La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Vos états d'âme, vos coups de gueule, vos révélations...
Avatar du membre
Les Yeux Noirs
Biscuit
Biscuit
Messages : 2406
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Âge : 35

La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Les Yeux Noirs » 2 années plus tôt

Me revoilà avec mes questions existentielles !! Je me suis rendu compte il y a déjà un bon moment qu'un certain nombre des choix que j'ai faits dans ma vie ont été influencés par le fait que je suis incapable de gérer la solitude. Je ne suis heureuse qu'en couple, entourée d'amis. Ma dernière période de célibat a été l'occasion de moments de déprime profonde, voire trèèèèès profonde. Et même maintenant que je suis en couple, je me sens plus épanouie lorsque je vois du monde que lorsque je suis tranquille chez moi dans mon canapé.

D'où la question de départ. Est-ce que la solitude vous plaît ? vous fait peur ? vous indiffère ? Est-ce que vous appréciez d'être seul.e et cela a-t-il toujours été le cas ? Ou au contraire, est-ce que, comme moi, la solitude vous terrifie ? Et question subsidiaire, savez-vous d'où vient cette peur ?
Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 16873
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Genre :
Âge : 40

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Biscuit » 2 années plus tôt

Le célibat me terrifie, me déprime, me fait perdre toute confiance en moi. Le couple me donne à l'inverse beaucoup de force.
Mais la solitude, momentanée bien sûr, m'est essentielle. J'ai absolument besoin d'avoir mes petits moments à moi, ma petite solitude quotidienne. Quand je vois trop de monde, j'ai besoin ensuite de retourner dans ma grotte pour me ressourcer.
Biscuit
Avatar du membre
Desmodromique
BIcylindrée
Messages : 3324
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi happy
Genre :
Âge : 43

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Desmodromique » 2 années plus tôt

Il y a eu une période dans ma vie où je me suis retrouvée célibataire, par choix. J'en avais besoin, je sortais d'histoires difficiles qui auraient sans doute pu être plus simple si j'avais entendu parler à l'époque de polyamour, je me pensais inadaptée à une vie de couple.
Vivre seule n'a jamais été un problème, même si parfois, certains soirs, j'aurais bien aimé un peu de compagnie. Ca a duré 6 ans comme ça. J'en ai profité pour faire une petite psychothérapie (2 ans), qui m'a beaucoup aidée à y voir plus clair sur ma façon de m'attacher aux gens.
Ce sont 6 années pendant lesquelles je me suis découverte, apprise. Épanouie. J'ai fait à fond de tout ce que j'avais envie de faire : de la moto, de l'avion. La fête avec des potes. J'avais quelques frustrations (surtout sexuelles :cheesy: ) et parfois quelques coups de mou, mais j'étais heureuse et j'envisageais même de repartir quelques temps à l'étranger : plus facile quand on est seule !
Et puis la vie en a décidé autrement.

Aujourd'hui je valorise toujours énormément la solitude, d'autant que je vis en couple. Notre maison est grande, nous pouvons vivre chacun de notre côté si ça nous chante. J'adore passer un week-end toute seule, ou partir seule une semaine à moto.

Mais je ne suis pas solitaire : je ne peux pas vivre bien sans les autres. J'ai besoin de savoir que, quelque part, quelqu'un m'aime. Peu importe quel genre d'amour ; juste savoir que j'existe pour quelqu'un. Que si ça ne va pas, j'ai cette épaule sur laquelle m'appuyer un instant. Un ami, un parent, un amour. Quelqu'un, quoi.

Donc oui j'aime la solitude et elle ne me fait pas peur, mais je supporterais mal le détachement affectif total.
No, I'm bisexual, you're confused.
Avatar du membre
Les Yeux Noirs
Biscuit
Biscuit
Messages : 2406
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Âge : 35

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Les Yeux Noirs » 2 années plus tôt

Merci pour vos réponses.

@Biscuit : Je comprends ce besoin de solitude "ponctuel" que je peux ressentir également, surtout maintenant que mes deux enfants me prennent 99% de mon temps hors boulot. Mais je ne les apprécie que parce que je suis en couple. Est-ce que tu t'es déjà demandé pourquoi est-ce que tu ressens les choses ainsi, pourquoi le célibat te fait peur ? C'est une part de moi que j'aimerais bien comprendre mais je n'en saisis pas forcément les raisons profondes...

@Desmo : merci pour ton témoignage, qui est très éloigné de ce que je peux ressentir. Celles et ceux qui aiment se retrouver face à eux-mêmes et qui le vivent bien me laissent toujours admirative :) Est-ce que ça a toujours été le cas ou c'est venu avec le temps ? Autre question, si ce n'est pas trop indiscret, la psychothérapie, tu l'as entreprise pour résoudre les problèmes de couple dont tu parles dans ton message ou simplement pour mieux te comprendre toi-même ?
Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 16873
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Genre :
Âge : 40

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Biscuit » 2 années plus tôt

Bonne question. J'ai très peu été célibataire dans ma vie mais à chaque fois je ne me sentais pas bien du tout et il me fallait rapidement trouver quelqu'un, quitte à parfois me jeter dans les bras de la première qui passait... :|
Biscuit
Avatar du membre
Lolo007
Biscotte
Biscotte
Messages : 430
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Lorraine
Âge : 44
Contact :

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Lolo007 » 2 années plus tôt

Bonjour :)

Oui, bien sûr que la solitude me pèse parfois, et souvent. Le pire est qu'on s'y habitue et on devient "misanthrope".
Pour ma part, je suis timide au départ et en plus, mon problème d'audition n'arrange pas les choses. J'essaie d'apprendre la lecture labiale, mais ce n'est qu'une aide, un complément. Ca ne remplacera jamais l'ouïe.
Prends ce que l'on te donne -:)
energizer
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 224
Enregistré le : 3 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Âge : 40

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar energizer » 2 années plus tôt

La solitude je l'ai toujours ressenti et cela peu importe ma situation amoureuse en couple ou non.d'ailleurs cette dernière année c'était encore plus important. Et pourtant j'ai deux enfants un copain une famille et des amis mais ce sentimentm'accompne depuis toujours. Mon copain a su me faire sentie moins seule pendant quelques temps mais la solitude est quelque chose de lancinant qui revient tout le temps.
J'ai appris a l'apprivoiser très jeune... sans avoir le choix mais je sens tout de même de l'angoisse parfois. Je me sens équilibrée. J'ai du mal a cerner les différences entre indépendance isolement liberté solitude.
La question de la bisexualité se rajoute mais je ne vis cela comme un problème. Je me foue de savoir qui est la poule qui est l'œuf.
Si je devais me séparer de mon ami alors je ne souhaiterai pas me remettre avec quelqu'un. Cette solitude ne me ferait pas peur car j'ai beau être entourée... je ressens tout de même la solitude et plus personne n'a vraiment la capacité a me rassurer. Impossible de savoir pour quelles raisons. Je suis donc un peu votre opposée avec biscuit aussi sur ce sujet.
Avatar du membre
Desmodromique
BIcylindrée
Messages : 3324
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi happy
Genre :
Âge : 43

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Desmodromique » 2 années plus tôt

Les Yeux Noirs a écrit :Est-ce que ça a toujours été le cas ou c'est venu avec le temps ?

Je ne sais pas... Je n'ai pas eu beaucoup de "temps morts" entre ma 1ère histoire d'amour et la dernière avant mon célibat. Je vivais même plusieurs histoires en même temps, bien qu'à distance pour certaines. Autant que je me souvienne, ça ne m'a jamais embêté d'être seule. Même petite je préférais souvent jouer seule qu'avec mes amis - ce qui ne veut pas dire que je n'aimais pas être en société, juste que je valorisais déjà beaucoup ma solitude. J'avais l'imagination très fertile, je ne m'embêtais jamais, je m'inventais plein d'histoires. Ce qui est toujours le cas d'ailleurs, même si mes histoires maintenant sont généralement beaucoup moins sages que quand j'étais gosse... et du coup, je joue à d'autres genres de jeux quand je suis seule. :cheesy:

Les Yeux Noirs a écrit :Autre question, si ce n'est pas trop indiscret, la psychothérapie, tu l'as entreprise pour résoudre les problèmes de couple dont tu parles dans ton message ou simplement pour mieux te comprendre toi-même ?

Un mix des deux. J'avais choisi le célibat pour n'avoir pas à choisir entre deux femmes que j'aimais - une avec laquelle je vivais, l'autre qui aurait voulu que j'aille vivre avec elle. Je n'avais jamais entendu parler de polyamour et tout le monde me disait que si j'en aimais deux, c'est qu'aucune des deux n'était "la" bonne... :frown: Bref, j'étais poussée à ce non-choix pas cette culture du couple exclusif qui était la seule que je connaissais. Du coup j'avais le sentiment d'avoir un problème, de ne pas aimer "comme il faut", et je pensais qu'une psychothérapie m'aiderait.
Ce qui est curieux, c'est que cette thérapie n'a jamais cherché à résoudre ce "problème" dans un sens ou dans l'autre ; c'est vraiment plutôt allé dans le sens d'une meilleure connaissance de moi, de mes peurs, de mes doutes, et ça m'a équipée d'outils qui m'ont permis de m'assumer comme j'étais. Avec le recul, je me dis que je suis tombée sur une vachement bonne psy.

Pour revenir au sujet : si demain je devais vivre seule, c'est une perspective qui ne me fait pas peur. Peut-être parce que je sais qu'il y a quelques personnes qui comptent dans ma vie, et sur qui je peux compter. J'ai des passions qui m'occupent, j'adore lire, jouer seule, partir en balade. Bref, ma compagnie me sied. :D
J'aime beaucoup faire de nouvelles connaissances aussi, et je n'ai pas trop de mal à parler à des inconnu-es (beaucoup plus à faire le 1er pas si ces personnes m'attirent émotionnellement ou physiquement : j'ai toujours la trouille dès que ça devient intense et qu'il faut "aller au charbon" :twisted: ). Et comme j'ai cessé de croire, il y a un moment déjà, qu'il y a "quelque part dans l'univers quelqu'un qui est fait pour nous" *, je reste ouverte à plein de belles surprises, et consciente qu'elles ne durent que ce qu'elles durent. :wink:

* je crois plutôt qu'il y a plein de personnes partout avec qui plus ou moins de choses peuvent cliquer, plus ou moins longtemps.
No, I'm bisexual, you're confused.
Avatar du membre
Les Yeux Noirs
Biscuit
Biscuit
Messages : 2406
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Âge : 35

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Les Yeux Noirs » 2 années plus tôt

Je passe juste en coup de vent pour lire vos messages (plus de PC, j'ai piqué celui de mon copain). Merci pour vos réponses, ça me donne matière à réfléchir. Je vous réponds dès que j'ai récupéré un ordinateur en état de marche !!
Avatar du membre
indécis
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : 3 années plus tôt
Orientation sexuelle : bisexuelle à tendance pansexuelle
Localisation : Paris
Âge : 45

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar indécis » 2 années plus tôt

Hello ;-)
Personnellement la solitude me permet de vivre ma vie de femme dans un corps d'homme aux moments où la société me donne un break ;-)
Jeune adulte, j'avais un besoin viscéral de société, d'être avec le plus de gens possible, de faire la fête en voyant plein de gens heureux. Puis j'ai compris que toutes ces relations étaient très superficielles, et j'ai aussi compris que tous ces gens étaient là pour combler un grand vide intérieur, qui expliquait aussi mon absence d'histoires sentimentales: j'étais attiré par toutes les personnes que je croisais, parce que je ne me connaissais pas...Je me perdais dans autrui.
Puis la rencontre d'amis très intelligents m'a permis de comprendre que si j'avais autant de relations, c'est parce que les amis que j'avais jusque là n'étaient pas vraiment "faits pour moi". Ceux que j'ai trouvé ensuite étaient beaucoup plus en phase avec moi sur beaucoup de choses (opinions, goûts profonds, démarche dans la vie). C'est en les rencontrant que j'ai compris...
D'autre part quand j'étais seul, c'était pour travailler, une soif inépuisable d'apprendre. Puis un jour j'ai découvert l'écriture, ça m'a permis de me raconter. Depuis, seul, je ne suis plus seul, il y a toujours un papier et un stylo quelque part, ou un ordinateur !
Puis j'ai rencontré mon épouse, et à partir de ce moment je n'ai plus souvent été seul ! Il a fallu que j'apprenne à me ménagers des moments de liberté. Au début pour être au calme, puis pour rencontrer d'autres personnes. Et puis un jour pour rencontrer mon double féminin, qui sort de son placard quand j'ai un peu de temps...Avec elle je vis une autre vie, celle d'une femme sensuelle, qui a envie de vivre, d'être jolie, de plaire...Pour le moment, c'est plutôt un jeu, mais il y a deux jours j'ai rencontré des amies comme moi, et je me sentais très bien avec elles...Donc même seule...Je ne suis jamais seul.e :cheesy:
Bon j'ai encore raconté ma vie, désolée :lol:
J'espère que certaines choses pourront t'aider...
Avatar du membre
Titsouribi
Bioéthique
Bioéthique
Messages : 4065
Enregistré le : 8 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi et bi ;)
Localisation : Montréal
Genre :
Âge : 33

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Titsouribi » 2 années plus tôt

Et ben Desmo, je crois que je suis en train de prendre le même genre de chemin que toi, enfin pour la psychothérapie et les questionnements (et la moto, et ...).

J'ai un rapport similaire à la solitude que toi. Je me reconnais dans ce que tu dis.
J'ai eu de longues périodes de célibat dans ma vie, et ça ne m'a pas spécialement affectée. Ça a été des périodes de grands développements personnels. Ça donne une grande liberté que j'apprécie beaucoup. Et quand j'aime, j'aime avec intensité, donc ça fait du bien de se retrouver en face de soi-même entre deux, même si avoir des "entre-deux" n'est pas le but.
Mais par contre je suis hyper sociable, je vis très mal loin des gens, des rencontres, des dialogues.
Il faut que je sorte, que je rencontre de nouvelles têtes, que j'ai des conversations passionnantes, que j'ai des cercles d'amis et de connaissances, sinon je deviens timbrée, extrêmement frustrée.
C'est un besoin purement intellectuel, pas sentimental. Je tombe rarement amoureuse et je n'ai que plus rarement encore de grand accès de désir, alors cela explique sans doute que je vis bien le célibat de manière générale quand il se produit.
Je crois que je me nourris d'autre chose que la passion, ce qui ne m'empêche pas de plonger dans la passion la tête la première quand les conditions sont réunies. Simplement, ça ne m'arrive pas souvent ...

Peut-être que les relations moins profondes, plus superficielles et calmes ne m'intéressent pas autant (attention je ne dis pas ça pour juger qui que ce soit, c'est mon ressenti). Donc je préfère être seule que mal accompagnée. :D

En couple le manque de solitude me pèse vite, j'étouffe si je n'en ai pas.
Je parle pas de moments sans son ou sa conjointe, ça c'est normal.
Je parle de solitude réelle, de caverne d'ours.
Là encore, quand on me connait c'est un peu paradoxal.
Les gens me décrivent avec une double personnalité, je peux être la fille à marier parfaite, la bonne compagnonne de route, très à l'écoute de l'autre et subitement très solitaire, très repliée. J'ai mes moments d'introspection et ils peuvent être intenses :D . Alors il me faut absolument cet équilibre entre fusion et chacun pour soi.
Je suis bien en couple à cette seule condition d'avoir de l'indépendance, des moments pour soi, la possibilité de pouvoir partir une semaine seule de temps en temps ce genre de truc.
Actuellement je ne l'ai pas dans ma relation, enfin je le prend mais à contre-coeur car cela ne plait pas à ma blonde qui est elle très fusionnelle. C'est un truc sur lequel on doit absolument travailler sinon je sais que je serai malheureuse sur le long terme.
J'aime une autre personne et si j'avais pu, si comme Desmo je m'étais mieux connue plus tôt, qu'on m'avait inculqué un autre regard, j'aurais peut-être partagé ma vie entre les deux mais ça n'est pas encore la même chose, j'ai besoin de solitude quoi qu'il arrive pour m'équilibrer psychologiquement.
Tout ça pour dire que ce n'est pas pour fuir quelqu'un la solitude mais plutôt pour se réconcilier avec soi-même.
Etre en couple avec soi, en quelque sorte :D Lire, regarder un film, cuisiner, faire du sport, réfléchir, méditer, écouter de la musique seule, sans que personne me touche, sans que personne me juge, ne me demande ce que je fais ou à quoi je pense.
Et si j'en ai envie à 3h du matin, j'en ai envie à 3h du matin parce que je n'ai pas de rythme arrêté.
En couple c'est parfois difficile de trouver ces moments là. Beaucoup de gens ne comprennent pas ça, pensent que si vous vous isolez d'eux c'est que vous les aimez moins. Ça n'a rien à voir.

J'avoue avoir toujours eu du mal à comprendre les personnes qui ont du mal à vivre la solitude, qui préfèrent se jetter dans les bras de la première personne venue que d'attendre une relation plus satisfaisante. Mais j'essaye de comprendre :) Ma première copine était comme ça, quand elle quittait quelqu'un, elle trouvait toujours le nouveau ou la nouvelle avant, si bien que depuis ses 16 ans et sa première relation (moi :P ) elle n'a jamais plus été seule un seul moment de sa vie (et elle nous a tous trompé les uns après les autres :D ). Moi ça m'aurait rendue dingue je crois ...
"There are no short cuts to any place worth going"
Avatar du membre
Desmodromique
BIcylindrée
Messages : 3324
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi happy
Genre :
Âge : 43

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Desmodromique » 2 années plus tôt

Titsouribi a écrit :Etre en couple avec soi, en quelque sorte :D

J'aime bien cette formulation ! :bravo:
Titsouribi a écrit :Beaucoup de gens ne comprennent pas ça, pensent que si vous vous isolez d'eux c'est que vous les aimez moins. Ça n'a rien à voir.

Hélas oui, j'ai vécu ce genre d'histoire aussi. J'aimais une personne pour qui la relation devait être fusionnelle. Ca m'a bouffée.
Titsouribi a écrit :J'avoue avoir toujours eu du mal à comprendre les personnes qui ont du mal à vivre la solitude, qui préfèrent se jetter dans les bras de la première personne venue que d'attendre une relation plus satisfaisante.

Je pense que ce sont deux choses différentes. On peut avoir du mal à vivre la solitude sans pour autant être prêt à se jeter dans n'importe quelle histoire. On peut ne pas aimer être seul, avoir besoin du tourbillon de la vie des autres autour de soi, sans forcément "tomber amoureux" de la première personne qui nous manifeste de l'intérêt. Rester sélectif, quoi.
Les "serial lovers", qui passent d'une personne à l'autre dès que cet autre se présente, en lui jurant grand dieu qu'ils/elles n'ont jamais aimé quelqu'un d'autre aussi fort, souffrent je pense d'un profond défaut d'amour-propre. Et là on tombe dans la possessivité, la dépendance affective, etc. Je ne pense pas que toutes les personnes vivant mal la solitude appartiennent à cette catégorie.
No, I'm bisexual, you're confused.
Avatar du membre
indécis
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : 3 années plus tôt
Orientation sexuelle : bisexuelle à tendance pansexuelle
Localisation : Paris
Âge : 45

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar indécis » 2 années plus tôt

Titsouribi a écrit :elle n'a jamais plus été seule un seul moment de sa vie (et elle nous a tous trompé les uns après les autres :D ). Moi ça m'aurait rendue dingue je crois ...

ça ressemble bien à une fuite permanente de soi-même...Non ? !
Avatar du membre
Titsouribi
Bioéthique
Bioéthique
Messages : 4065
Enregistré le : 8 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi et bi ;)
Localisation : Montréal
Genre :
Âge : 33

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Titsouribi » 2 années plus tôt

Je suis pas sure, c'est quelqu'un dont je suis très proche et ça ne semble pas être un problème de fuite ou d'estime ...
Plutôt d'incapacité à gérer la frustration et le rejet.
Un besoin obsessionnel de séduire et d'être aux commandes dans son cas en fait ...

Ca peut être le reflet d'un besoin de contrôle pour les personnes qui ont peur de l'abandon et du sentiment de rejet.
Dans le cas de mon amie typiquement, pour ne pas se sentir abandonnée et gérer la partie désagréable (lors d'une rupture par exemple) c'est elle qui abandonne la première quand elle a trouvé un nouveau partenaire. Il y a une idée de contrôle derrière tout ça. Je décide quand ça commence (c'est moi qui séduis) et je décide quand ça s'arrête (c'est moi qui te quitte, et j'ai assuré mes arrières).

Bon c'est un cas particulier je sais pas si ça s'applique au propos :D
"There are no short cuts to any place worth going"
Avatar du membre
Duendecilla
Biscotte
Biscotte
Messages : 354
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Définitivement Bi
Localisation : Pas très loin d'Oscar Wilde...
Âge : 39

Re: La solitude, vous l'appréciez ou vous la fuyez ?

Messagepar Duendecilla » 2 années plus tôt

J'aime la solitude depuis toujours. Je ne me suis jamais sentie obligée d'être avec d'autres personnes. Pourtant, alors qu'avant je m'obligeais à rester dans certains lieux, dans certaines soirées, maintenant, je pars . Je m'en fous qu'on me prenne pour une ermite. Mais bon, de manière générale ,je suis très sociable et proche des gens. Si j'en suis capable c'est que j'ai mes moments de solitude, et ils doivent être nombreux pour que je trouve mon équilibre, que je ne me sente pas envahie pour les autres.
Dans mes relations de couple, dès que j'ai vécu avec la personne, je me suis perdue, ça a été très difficile. Actuellement, je vis avec ma fille et ça se passe bien (bon j'ai pas trop le choix) mais l'idée de vivre avec quelqu'un m'angoisse beaucoup, pas pour le côté abandon/sécurité, mais pour le côté energie/rythme/présence usuel je suis hyper sensible.
j'ai un besoin vital d'être seule, parce ce que j'ai déjà bcp à gérer avec moi même. .

Retourner vers « Discussions libres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités