Bisexualité à 14 ans...

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Avatar du membre
April'
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : 4 années plus tôt
Orientation sexuelle : Pansexuelle/bisexuelle
Genre :
Âge : 18

Bisexualité à 14 ans...

Messagepar April' » 4 années plus tôt

Bonsoir !

Tout d'abord je tiens à préciser que je suis une adolescente (un peu plus de 14 ans). Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle depuis mes 12 ans 1/2 environ. Je ne suis jamais sortie avec personne (garçon ou fille), mais à mon âge, j'essaye de le prendre plutôt bien, d'ailleurs il n'en demeure pas moins que j'ai de nombreuses attirances.

J'ai cru pendant un certain temps être lesbienne. Malgré tout un fait ne collait pas avec cette supposition : j'ai aimé pendant 2 ans un garçon (de mes 12 ans à mes 14 ans). J'ai fini par comprendre que j'étais bi il y a à peine quelques jours de cela, quand je suis tombée pour la première fois amoureuse d'une fille... Je n'avais jamais réellement aimé une fille auparavant (l'année dernière il y en avait une qui me plaisait assez, mais je n'ai jamais ressenti le besoin de l'embrasser, de lui dire "je t'aime", etc : je l'admirais, je la trouve belle et sympathique, mais "sans plus"). Alors qu'à présent, c'est différent. Je ressens une véritable attirance pour cette fille.

On est dans la même classe au lycée, elle a un peu plus d'un an de plus que moi (vu que je suis en avance). Je n'arrête pas de penser à elle, j'ai une très grande attirance pour elle, je crois que je suis amoureuse, même si c'est tout récent, comme je l'ai dit cela date de quelques jours seulement... Cependant quand j'aime quelqu'un, pour moi c'est "réel", c'est-à-dire que c'est vraiment ce que je ressens... C'est assez différent d'avant (quand j'aimais un garçon), et certes très récent, mais mes sentiments à l'égard de cette fille sont forts, je le sens et je le sais...

Je n'ai dit qu'à une seule personne ce que je ressentais pour cette fille, une amie de deux ans de moins que moi qui l'a très bien pris.

Je suis un peu perdue, je sais que je ne dois pas me faire des illusions à propos d'elle... Elle n'est probablement pas bi/lesbienne, et même si c'est le cas, je doute que je l'intéresse (je sais, j'ai une très mauvaise estime de moi :/), bien qu'elle me connaisse. On a déjà discuté ensemble, mais je ne sais pas du tout si elle se doute de l'attirance que je ressens vis-à-vis d'elle en fait. Elle a l'air d'être une personne ouverte. Mais je ne sais pas du tout quoi faire, pour l'instant je suis sur un petit nuage, mais je sens qu'il va bien falloir redescendre sur terre, d'autant plus que je sais que je ne suis pas du tout prête à "m'assumer" (qu'est-ce que j'aime pas cette expression !).

Pour revenir sur ce point, je crains la réaction de ma famille : même si je sais que ma mère est très ouverte sur ce genre de choses, je me méfie de ce qu'elle pourrait penser quand même... Quant à mon père, je n'ai jamais eu son avis sur ce genre de choses... Il ne vit pas avec nous, et franchement on a jamais parlé de ce qui concerne la sexualité/l'adolescence/les IST etc... ça, j'en ai parlé avec ma mère (concernant l'homosexualité, tout ce que j'ai pu savoir c'est qu'elle était favorable au mariage gay, et elle a aussi des amis gays). Mon frère, je pense qu'il le prendrait très bien. J'ai aussi peur des réactions de mes amis ou des personnes que je connais au lycée... J'ai "repéré" deux trois homophobes dans ma classe... :/ Mais en même temps, dans la globalité, les personnes de ma classe sont ouvertes... Enfin voilà, je me répète peut-être mais je ne suis vraiment pas prête à "assumer", je me vois très mal faire face à la biphobie, et j'ai peur de "tout perdre"... Je m'explique : l'année dernière, j'étais très mal intégrée dans ma classe, j'ai subi du harcèlement (moqueries, insultes...) de la part de certaines personnes de ma classe, et je ne voudrais absolument pas que ce genre de choses recommence cette année, maintenant que j'ai pu assez bien m'intégrer.

Voilà, alors si vous avez des conseils, un avis extérieur sur ma situation serait le bienvenu...
Avatar du membre
Lolo007
Biscotte
Biscotte
Messages : 428
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Lorraine
Âge : 44
Contact :

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Lolo007 » 4 années plus tôt

Bonjour April,

J'ai discuté avec un gars "bi" que j'ai connu sur ce forum. Il m'a dit que quand on est homo ou lesbienne, on le sait, même ado. Ce n'est qu'un avis (le sien). Souvent, on refuse l'idée d'être attiré par une personne du même sexe. Il m'est arrivé à l'âge de 15 ans de regarder un camarade de ma classe avec attention, voire fascination et très souvent. C'est mon premier souvenir d'une attirance, mais à cet âge, on "explore", ressent des choses un peu mélangées. Je n'ai jamais rien dit à ce camarade. Puis, ça m'est passé. Pendant de longues années, je n'ai plus pensé à lui. J'étais hétéro, point. Récemment, qqn m'a suggéré d'essayer de le retrouver sur le net. J'aimerais bien savoir s'il se souvient de moi, quelle est son orientation.

Je trouve ça bien et beau l'attirance pour une personne. Je pense que tu n'as rien à perdre de parler à cette fille, essayer d'apprendre à la connaître et voir ce qui se passera après. Je pense que tu as le temps de prendre ton temps. Peut-être que si vous devenez amies, elle se confiera à toi, tu sauras si elle préfère les garçons ou les filles ou bien les deux. Les sentiments naissent aussi de goûts communs partagés (musicaux, etc). Il y a l'attirance physique et le coeur, les sentiments profonds.

Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de parler de ton attirance à ton entourage, laisse le temps au temps.

Voilà ce que je peux te dire. J'espère que ça peut t'éclairer.

Lolo007
Prends ce que l'on te donne -:)
Avatar du membre
Fablyon
Biscuit
Biscuit
Messages : 5049
Enregistré le : 10 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Lyon
Âge : 39

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Fablyon » 4 années plus tôt

Pour t'aider, je peux te conseiller un livre : "Comprendre l'homosexualité".

http://www.amazon.fr/Comprendre-lhomose ... 2266140760

Il peut t'aider à y voir plus clair dans tout cela ;)
La liberté ne se donne pas, elle se prend ;)
Avatar du membre
Steph
Bismuth
Bismuth
Messages : 13422
Enregistré le : 12 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuelle asiatophile
Localisation : Montpellier
Âge : 36

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Steph » 4 années plus tôt

Bonjour!
Concrètement, rien ne t'oblige à faire ton comming out à ta famille et tes camarades de classe. Tant que la situation ne t'étouffe pas, tu n'es pas obligée de leur en parler.
En ce qui concerne la jeune fille qui te plait:c'est comme das toute techniques de drague. certains sont pour l'approche directe, d'autres pour le rapprochement subtil...Difficile à dire ce qu'il faut faire. Essaie peut etre de te rapprocher de la personne en question dans un premier temps et il sera toujours bon de foncer un peu plus tard si tu l'estimes nécessaire?
Un cavalier
Qui surgit hors de la nuit

"je suis un mec un peu mec mais pas trop mec" L.F
Snow White Smile
Bizutage
Bizutage
Messages : 12
Enregistré le : 5 années plus tôt
Orientation sexuelle : à 3 sur l'échelle de Kinsey
Âge : 24

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Snow White Smile » 4 années plus tôt

Bonsoir April,

Je voudrais partager avec toi avec toi mon histoire lycéenne, puisque je crois qu'elle rejoint un peu la tienne. Comme toi j'ai plus ou moins toujours su que j'étais bi, pour le moins attirée par les deux sexes. Et si au collège je suis "sortie" avec plusieurs (oui, j'étais assez populaire à ce moment^^) garçons, je n'ai expérimenté ma bisexualité qu'au lycée, et je crois, pas de la manière la plus... commune. En seconde donc, je me suis retrouvée dans une classe remplie d'inconnus tous plus ou moins perdus. J'ai très vite sympathisé avec deux filles, je ne donnerais pas leurs prénoms mais pour plus de commodité je les appellerais F et H. Nous avions donc formé une petite bande autours de nous, mais nous trois étions vraiment un noyau inséparable. F et H sans trop que je ne m'en aperçoive se sont de plus en plus rapprochées, mais tout en restant très proche de moi. (juste comme ça, H n'était absolument pas lesbienne avant de sortir avec F) Enfin, bref je me suis quand même rendue compte assez vite de leur relation lorsque celle ci à évolué de la simple amitié à l'amour. Mais ce que je n'avais pas compris tout de suite, c'est que consciemment ou inconsciemment elle se servaient de moi comme "jeu" amoureux; je m'explique, nous avions toujours été toutes les trois très tactiles, et elles se rapprochaient de moi à tour de rôle dans leurs "querelles" amoureuses dans le but de se rendre jalouses (passons sur l'état d'esprit lycéen) (passage en classe de première) enfin, les jeux sont allés de plus en plus loin jusqu’à ce que nous formions un espèce de "couple" mais à trois... Enfin, je ne crois pas avoir eu ma part réelle de sentiment dans l'histoire mais nous avons eu des relations sexuelles toutes les trois, plus ou moins poussées. Cet équilibre à duré un certains temps (quelques mois peut être) jusqu'à ce que je me sente mal, j'ai eu le malheur de tombé amoureuse de F. Je lui ai confié cet amour, et, elle m'a confié des sentiments similaires (mais sûrement pas aussi forts que ceux qu'elle avait pour H). Bien évidemment, H s'en est rendu compte, et jalouse a voulu nous séparées définitivement. Cela dit ce n'était pas aussi simple car, si nous n'avions jamais partagé de sentiment amoureux, H et moi étions très proches, en plus d'être dans la même classe. J'ai donc, en raison de mon amitié pour ces deux filles renoncé à mes sentiments naissant. Après une longue explication toutes les trois avons décidé de rester amies et de limiter les contacts physiques, pour que les choses restent au clair. Aujourd'hui, 5 ans après cette histoire ces deux amies sont, d'une toujours en couple et toujours de très bonnes amies pour moi. Oui, oui leur couple à duré pendant le lycée, et encore après. Enfin, là ou je voulais en venir par rapport à toi, c'est que parfois les sentiments amoureux ne viennent pas de suite mais après une amitié "approfondie" si je puis dire. F à mis très longtemps à "courtiser" H, qui au début n'avait même pas conscience des yeux emplis de convoitise que F posait sur elle... ^^ Donc ne désespère pas, n'abandonne pas avant d'avoir tenté. Tu n'as pas l'air d'avoir un caractère (tu te dis peu sûre de toi) aussi trempé que celui de F, mais c'est elle et sa ténacité mainte fois éprouvée et récompensée qui m'ont appris à ne pas abandonner, dans les différents aspects de ma vie, je lui doit ça, car j'avais la fâcheuse tendance à partir perdante (c'est encore un peu le cas parfois, en fait, bref je m'égare)

En tout cas, je te souhaite bien du courage.
(Liberté, Egalité, Fraternité, ça sonne bien mais ça ne marche pas très bien)
Avatar du membre
Blue
Bijou
Bijou
Messages : 1965
Enregistré le : 10 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : IdF
Âge : 40
Contact :

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Blue » 4 années plus tôt

je rappellerai simplement que si tu ne te sens pas prête à parler à ta famille ou à tes relations au lycée, tu n'as aucune obligation de le faire.

surtout tant qu'il ne se passe rien de particulier dans ta vie amoureuse.
Avatar du membre
April'
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : 4 années plus tôt
Orientation sexuelle : Pansexuelle/bisexuelle
Genre :
Âge : 18

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar April' » 4 années plus tôt

Bonjour ! :)
Tout d'abord, excusez-moi pour le retard, j'avais quelques soucis personnels (qui ont été réglés) !
Merci à tous pour vos réponses rassurantes :)
Avatar du membre
April'
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : 4 années plus tôt
Orientation sexuelle : Pansexuelle/bisexuelle
Genre :
Âge : 18

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar April' » 1 semaine plus tôt

Bonsoir,

J'ai eu envie de revenir ici, 4 ans après avoir posté ces quelques messages... De l'eau a coulé sous les ponts depuis, et se relire donne vraiment une impression d'étrangeté. Puisque cette section du forum est consacré à notre parcours personnel, je ne peux que l'affirmer : tant de chemin a été parcouru !
Pour cette histoire avec cette jeune fille, je lui avais finalement parlé de mes sentiments... qui n'étaient pas réciproques. Mais elle n'avait pas du tout été choquée et nous étions restées en bon terme. Mais c'est le fait de tomber amoureuse d'elle qui m'a fait comprendre ma différence. Finalement, j'ai fait mon "coming-out" assez rapidement sous l'étiquette de "bisexuelle", et dans l'ensemble ça a été socialement bien accepté (même par ma famille). Dans mon cercle d'amis de l'époque, je suis rapidement devenue, avec ma franchise, celle qui mettait les sujets tabous sur la table... A 14 ans, j'étais beaucoup dans la revendication, j'avais en moi ce besoin de m'affirmer...
Et puis j'ai rapidement connu le revers de la médaille. Quand je suis partie en internat non-mixte, je suis à nouveau tombée amoureuse. Alors que mes premiers émois me tirent encore aujourd'hui des immenses sourires (c'est une des seules relations qui ne m'aient pas fait souffrir, et j'y repense avec beaucoup de bonheur), la deuxième fois a été assez terrible... Dans ce lycée-là, l'homosexualité était un vrai tabou... Et aimer une partisane de la manif pour tous, magnifique tableau... S'en est suivi une homophobie intériorisée qui m'a ravagée, ça m'a conduit à pas mal d'extrêmes et a eu de grands retentissements sur ma santé... Heureusement, j'ai découvert quelques magnifiques personnes avec qui j'ai pu parler de ces sujets. Ce sont aussi ces personnes qui m'ont sensibilisée à des questions jusque-là inconnues : la transidentité, la délicate question du genre, ou plus généralement tout ce qui touchait au militantisme queer... Avoir rencontré ces personnes a été une grande chance.
Maintenant que je suis partie de ce lycée et que j'étudie, je vais mieux par rapport à mon homophobie... J'ai de rares réminiscences mais globalement j'arrive mieux à être moi-même. Mes ami.e.s sont ouverts, je ne le dis pas nécessairement franchement, mais rien que mes paroles militantes et ma passion pour tous ces sujets les mettent plus que sur la voie...
Concernant l'appellation "bisexuelle", j'ai tendance à préférer celle de "pansexuelle" que je trouve plus inclusive. Mais de toutes les manières, je n'inscris pas ma réflexion dans une dynamique identitaire... Je pense que toutes les personnes plus ou moins mises au ban de la société auraient intérêt à mettre leurs différences de côté au lieu d'élever de nouvelles barrières... J'ai beaucoup de mal, à présent, à me déclarer LGBT, même si bien sûr quelque part, je suis moi-même une militante LGBT. Mais je ne vois pas forcément d'un bon oeil le "milieu" et sa tendance à cultiver le communautarisme, la biphobie, la binarité des genres... Je ne cesse d'évoluer et de réfléchir à tout ça, mais je suis vraiment contente d'être tombée sur ce site il y a 4 ans, cela a été un véritable déclencheur.
Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 16728
Enregistré le : 12 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Genre :
Âge : 39

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Biscuit » 1 semaine plus tôt

Merci d'être revenue pour nous faire part de ton parcours depuis 4 ans. Ton histoire fait plaisir à lire.
Biscuit
Avatar du membre
graphik
Bizutage
Bizutage
Messages : 15
Enregistré le : 1 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Genre :
Âge : 36

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar graphik » 1 semaine plus tôt

Effectivement, très intéressant d'avoir ce retour après plusieurs années... de voir le cheminement personnel que tu as parcouru...
Avatar du membre
Hulky
Bidule
Bidule
Messages : 82
Enregistré le : 4 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Genre :
Âge : 24

Re: Bisexualité à 14 ans...

Messagepar Hulky » 6 jours plus tôt

Très beau parcours félicitations
Le seul moyen de se débarrasser d'une tentation, c'est d'y céder !!!

Retourner vers « Bisexualité : votre cas personnel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités