une opinion ouvertement, ce n’était plus la même chose. C’est même parfois parmi les gens un peu moins « aisés » intellectuellement qu’on trouve les plus courageux.

tictac a écrit :Dans mon cas, comme j'avais en horreur les maths ma mère me traina chez un psychologue à 14 ans. J'ai fait un test et j'ai eu entre 120 et 130, résultat sur une fourchette car faisant un blocage sur les maths ... Résultat bas 120 résultat haut supposé sans blocage 130…


Pour ma part c’est suite à des résultats désastreux à l’école (tous domaines confondus), que l’on me fit faire ce fameux test de QI. Et c’est bien là le problème, ce n’était qu’un seul test. Résultat au-dessus de 130. Mais aucune autre évaluation psychologique sur le côté, donc incompréhension totale. Et c’est justement à cette période là que j’ai le plus mal vécu ma bisexualité. D’enfant sensible je suis passé à de plus en plus froid et distant, limite cynique. J’ai changé d’école et ai fini 1er (sur un institut de 2000 élèves). Mais les dégâts passés avaient laissés de profondes cicatrices. J’avais parfaitement bien compris que j’étais bi, mais j’étais mort de trouille et suis devenu petit à petit de plus en plus associable. Si mes quelques capacités intellectuelles m’ont aidé, c’est surtout au niveau de l’apprentissage (il n’y avait d’ailleurs pratiquement plus que ça qui m’intéressait : apprendre, apprendre et encore apprendre, tout et n’importe quoi) et sur la compréhension et surtout l’anticipation du comportement des gens. Ce qui a fait de moi, quand j’y étais forcé, un abject manipulateur. Je reconnais que cela m’a sorti de mauvaises passes plus d’une fois, mais quand je repense au nombre de fois où j’ai été mal dans ma peau, en ce qui me concerne le fait d’être HP ne m’a pas aidé à avoir une vie heureuse. Je vivais mieux dans mon imagination que dans la vie réelle.

tictac a écrit :Sinon je suis une éponge en matière de ressentit et d'adaptation. Je ressens la souffrance ou la joie des gens assez fortement, c'est pourquoi je n'aime pas m'entourer de gens négatifs ou tristes, car ils m'épuisent. Bien sûr si ce sont mes proches qui sont tristes je suis là et je les aide, mais quand je rencontre des gens je fuis très vite les gens sombres, déprimés ou agressifs, méprisants. Le bon côté c'est que je m'adapte très facilement suivant les gens, les pays...


De ce point de vue là, je dirais que je comprends le ressenti des gens et sais m’adapter en fonction (pour ne pas dire jouer un rôle), mais en revanche je suis loin d’être une éponge. J’ai toujours été là pour aider mes proches, mais plus par principe, par ce que je trouvais ça juste que par compassion. C’en est presque devenu calculateur et purement rationnel. Il y a des gens pour lesquels je serais prêt à faire des sacrifices démesurés, mais peut être plus parce que j’estimerai leur existence plus importante que la mienne. Le côté hypersensible que j’avais étant enfant, cela ne fait que quelques mois maintenant (peut être un an) que je commence à le retrouver. C’est seulement maintenant que j’apprends à aimer sincèrement et que je me rends compte que finalement c’est loin d’être désagréable !

tictac a écrit :Donc voilà, je suis ouvert sur le monde, soif de découvrir, sensible, les sens en alerte, au QI supposé supérieur à la moyenne, ne supporte que très mal les contraintes, les restrictions, d'être enfermé, besoin de liberté. Est-ce que cela explique ma bisexualité, honnêtement je n'en sais rien, mais ça l'a aidé à s'exprimer et moi à la comprendre.

Là, je dirais tout simplement :gloire: (sauf pour le côté sensible qui est seulement en mode apprentissage :P )
"Heureux les bisexuel(le)s qui regardent l'humanité toute entière avec les yeux de l'amour." - Philippe Bouvard
Avatar du membre
kawua2003
Biscotte
Biscotte
Messages : 340
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bretagne
Âge : 38

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar kawua2003 » 5 années plus tôt

@Nico_1:

"Là, je suis assez d’accord concernant le niveau intellectuel à ceci prêt qu’il n’y avait pas que des bis, mais aussi des gays et des filles parmi les personnes que j’ai connues sur des sites de rencontre, desquels j’ai fini par me désinscrire. Donc, je crois que là, les rencontres (plutôt rapides et éphémères…) via internet n’aident pas vraiment à trouver des personnes intéressantes. Cela étant, ce n’est ici que mon tout petit point de vue. Mon expérience est loin d’être suffisante, et comme tu dis, on ne peut pas juger uniquement à partir d’un site. Mais le petit truc chiant avec moi, c’est que je m’ennuie souvent très vite quand je suis trop fréquement en compagnie de la même personne."

=> Caramail et/ou IRC c'était quand même bien pour les gens assez renfermés ou qui ne sortaient pas beaucoup! J'ai rencontré ma "moitié" dessus, et beaucoup de personnes qui ont beaucoup compté pour moi. Je ne sais pas si le même style de site existe maintenant...

"sur la compréhension et surtout l’anticipation du comportement des gens. Ce qui a fait de moi, quand j’y étais forcé, un abject manipulateur"

=> Idem, quand j'y repense, j'ai été une belle enflure!

"Je reconnais que cela m’a sorti de mauvaises passes plus d’une fois, mais quand je repense au nombre de fois où j’ai été mal dans ma peau, en ce qui me concerne le fait d’être HP ne m’a pas aidé à avoir une vie heureuse. Je vivais mieux dans mon imagination que dans la vie réelle."

=> Ouf je ne suis pas le seul! Parfois j'aimerai trouver le bouton STOP, comprendre pourquoi dans la vie réelle je suis tellement "sensible" que j'en suis devenu un glaçon qui bloque ses sentiments. Et je suis toujours dans ce truc d'avoir besoin d'imaginaire pour me sentir vivre! J'espère, un jour et pas trop tard, réussir à sortir de ça et réussir à être réellement heureux ou en tout cas profiter de la chance que j'ai de vivre avec une fille super! avoir des enfants super beaux et intelligents (et moins chiants que plein d'autres... OUPS PAS BIEN) et profiter des moments quand ils sont la!

Personnellement je n'ai jamais eu de test de QI car j'ai appris rapidement ce que les instits puis les profs attendaient de nous à l'école donc c'est passé comme une lettre à la poste (quoi que maintenant la poste... :p). Je ne pense pas qu'il y ait foncièrement plus de personnes "intelligentes" ou "ouvertes d'esprit" chez les bis que chez les autres. Forcément, sur ce forum, on va tomber sur des bis qui se posent des questions donc ça ne reflète pas la réalité. Mais je suis quand même persuadé (et je n'en ai pas la preuve, juste une conviction) que si les "humains" étaient plus ouverts d'esprit et savaient se détacher des dogmes ou autres traditions (je ne dis pas que je suis complètement détaché de ça) mais si c'était le cas, la bisexualité serait finalement la normalité, mais peut être me trompe - je...

En tout cas, même si je ne suis pas un fan des forums, je suis heureux de pouvoir lire des choses intéressantes qui permettent de mieux comprendre ma bisexualité et plus encore!

Aller shalom :)
Tout est plus simple quand on arrête de vouloir simplifier les choses :)
Avatar du membre
Nico_1
Bijou
Bijou
Messages : 1370
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Apprécie autant le contact charnel masculin et féminin, mais plutôt un loup solitaire ...
Localisation : Belgique
Âge : 34

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar Nico_1 » 5 années plus tôt

J'avais entendu parler de Caramail à sa grande époque, mais je n'y étais jamais allé.
Les sites de rencontre, je n'ai essayé que plus récemment et comme je l'ai dit c'était plutôt pour des rencontres "rapides" ... Hem, on se comprend. Mais derrière, j'avais quand même un petit espoir de tomber sur quelqu'un de bien et ce ne fut pas le cas. Maintenant, j'essaies plutôt de nouer des relations dans le réel directement. Enfin, là je m'écarte du sujet de départ.

Sinon, je dirais juste que comme toi, pas vraiment fan des forums, jusqu'à ce que je tombe sur celui-ci !
Et je suis vraiment ravi d'y être inscrit !
"Heureux les bisexuel(le)s qui regardent l'humanité toute entière avec les yeux de l'amour." - Philippe Bouvard
Avatar du membre
kawua2003
Biscotte
Biscotte
Messages : 340
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bretagne
Âge : 38

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar kawua2003 » 5 années plus tôt

Effectivement caramail était bien tout comme mIRC car tu pouvais arriver sur un réseau et aller sur un "forum" où tu pouvais discuter de ce que tu voulais, musique, livres, sexualité etc. Et des gens pouvaient te contacter directement en privé. J'ai rencontré ma moitié sur un "forum" de musique :) "Tu écoutes quoi?" "Nightwish", "Ah moi aussi" et après voila... D'autre sur "GayRennes" je crois, et c'était sympa tu avais de tout, des mecs ou filles qui ne cherchaient que des plans, et d'autres qui voulait rencontrer des gens, on se voyait dans un bar, ou chez nous, on discutait et si ça passait ben voila, soit "ami" soit plus, mais c'était sympa. Je ne sais pas si ce type de site existe encore. Le mythique "asv?" lol... J'ai rencontré un de mes exs sur #Buffy lol :)

Après effectivement, quand tu commences à connaître des gens, tu fais des rencontres dans le réel! Et c'est cool aussi. Maintenant, je suis vieux et je rencontre des gens dans le réel, au travail, au CGLBT de Rennes, et on peut rencontrer des gens vraiment sympas avec qui échanger!

OUPS... le sujet du post n'était pas ça LOL
Tout est plus simple quand on arrête de vouloir simplifier les choses :)
Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 16889
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Genre :
Âge : 40

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar Biscuit » 5 années plus tôt

+1, caramail forever ! :pleure:
j'y ai rencontré des tas de gens, dont celle qui partage toujours ma vie, 9 ans plus tard... C'était aussi sur un chat "musique" :twisted:

 ! Modération
Bon par contre faudrait revenir au sujet là svp les gens... :wink:
Biscuit
Avatar du membre
kawua2003
Biscotte
Biscotte
Messages : 340
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bretagne
Âge : 38

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar kawua2003 » 5 années plus tôt

En effet, et moi aussi ça fait même 10 ans que je l'ai rencontrée :)

Donc le sujet c'est Bi surdoué etc... je pense que comme partout, il y a de tout chez les bi. Et sur ce forum, on ne risque pas de pouvoir faire d'étude car les gens qui viennent ici se posent déjà des questions donc forcément la proportion de surdoués etc sera plus élevée que dans la réalité.

Voila.
Tout est plus simple quand on arrête de vouloir simplifier les choses :)
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 4885
Enregistré le : 9 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 32
Contact :

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar Ascagne » 5 années plus tôt

Un compte rendu intéressant sur un nouveau livre à propos des enfants surdoués/précoces/HPI (pour à Haut Potentiel Intellectuel... moi je trouve ça pas mieux que "surdoués", je préfère encore "précoces", même si le terme est aussi criticable comme l'article l'indique). Il n'y est pas question de bisexualité, mais je me suis dit que ça pourrait intéresser les gens qui ont discuté ici (ou qui sont venus lire) :)
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/
deuxsexes
Bizutage
Bizutage
Messages : 11
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : bisex
Localisation : Avignon
Âge : 43

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar deuxsexes » 5 années plus tôt

Ah ! C'est pour ça que je suis bi :lol: Mon empathie et ma hypersensibilité sont la cause.
J'ai un joli Q et un QI de 132, dans la moyenne haute comme ils disent. J'ai ecrit deux piéces de théâtre et créer ma compagnie, fort en langues étrangères, j'ai fait le tour du monde en sac à dos et vécu des années dans d'autres pays. Si ça peut être utile aux données et aussi j'ai pas un seul diplôme en poche. la découverte du monde dans ma jeunesse étant un passe temps complet, pas trop eu le temps pour bavarder aux grilles des lycées.

Quand une fille où un mec me font bander je me demande pas si c'est à cause de mon ouverture d'esprit au monde extérieur. L'étude étant intéréssante je creuserais la réflexion.
christoune
Bizutage
Bizutage
Messages : 2
Enregistré le : 4 années plus tôt
Orientation sexuelle : les belles âmes
Âge : 43

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar christoune » 4 années plus tôt

Bonjour

Je ressents certaines choses comme toi.

Le plus important lorsqu une personne me plait, ce n'est pas qu il s agisse d une femme ou d un homme, ni de sa taille, son poid,... c'est essentiellement la maniere dont cette personne fonctionne cérébralement qui me séduit. Que je puisse me connecter avec elle, que je sente son cerveau démarer plus vite que le mien. Et là ensuite, bien sur que je trouve que ses yeux sont manifiques, mais c'est uniquement parceque j y lis ses pensées.

En ce qui me concerne, je ne sais si je présente une surdouance, je me suis interressée au sujet par rapport à mes enfants. et je peux affirmer l hypersensibilité, la pensée en arborescence, le manque de concentration,...

Un jour ma toubib se demandais si tous les homos (je suis socialement lesbienne) était surdoués, puisque beaucoups sont hypersensibles, homo et surdoués,...
Avatar du membre
Titsouribi
Bioéthique
Bioéthique
Messages : 4065
Enregistré le : 8 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi et bi ;)
Localisation : Montréal
Genre :
Âge : 33

Re: Qui ici est Bi et surdoué, hypersensible, TDA et/ou TPL

Messagepar Titsouribi » 4 années plus tôt

Je déteste aborder ce sujet ... mais je comprend qu'on puisse avoir envie/besoin de faire des liens.

Je n'ai jamais été formellement diagnostiquée HPI/surdouée/précoce et pour cause, ma mère s'y est formellement opposée après l'avoir été elle-même.
Et je crois qu'elle a eu raison.
Elle ne voulait pas qu'on me fasse sauter de classe, qu'on me regarde/traite différemment.
Elle ne voulait pas que je ME regarde différemment.
Elle a - un peu trop bien - pris soin toute ma jeunesse de s'assurer que je n'ai jamais la grosse tête.
En ça elle a peut-etre fait quelques erreurs, mais quand je vois le résultat final, je la remercie. Je crois qu'elle a eu globalement raison.

Malgré l'absence de diagnostique je crois pouvoir dire sans trop m'avancer que j'étais très précoce ...
J'ai toujours présenté une hypersensibilité /hyperintellectualisation de tout depuis ma petite enfance, avec de gros problèmes relationnels à une certaine époque. J'étais très en avance petite à l'école, on voulait me faire sauter de classe, j'ai des souvenirs gênants d'être anormalement choyée / exhibée comme un animal de foire par mes enseignants en petites classes car j'étais un cran au dessus dans pas mal d'activité notamment créatrices. Socialement par contre j'étais assez isolée, mais heureusement je ne le vivais pas trop mal. Jusque 12/13 ans ça a été un gros problème pour moi d'avoir le sentiment d'être différente et d'en culpabiliser.
Je bridais volontairement mes capacités pour ne pas sortir trop du lot.
Et puis peu à peu j'ai appris à naviguer avec. A aller vers les bonnes personnes. Les premiers émois sentimentaux sont arrivés, j'avais d'autres sujets d'étude que ma propre petite personne.

Et c'est précisément ce que ma mère souhaitait. Si j'étais si précoce que cela, alors je devais être capable de m'en sortir correctement dans le monde réel qui lui est peuplé de gens de toute sortes, de tous niveaux.
Dépasser les défauts de l'institution.
Mettre son enfant dans une classe spéciale ou le traiter de façon particulière c'est bien mais cela ne lui apprend pas la vraie vie. Au travail, dans les démarches du quotidiens, dans ses relations sentimentales, ce ne sont pas des gens spécialement sensibilisés à la question de la précocité que tu rencontre. Ce sont toute sorte de gens, y compris les plus bête et méchants, consciemment ou inconsciemment.
Si toute ou une partie de ton enfance tu as été trop protégé de cela, que se passe-t-il quand tu dois y faire face plus tard ? Une crise d'adolescence à retardement ?
Cela ne l'a pas empêchée de tout faire pour que je me développe personnellement par ailleurs dans d'autres compartiments de ma vie, mais je réalise maintenant que mon milieu social d'origine y est pour beaucoup.
J'ai eu beaucoup de chance d'être née où je suis née. Sinon aurais-je pu faire toutes ces activités, sportives, artistiques, aurais-je eu accès à toutes ces nouvelles technologies de l'information (je lis très peu) qui ont grandement aidé à mon développement personnel en dehors de l'école ? Probablement non.
Mon autre chance est que je ne souffre apparemment pas de trouble de l'attention avec hyperactivité. C'est sans doute cela qui explique que je n'ai pas eu de souci pour réussir scolairement.

Je détestais l'école .. je haïssais du plus profond de moi ces gentils profs qui faisaient de moi leur chouchoute parce que j'étais en tête de leur classement de notes (c'est la première fois que je le dis tiens), mais je prenais plaisir à me sentir surnager dans la marre aux canards. C'était ... facile. Ca ne demandait aucun effort et au moins eux faisaient semblant de m'aimer.
Trop facile.
Tellement trop facile que après lycée, prépa, arrivée en école d'ingé quand il n'y avait plus de risque j'ai voulu savoir c'était quoi l'échec et je me suis mise à tout foirer volontairement. Un échec sentimental avec un autre surdoué (diagnostiqué, estampillé celui-là :P) m'a fait réaliser quelque chose. Que poursuivre la perfection ne m'apportait RIEN, aucune sympathie, aucune proximité avec les autres, même pas ceux qui devraient plus que d'autres me comprendre. Au contraire. Jalousie et envie c'est tout ce que je ressentais finalement de leur part. J'ai fait une depression. Et encore là ... j'ai pas réussi, j'ai eu mon diplome :cheesy: Programmée a réussir, incapable de saboter totalement quelque chose.

J'ai repris mon petit bonhomme de chemin sur la voie d'une vie socialement "réussie" mais ça m'a changée du tout au tout. Et j'ai assumé ma bisexualité à partir de là.

Est-ce que je fais un lien entre les deux ... consciemment non. :) C'était bien la peine de vous dire tout ça.

Est-ce qu'en revanche je fais un lien entre une prise de conscience de ma bisexualité, de ce qu'elle implique et ma crise existentielle, oui.

Mais la bisexualité elle était là, instinctive, présente, depuis toujours. Je l'aurais probablement vécue de toute façon .... mais peut-être plus mal car je n'aurais pas été capable d'assumer ce qui est encore trop associé dans notre éducation à une différence.
Quand j'ai pris conscience que différente je le suis depuis toujours, assumer la bisexualité en prime c'est devenu un jeu d'enfant :)
La bisexualité ce n'est qu'une toute petite goute d'eau dans l'océan des caractéristiques humaines et du champ des possibles.
Même la bisexualité en elle-même est un océan formé de petites gouttes d'eau ....
Regardez nous, pas un ne ressemble à son voisin, pas un ne ressent comme son voisin.

Alors est-ce qu'on peut faire un lien comme celui proposé dans ce topic je n'y crois pas du tout.
En revanche, qui se ressemble s'assemble pour en parler et échanger, se tenir chaud intellectuellement comme j'aime dire, ça je le comprend tout à fait.

Permettez que je m'assoie autours du feu un petit moment ? :oops:
"There are no short cuts to any place worth going"

Retourner vers « Discussions libres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités