Coïncidences, signes du destin, moments improbables...

Zone réservée à tout ce qui n'a pas sa place ailleurs, une sorte de recyclage de ce qui est considéré comme pollution dans le reste du forum et qui fera toute la richesse de cette rubrique...
Avatar du membre
Chanterelle
Bioénergétique
Messages : 5580
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : Quest
Localisation : Sous-bois de moyenne montagne
Gender :
Âge : 51
Contact :

Re: Coïncidences, signes du destin, moments improbables...

Message par Chanterelle » il y a 6 ans

Avec maman, on s'appelle assez peu, 2-3 fois par mois mais la plupart du temps, il suffit que je pose la main sur le téléphone pour que ça sonne et que ce soit elle.

Jean-René
Bikini
Bikini
Messages : 550
Enregistré le : il y a 12 ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 80

Re: Coïncidences, signes du destin, moments improbables...

Message par Jean-René » il y a 6 ans

Eleventh a écrit : Rien de mystique ou de quantique (arf faut vraiment arrêter d'utiliser ce mots pour tout et n'importe quoi... la physique quantique, c'est la physique des quantas. Et si c'est principes titillent tout un tas de croyance new age, cela reste des croyances new age, pas de la physique quantique.) ou de métaphysique (c'est le mot que tu cherchais je pense Pierro), c'est juste des mathématiques. De la proba justement.
Je suis tout à fait d'accord avec toi, Eleventh, pour dire que les coïncidences qui ont été citées jusqu'à présent, relèvent simplement de la probabilité et n'ont rien d'étrange.

Par contre je maintiens que:
- dans le monde quantique (celui des particules élémentaires) ni le temps ni l'espace n'existent,
- le mode de passage du monde quantique, qui est dominé par le principe d'incertitude, au monde non-quantique (notre monde sensible) dans lequel règnent les relations de cause à effet, n'a toujours pas été expliqué par les physiciens,
- beaucoup d'astrophysiciens pensent qu'à côté de notre univers, existent des univers parallèles
- et que ces "étrangetés" ne sont pas des "croyances new-age" mais manifestent simplement le fait que nos théories scientifiques ne parviennent pas à tout expliquer.

Avatar du membre
Eleventh
Bikini
Bikini
Messages : 539
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : Queer
Âge : 42

Re: Coïncidences, signes du destin, moments improbables...

Message par Eleventh » il y a 6 ans

-Il n'existe pas de "monde quantique", la physique quantique est juste une partie des règles qui gèrent la matière et donc notre monde.
-Donc il n'y a pas de passage d'un monde quantique, au monde réel.
-Je fais également partie de ceux qui pensent que la théorie du multivers a des chances d'être juste mais cela n'a rien à voir.
-Je ne crois pas qu'il existe d' "étrangeté", ni vraiment d'astrophysicien à part les frère Bogdanov (mais on sait qu'il ne sont que des idiots) qui parle "d'étrangeté".

La physique quantique est un ensemble de règles qui ne s'appliquent qu'à l'infiniment petits, les physiciens la maitrisent très bien et on l'utilise déjà dans de nombreuse applications.
Mais avoir de "nouvelles règles" a fait fantasmer tout un tas de naïfs qui n'attendent que de pouvoir confirmer leur croyance. Les régles de l'infiniment petit leur ont fourni une base interressante et ils ont créé leur propre "monde quantique" SANS JAMAIS S'INTERRESSER à la réalité.
Ma mère en fait partie, elle fout de la théorie quantique n'importe ou pour expliquer tout un tas de fantasmes mystiques convaincue de détenir LA vérité et qu'un jour j'ouvrirai surement les yeux et comprendrait enfin le monde qui m'entoure.

Je ne me suis pas intéressé directement à la physique quantique, il serait bien présomptueux d'aller plus loin maintenant sur le sujet (Je laisse cela a ceux qui savent) je ne peux donc que m'en tenir à la definition première. Et à tout ceux qui s'empressent de me donner des versions autres que cette définition première, je leur demande de citer leur sources.


Alors? des sources? ou seulement des "on dit" ?
"Good men don't need rules. Today is not the day to find out why I have so many."

Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : il y a 9 ans
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 41

Re: Coïncidences, signes du destin, moments improbables...

Message par LudmiA » il y a 6 ans

+ 1 à Eleventh.

Et si on s'intéresse réellement à la Physique Quantique et ses théories - qui trouvent de plus en plus de validations ces derniers temps cf.les dernières découvertes au sujet des ondes électromagnétiques dans l'espace - il y a plein de choses plus ou moins limpides à lire :

Définition Larousse et petit historique : http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences ... nsion.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Un site formidable, super beau, qui explique la physique quantique et ses applications matérielles les plus quotidiennes ou les plus pointues : http://www.toutestquantique.fr/#" onclick="window.open(this.href);return false;

Et le livre "Petit voyage dans le monde des quanta" du physicien Etienne Klein, qui explique, questionne, et donne envie d'en savoir plus de manière ludique et savante.

Une fois qu'on a lu tout ça, on sait que le seul "mystère" de la physique quantique, c'est notre incapacité à la modéliser de tête, parce que n'avons pas les capacités de calcul des ordinateurs.
Et, aussi, la difficulté à concilier mentalement le monde macro de la Relativité restreinte à celui micro des Quanta.
Mais grâce à des expériences comme le LHC du CERN (où l'on a trouvé le Boson de Higgs) et toutes les recherches et calculs récents, on parvient de mieux en mieux à PROUVER ce qui était pourtant déjà utilisé depuis des décennies grâce à des hypothèses brillantes.

Enfin, et pour finir : on dit de plus en plus physique quantique, parce que justement, on est dans le domaine pur de la physique.
Un domaine qui appartient aux physiciens, ingénieurs et ouvriers qui travaillent avec tous les jours, un monde de spécialistes qui font des tas de calculs pour faire avancer notre technologie et notre compréhension du monde tel qu'il est, chaque jour un peu plus.

J'aurais rêvé faire des études de physique des particules ou des hautes énergies. Ma vie s'est déroulée de sorte que ce ne fut pas le cas... Mais je me tiens au courant! :pinklove: :oops:

ps : au sujet des multivers, ça a plutôt à voir avec la (ou les) théorie(s) des Cordes : http://www.futura-sciences.com/magazine ... rdes-4472/" onclick="window.open(this.href);return false;
Pour l'instant, le Boson de Higgs viendrait annuler cette hypothèse. Ou du moins, il ne la confirme pas de manière évidente.
C'est un champ de recherche encore très actif, et si je fais partie de ceux qui aimeraient que les multivers existent, je me rendrais à l'évidence si on nous apporte la preuve que ce n'est pas le cas... :scotch:

FIN DU HS SUR LA PHYSIQUE DÉSOLÉE BISCUIIIIIIIIT!!!
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh

Avatar du membre
Eine-hoffnung
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 107
Enregistré le : il y a 6 ans
Orientation sexuelle : Bi, pan, queer, à définir.
Âge : 30

Re: Coïncidences, signes du destin, moments improbables...

Message par Eine-hoffnung » il y a 6 ans

La dernière en date remonte à hier soir.

Hier soir invité à une soirée d'une membre d'ici, je m'y rends sans idée d'y croiser quelqu'un que je connais. Et là, on me dit qu'un jeune de 26 ans y sera, et que d'habitude c'est lui le plus jeune.
Quelle était la probabilité pour qu'il soit de ma ville, qu'on est grandit dans le même quartier, qu'on ait été au même lycée et qu'en plus ce soit le mec dont ma meilleure amie était amoureuse en seconde, alors qu'il y avait plus 1100 élèves dans ce lycée?
Et surtout quelle était la probabilité en ayant suivi des chemins totalement différent, qu'il se retrouve à vouloir se réorienter dans le secteur où je bosse?



Sinon une date d'y il y a 3 ans.

Je suis partie faire mes études à Maubeuge, et un dimanche soir après un week end chez mes parents, j'étais dans le train pour retourner là bas. Voilà que je flashe sur un mec, je me dis en sortant du train que je le reverrais jamais.
Je pars en taxi au foyer où je vivais et arrivé devant le foyer, qui vois-je ? Le mec en question.
C'était le 9 octobre 2011 : 3 ans après que mon ex premier amour Christopher avait demander de faire un break avec moi. Le 10, je parle au fameux mec du train et j'apprends qu'il s'appelle Christopher aussi. Quelle était la probabilité qu'on se mette ensemble 4 jours après, le 13 octobre 2011, pile poil 3 ans après ma rupture avec mon premier amour ? Peu de chance autant le dire, c'est pourtant ce qui est arrivé.
Les coincidences n'ont jamais cessé, j'ai appris par la suite, que leurs deux mères faisaient le même métier, qu'ils sont tous les deux gémeaux, que leur soeur portent le même prénom.
Et aujourd'hui Christopher, le mec du train est encore mon copain.

Répondre