J'ai découvert ma bisexualité comme on tombe d'une chaise

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Avatar du membre
licornoe
Bizutage
Bizutage
Messages : 12
Enregistré le : 8 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel
Genre :
Âge : 29

Re: J'ai découvert ma bisexualité comme on tombe d'une chaise

Messagepar licornoe » 1 semaine plus tôt

Bonjour à toutes et tous,

Je vous écris car je ressens l’envie de vous donner quelques nouvelles.

Je voudrais vous dire qu’en postant sur ce forum, je n’attendais rien.

L’objectif de ce post était de témoigner.
De dire aux personnes qui sont perdues comme je l’ai été : "sachez que c’est possible, que vous avez le droit d’y croire.
Oui il existe des bi épanouis et qui s’inscrivent dans un schéma plutôt traditionnel (du moins en apparence)."

Voir de tels modèles à l’époque où j’étais en plein questionnement et même avant, à l’adolescence, m’aurait sans doute permis d’envisager ma vie d’une manière différente.
Cela m’aurait aussi permis d’aborder bien des questions en amont et de manière plus sereine.

Attention, je tiens à être clair, je ne regrette rien. J’ai trouvé mes réponses et aujourd’hui j’essaye de vivre au mieux avec ce que je suis.

Pour en revenir au forum, même si je n’attendais rien, j’ai été vraiment surpris et plus encore touché de voir que mon histoire a su susciter chez vous de l’intérêt.
J’ai été contacté plusieurs fois et j’ai pu avoir des discussions passionnantes avec quelques-uns d’entre vous.

J’ai même eu la chance grâce à ce forum, de découvrir et de tisser des liens très forts avec un garçon.

Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises et discutons très régulièrement. Aujourd’hui je dois compter avec lui, il est une part de ma vie sans
toutefois en modifier la structure initiale. Et malgré le millier de kilomètres qui nous sépare, nous arrivons à nous sentir quelques fois tellement proches.

Bien sûr cette nouvelle rencontre et cette nouvelle personne dans ma vie sentimentale pourrait modifier un équilibre qui semble déjà précaire à bien
des personnes de mon entourage et à mes amis les plus proches en premier lieu. Et même si j’ai senti mes sentiments évoluer au fur et à mesure de nos entretiens,
Aurais-je du arrêter là, toutes conversations pour écarter le risque de tomber amoureux ? En aurais-je seulement été capable ? Capable de vivre jour après jour en me
regardant dans le miroir et en pensant que par lâcheté envers moi-même ou par une pseudo loyauté envers les autres je serais délibérément passé à côté d’une personne
extraordinaire et formidable pour la simple raison que cela aurait dérangé quelque peu mes petites habitudes ? Heureusement non ! Je ne vois pas en quoi ce que je partage
avec lui est retiré de ce que je partage avec les autres. Je n’ai pas l’impression de spolier qui que ce soit.

Dans un souci de transparence, il m’a donc fallu le présenter aux gens qui partagent ma vie. Par présenter, j’entends une présentation verbale de ce garçon.
Il n’y a pas eu encore de présentation en chair et en os et peut-être qu’il n’y en aura d’ailleurs pas. Je l’ai donc introduit auprès de ma copine, de celui que
je considère comme mon copain et aussi de mes deux amis proches.

Heureusement pour moi, ils ont tous bien réagis. J’ai pu commencer à mettre en place un nouvel équilibre qui, semblera à certains encore plus précaire que le précédent.
Pourtant cet équilibre existe bel et bien. Il est possible car je suis entouré de personnes qui veulent bien m’accepter comme je suis, qui ont compris que ce que je partage
avec d’autres ne leur enlève rien, parce que je suis d’une franchise totale avec eux et que j’apporte un soin particulier à ce qu’aucun d’eux ne souffre de quoi que ce soit
lié à ce choix de vie qui, de mon point de vue, n’est pas tant que ça un choix.

J’ai dû aussi admettre une bonne fois pour toute qu’il m’est impossible de ne pas aimer plusieurs personnes en même temps (ce qui ne veut pas dire au même moment).
Je les aime toutes à ma façon et de manière différente. Je m’explique : Je ne ressens pas exactement les mêmes sentiments pour l’une que pour l’autre.
Elles sont uniques, particulières et chères à mon cœur pour des raisons différentes. Et si nos discussions, les moments que nous partageons, la complicité qui existe,
la proximité qui se crée parfois, me pousse à les désirer, ce n’est pas ce qui définit l’amour que je leur porte.

Ce n’est pas parce qu’il y a attirance ou même ébats que je suis amoureux. La preuve cela fait 7 ans cette année que je n’ai plus eu de relations intimes avec celui que j’appelle parfois mon mec
et pourtant je l’aime toujours. Si ça c’est pas de la fidélité !

Heureusement je ne rencontre pas un nouvel amour tous les quatre matins, je ne tombe pas amoureux aussi souvent que les trains sont en retard. J’ai eu ma première petite copine en 2006
à 17 ans et nous sommes en 2017 (pour mémoire, je viens d’avoir 29 ans) et donc en 11 ans je n’ai eu que 4 personnes qui m’ont séduit. 3 de ces personnes font toujours partie de ma vie aujourd’hui.
Celles dont je vous ai parlé plus haut.

Aujourd’hui j’ai donc admis que, et même si je n’aime pas ce mot, je suis polyamoureux. Polyamoureux et bisexuel. Bon bien sûr tous ces mots sont des étiquettes et je ne suis pas un fana des étiquettes.
Mais il est parfois plus facile de les utiliser pour se faire comprendre, même si celles-ci ne définissent pas à 100% qui nous sommes. Je rassure ceux qui me liront et qui sont en questionnements
tous les bisexuel(le)s ne sont pas polyamoureux(ses), c’est déjà bien assez compliqué d’être bi parfois, faut pas forcément en rajouter. Je crois que j’ai toujours été polyamoureux et que cette façon
de raisonner ne m’a jamais dérangée La preuve ça fait plus de 7 ans cette année que je suis amoureux de 2 personnes et mes recherches sur le sujet ne datent que du milieu de l’année dernière.

Alors que la bisexualité, ça c’est une question qui m’a poursuivie depuis l’enfance. A l’adolescence, je ne voulais pas être gay. J’avais l’impression que cela ne me ressemblait pas. J’étais attiré par les filles,
comment pouvais-je être gay. Aujourd’hui j’aime me définir comme gay et aussi comme hétéro. C’est ça, je suis hétéro et gay, ça serait MA définition la plus simple de MA bisexualité. Mes attirances penchant d’un côté
à l’autre en fonction de mes humeurs ou, que sais-je, peut-être de la météo.

Voilà ce que j’avais envie de vous dire.

Merci de m’avoir lu

A bientôt
Antoine
Si c’est de l’amour, ça en vaut forcément le coup
Avatar du membre
graphik
Bidule
Bidule
Messages : 54
Enregistré le : 3 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Genre :
Âge : 36

Re: J'ai découvert ma bisexualité comme on tombe d'une chaise

Messagepar graphik » 1 semaine plus tôt

C'est un beau témoignage que tu nous offres là, et aussi un très gros message d'espoir je trouve.
Que oui, il n'est pas facile de s'accepter soi-même, pas facile de se faire accepter par les autres dès qu'on prend les chemins de traverse, pas facile d'être complètement honnête avec nous quant à nos envies, nos désirs et nos idéaux. Ça fait beaucoup de bien de se rendre compte que, OUI, c'est possible... suffit juste d'y croire un peu et de laisser la porte entrouverte !
Et ravie de voir que ce forum peut être le début de jolies histoires... C'est rassurant je trouve...
Espérons que nous tous ici, pourrons écrire une fin heureuse à nos histoires ou au moins un bout de chemin plein de partage et de sincérité.
J'espère que les pages de ton histoire continueront de se remplir de cette façon...
Avatar du membre
Shelby
Biberon
Biberon
Messages : 32
Enregistré le : 1 mois plus tôt
Genre :
Âge : 29

Re: J'ai découvert ma bisexualité comme on tombe d'une chaise

Messagepar Shelby » 1 semaine plus tôt

Bonsoir,

Merci pour ton temoignage !
De l'espoir, oui oui.. vraiment ! Contente que tu te sois trouvé/découvert à ta façon en quelque sorte.

Je ne t'ai pas suivi à l'epoque (je suis partie/revenue) mais c'est super aussi que le forum ait pu autant t'apporter !

Je suis concernée aussi, et ce n'est vraiment pas simple en ce moment, alors ça donne envie d'y croire, se dire que c'est peut être possible pour soi aussi.
Par contre contrairement à toi je deteste être vu comme une hétero. Je n'ai rien contre les personnes qui le sont, mais j'me suis toujours tellement senti lesbienne, et bi de maniere romantique (haha les termes, les étiquettes !) que je n'aime pas me voir bi et encore moins hétero.

Bonne poursuite vers le bonheur.. :)
Avatar du membre
Biodynamie
Biberon
Biberon
Messages : 32
Enregistré le : 1 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Bi, en couple hétéro
Localisation : IdF
Genre :
Âge : 39

Re: J'ai découvert ma bisexualité comme on tombe d'une chaise

Messagepar Biodynamie » 6 jours plus tôt

Merci beaucoup pour tes très beaux témoignages. Ce forum permet des échanges intenses et constructifs car il y'a des utilisateurs comme toi qui l'enrichissent.
Ce n'est pas facile de vivre ou de savoir vivre sa bisexualité lorsqu'elle a été découverte alors que déjà en couple.
Toutes les histoires, modèles ou autres termes que l'on peut lire ici apportent de l'eau au moulin de nos réflexions.
J'adore lire les forumeurs, et échanger aussi, parfois ici, parfois en MP.
De belles rencontres ici, ça oui. Mes sens et mes envies se sont aiguisés, j'espère pouvoir vivre pleinement ce lien particulier qui s'est tissé sur cette toile.
Le monde n'est ni blanc, ni noir, mais plein de couleurs

Retourner vers « Bisexualité : votre cas personnel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités