Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Avatar du membre
Geko
Biscotte
Biscotte
Messages : 265
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Est Nord-Est Sud
Localisation : Là, maintenant?
Genre :
Âge : 53

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Geko » 2 semaines plus tôt

Billy The Kid,
(chassé croisé de messages ici, désolé),
Tu as raison, entièrement raison dans l'absolu, et tromper est effroyablement plus vilain que partager. Et je dis vilain à dessin pour rester vague pour ne pas risque de tomber dans un registre de gentils qualificatifs moralisateurs.
Cependant, en réalité, les souffrances provoquées par le partage sont intenses et généralement sans plus d'issue.
Expérience personnelle, j'ai connais plus d'une qui auraient préféré ne pas savoir, ne jamais savoir. Savoir revenant pour elles à souffrir démeusurément (en tentant, mais en vain, de comprendre et assimiler et comprendre encore, que de larmes) ou à partir (car situation simplement intolérable pour elles).
Et la perception est celle de chacun/e.
Pour ne parler que de moi. J'aurais voulu ne jamais tromper. Oui mais alors j'aurais rien connu. J'ai voulu gouter. C'est pas d'l'amour c'est de la sensualité, voire du sexe. Donc j'ai trompé. J'aurais pu ne pas. J'aurais du ne pas c'est vrai. Si je partage je la détruis. Je la perds aussi. irreversible. Pas envie, pour 3 à 5 escapades. Franchement, même si j'oublie mes petits calculs, ça vaut pas le coup. Oh comme je rêverais de partage, honnête et bien plus glorieux. Coincé. C'est nul. Je peux me juger moi-même.
Normalement je dis tout, normalement je hais l'hypocrisie, là, ça ne sert à rien.
Tu as raison sur un point très précis, elle est en dehors de toute décision de tout libre arbitre.
Vous reprendrez un peu de café?
Billy the Kid
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 158
Enregistré le : 9 années plus tôt
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Billy the Kid » 2 semaines plus tôt

Geko a écrit :[...]

Je compatis (vraiment).
Je n'ai jamais été dans ce cas *exactement*, mais similaire sur les mécanismes : je me suis cognée sur les barrières de règles implicites, allant de soi pour la majorité de la population dès lors qu'on est en couple, et dont je n'ai réalisé l'existence/l'absurdité qu'en me heurtant à elles. Je me suis réveillée après des années pour découvrir que j'avais pris des tas d'engagements sans même le savoir, sans jamais signer de contrat.
Je n'ai pas franchis la barrière mais j'ai mis fin au couple.
Je compatis car c'est terrible, d'être source (je ne dis pas "cause" à dessein) de souffrance pour un être aimé.
C'est précisément pour cela que je n'ai jamais remis les pieds dans un couple. Ç'aurait tenu du sadomasochisme de remettre le couvert : ç'aurait été accepter de sacrifier mon bien-être ou faire souffrir autrui. Heureusement qu'on n'est pas contrain à un choix binaire.
Jouir de ce que l'on possède, plutôt que de crever de ce qu'on n'a pas.
Ne rien attendre, et s'attendre à tout.
bidu42300
Bizutage
Bizutage
Messages : 12
Enregistré le : 3 semaines plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Genre :
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar bidu42300 » 2 semaines plus tôt

Geko et Billy vous avez parfaitement bien parlé et situer avec vos vécus la situation qui me ronge. Vous y inclurier les enfants serait il possible que vous changiez vos visons sur le couple et une eventuelle separation?
Billy the Kid
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 158
Enregistré le : 9 années plus tôt
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Billy the Kid » 2 semaines plus tôt

Alors je préface pour dire que je n'ai jamais élevé d'enfant, donc la validité de mes propos est tout à fait discutable à ce sujet.

Les relations humaines peuvent prendre de multiples formes. On est pas forcément restreint aux quelques pauvres modèles qu'offre la société.

Il n'y a aucune règle qui dit qu'on doit coucher ensemble pour élever des enfants ensemble (pour les concevoir, par contre, ça peut aider).
Vivre ensemble ou être proches géographiquement, ça aide c'est sûr.
Bien se connaître et être capable de communiquer et se mettre d'accord, aussi.

Être en couple? Coucher ensemble? Être "amoureux"? Qu'est-ce que ça a à voir la dedant ?

Je ne considère pas les relations humaines comme un "package", un tout ou rien. Donc on peut décider d'arrêter de vivre ensemble sans couper les ponts. D'arrêter de coucher ensemble sans arrêter de rire ensemble. D'arrêter de s'appartenir mutuellement sans pour autant se détester. D'arrêter d'être "un couple" sans arrêter de s'aimer.
D'arrêter d'être amants sans arrêter d'être parents.

Edit: après, j'ai la chance d'avoir une famille qui est l'exemple d'une "famille agrandie" au lieu d'une "famille recomposée".
2 femmes, 2 hommes, 3 marriages, 1 divorce, 2 foyers, 5 enfants, 1 famille.
Jouir de ce que l'on possède, plutôt que de crever de ce qu'on n'a pas.
Ne rien attendre, et s'attendre à tout.
Avatar du membre
Geko
Biscotte
Biscotte
Messages : 265
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Est Nord-Est Sud
Localisation : Là, maintenant?
Genre :
Âge : 53

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Geko » 2 semaines plus tôt

Bidu,
Ah oui la question des enfants m'avaient interloqué à la lecture d'un de tes posts. Les enfants n'ont rien à voir la dedans.
Je veux dire: Si l'amour (ou toute autre notion de fidélité au couple) est assez fort pour que l'un se résigne ou l'autre tolère, si l'amour n'est pas assez fort pour que l'un se résigne ou l'autre tolère, ou tous autres arrangements entre adultes parents, sont des arrangements entre adultes basés sur des tentations et choix affectifs et sexuels ou choix de vies d'adultes.
Si l'on devait en venir à divorcer, c'est un choix entre adultes.
Que l'on divorce pour mésentente, ennui, bisexualité ou fin de l'histoire ne change rien au problème des enfants face au divorce.
Je connais bien le problème des enfans face au divorce, j'ai tenté de faire en sorte que les miens souffrent le moins possible, ils ont souffert. Mais le motif du divorce n'a rien a voir la dedans.
Ou clairement, si la nécessité de réorganiser ta vie homo ou bisexuelle était assez forte pour en venir à une séparation, ce qui prime est la décision de séparation, pas la raison de cette séparation. L'impact sur les enfants est du à la sépartation des parents elle même pas dans le motif de séparation.
Dans la vraie vie, tout n'est pas idéal, mais souvent juste: Un ami est parti vivre avec un homme il y a quelques années. Son ex a essayé de jouer la carte homophobe pour s'attacher les enfants. Mal lui en a pris, cela a marché quelques temps (ton père est un pédé! C'est dur en cours de récération), avant que tous ne demande à vivre avec leur père qui lui n'avait jamais menti ni caché la vérité ni cherché à maneuvrer qui que ce soit.

Enfants: Présence, amour, vérité, chaleur, enthousiasme, construction, positivité et on continue à éduquer (enfin à faire de son mieux).
La bise
Vous reprendrez un peu de café?
bidu42300
Bizutage
Bizutage
Messages : 12
Enregistré le : 3 semaines plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Genre :
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar bidu42300 » 2 semaines plus tôt

Oui mais justement les adultes et les enfants sont deux choses bien separer. Sauf que si tu ne veux pas les faire souffrir a cause de nos histoires d adultes. Mais qu il y a de l' amour entre oes parents mais que cette bisexualité gache la vie de couple. Tu dois prendre en compte le parametre. Je ne crois pas au bon arrangement dans le couple. Je pense que o equilibre est la fidélité dans un couple. Sinon l autre se sent mis a part et frustrer et mal non?
Billy the Kid
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 158
Enregistré le : 9 années plus tôt
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Billy the Kid » 2 semaines plus tôt

bidu42300 a écrit :. Je pense que o equilibre est la fidélité dans un couple. Sinon l autre se sent mis a part et frustrer et mal non?

Non. Ça dépend des gens.

L'exclusivité (que beaucoup appellent fidélité), n'est selon moi pas une exigence légitime. Ça ne veut pas dire qu'il soit facile (ou même possible) d'y renoncer pour tout le monde. Mais considérer ça comme universel est faux.
Personnellement, et en guise de contre-exemple, ce qui me frustrerait et me ferait me sentir mal serait qu'une autre personne s'accorde le droit de me contrôler pour s'éviter de contrarier son sentiment de possessivité. Et fasse peser sur moi la responsabilité de ses sentiments.
Je n'est pas besoins d'avoir *envie* de coucher avec quelqu'un d'autre pour ressentir ça. C'est l'autorité qu'une autre personne s'accorderait sur moi (et que je n'ai aucune envie d'imposer à un(e) autre en retour) qui me poserait problème.
Jouir de ce que l'on possède, plutôt que de crever de ce qu'on n'a pas.
Ne rien attendre, et s'attendre à tout.
Avatar du membre
Geko
Biscotte
Biscotte
Messages : 265
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Est Nord-Est Sud
Localisation : Là, maintenant?
Genre :
Âge : 53

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Geko » 2 semaines plus tôt

Bidu,
Je ne te comprends pas, il y a deux adultes une histoire d'adultes, avec de l'amour, du sexe, un couple ouvert, fermé, enfin tout ce qu'on peut y mettre.
La sexualité des adultes, au sein du couple ou en dehors du couple ne regarde que ces adultes. Aux adultes d'ailleurs de faire en sorte que leur vie sexuelle reste dans leur monde d'adultes.
On peut décider de se séparer pour ennui, bisexuaité, infidélité, plus d'amour, nouvel amour, incompétence culinaire, mensonges, folie, ou toute autre raison ...
Si l'on choisit de se spérarer, c'est sérieux, on a bien pesé sa décision, qu'elle qu'elle soit. Enfin je pense, on ne mettrait pas son couple et sa famille sur ce chemin à la légère.
La bisexualité du père gache eventuellement la vie de la conjointe, pas celle des enfants, ils n'ont rien à voir la dedans.
Donc si vous vous séparez, c'est moche pour les enfants mais cela n'a rien à voir avec la bisexualité.
Le problème reste entièrement le problème de ton choix, ton désir, ta capacité à vivre cette bisexualité au sein de ce couple ou non, ou à t'en afranchir, ou toute autre solution ou compromis. Les enfants n'ont rien à voir la dedans.
J'imagine que si tu es prèt à envisager une spération cause bisexualité, alors cette bisexualité est très forte, pas une passade ou un truc que tu-peux-faire-avec, quelque chose comme une pulsion tès forte en toi, ta nature profonde. Alors dans ce cas, il vaut mieux avoir un père heureux et bien dans sa peau qu'un père frustré mal dans sa peau.
Je ne peux pas comparer, ma bisexualité est un jeu, sensuel, sexuel, je suis bien frustré par ci par là mais ne peut abolument envisager de mettre ma relation avec ma chérie en balance avec ces jeux là. Je me résignerais plutôt. Mais parce que pour moi cette bisexualité reste de peau et de sexe, je ne peux donc me mettre à ta place.
Mais tjrs, désolé, aucun rapport avec les enfants.
Vous reprendrez un peu de café?
Avatar du membre
Geko
Biscotte
Biscotte
Messages : 265
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Est Nord-Est Sud
Localisation : Là, maintenant?
Genre :
Âge : 53

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Geko » 2 semaines plus tôt

Billy Ze kid,
Ouaip, j'avais trop envie d'essayer, des choses mignonnes et sexy, ni trop fréquentes ni trop nombreuses (bien que la quantité et la fréquence n'aient rien à voir ici), alors j'ai essayé.
Fier, non, glorieux non, mais c'était très bon, léger, libérateur.
A posteriori, il aurait été dommage d'y renoncer. Finalement, à tous points de vue, c'était simple, naturel, facile.
Comme tu dis, elle n'a pas l'occasion de savoir, réagir exercer toute forme de libre arbitre.
La perdre pour quelques petites escapades? Non, certainement pas.
Dire pour rétablir l'équilibre, l'intégrité, pour ne pas la savoir trompée, la tentation est extrêmement forte mais ce serait dévastateur, pour rien. C'est plus difficile de la savoir trompée, ne-sachant-pas, donc atteinte, bien qu'elle en soit inconsciente, que de tromper.
Quand je me suis engagé dans cette relation exclusive, je ne savais pas que j'aurais ces tentations ni que c'était si simple et si bon. Bien entendu si c'était à refaire je serais absolument transparent, cartes sur table, évidemment.
On a demandé à quelques clients de prostitués ce qu'ils venaient en fait chercher. La plupart, des gens très biens très comme il faut on dit "les choses que par définition je ne peux avoir au sein d'une longue relation", justement comme rien, le jeu, la surprise, la découverte,. Celui là ne rêvait que de masturbation face à face avec une jolie femme, juste ça, pas bien méchant, mais ne pouvait l'avoir chez lui (disait aimer sa femme, content de son sort, sensualité, sexualité en couple, mais ça bof, elle, ça ne l'amusait pas, alors il le cherchait ailleurs. Il aurait bien pu s'en passer aussi, mais bon, c'était si facile).
C'est peut être un peu la même idée. Pas bien méchant, juste goûter, savourer l'instant. La tromperie n'est pas bien glorieuse, mais tout remettre en question pour ça... inutile.
Tout cela sont peut être des choses répétées et répétées qui n'ont plus guère de sens ou n'apporte pas grand chose, désolé.
Vous reprendrez un peu de café?
Billy the Kid
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 158
Enregistré le : 9 années plus tôt
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Billy the Kid » 2 semaines plus tôt

Geko a écrit :Tout cela sont peut être des choses répétées et répétées qui n'ont plus guère de sens ou n'apporte pas grand chose, désolé.

Au contraire.

Ce n'est certainement pas moi qui vais remettre en question ton amour ou celui des clients de prostitués pour vos conjoints "légitimes" au nom d'une expérience sexuelle, ou même s'il s'était agit d'une relation moins éphémère ou plus émotionnellement chargée. Ce serait le comble de l'hypocrisie.

Et je peux comprendre que, dans ta situation où les choses sont dans le passé et derrière toi, tu ne veuille pas le dire. Honnêtement, je n'ai pas la prétention de te dicter ta conduite ni de me poser en référence de La Morale (juste la mienne ^^') et je n'ai aucune idée de ce que je ferais dans une telle situation. Je ne peux que me réjouir de ne m'y être jamais trouvée, et d'avoir fait un choix différent suffisamment tôt pour ne pas le regretter.

Mais devant des encouragements à la manipulation, je n'ai pu m'empêcher de réagir, d'autant plus que le mensonge en question avait pour but de dissimuler des actes que je trouve par ailleurs légitimes.
Jouir de ce que l'on possède, plutôt que de crever de ce qu'on n'a pas.
Ne rien attendre, et s'attendre à tout.
Avatar du membre
Newlife2
Biberon
Biberon
Messages : 49
Enregistré le : 10 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Hetero
Localisation : IDF
Genre :
Âge : 54

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Newlife2 » 2 semaines plus tôt

@bidu
Je ne pense pas que les enfants entrent en compte.
Quel place ont ils dans la vie sexuelle de leurs parents ?aucune.
Si tu dois te séparer à cause de ta bisexualité, les enfants n auront pas à savoir le comment du pourquoi!!!

A toi de savoir ce que tu attends de ta vie de couple,
Je comprends très bien la souffrance de ta femme étant moi même dans sa situation.
Je crois qu un élément important est à prendre un compte.
Tu lui as menti pour ne pas la blesser pour X raisons.
Mais tu ne lui as pas dit la vérité sur ton orientation sexuelle.
Et elle peut se sentir trahie elle peut avoir perdu confiance en toi.
Elle peut se demander qui est l homme qui partage ma vie que je ne connais pas finalement.
Triste constatation non?
Je ne me permets en aucun cas de te juger,ni de te faire un sermon.
Je m identifie à ta femme qui a la même place que moi,que cajoline et que d autres.
Dans le groupe il y a aussi des hommes dans notre cas.
Et chaque couple fonctionne comme il peut.

Bon courage pour la suite.
N oubles pas pas que vous partagez beaucoup déjà,l amour,des enfants...
Comme le dit Geko ou même mon mari je ne veux en aucun cas changer ma vie.
J ai juste besoin de ce petit coin de liberté de temps en temps.
Bises
Avatar du membre
Chanterelle
Bioénergétique
Messages : 5578
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : Quest
Localisation : Sous-bois de moyenne montagne
Genre :
Âge : 48
Contact :

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar Chanterelle » 1 semaine plus tôt

Le risque est toujours présent d'être quitté, avec ou sans relation extra conjugale, comme l'a écrit Geko.
Je crois qu'une des clefs est là. Accepter que l'autre soit autre, puisse nous échapper, qu'on ne peut le contrôler.
A chaque couple s'il le veut bien, de (re)construire un mode de fonctionnement acceptable, vivable, équilibré.
C'est indépendant de la situation de famille, du regard des autres, d'une norme sociétale, c'est propre à chaque couple et de l'ordre de l'intime.
Ce que je peux dire c'est que "libérer" mon mari lui a enlevé un grand poids, m'a permis d'accepter ce risque de rupture (il est illusoire de vouloir le nier). Et du coup, je n'ai plus cette peur de l'abandon. Il a su me rassurer.
Ça nous a rapprochés.
Il n'a jamais abusé de sa liberté et au final en a assez peu profité mais il n'a jamais été dans une logique de consommation non plus... Et surtout ça n'a jamais empiété sur notre couple.
Et tout ça n'a rien à voir avec la bisexualité en fait, même si ça a été le point de départ de nos questionnements.

Simple témoignage, si ça peut être utile.
cajoline1610
Biberon
Biberon
Messages : 36
Enregistré le : 6 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Genre :
Âge : 37

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar cajoline1610 » 6 jours plus tôt

Merci Chantelle de ton témoignage. Je pense que tu as raison il faut que je libère de ce poid, que je l'accepte comme il est, ça ne change rien de ce qu'il est, il est le même homme que j'ai épousé avec les mêmes qualités. Lui mettre la pression ne sert à rien, je lui fais du mal et je m'en fais en retour. La peur de le perdre est terrible mais je peux le perdre autrement aussi. Comme on disait avec mon mari, il faut de la compréhension réciproque, de la discussion, de l'écoute et beaucoup d'amour. Ce n'est pas facile ni pour l'un ni pour l'autre, mais il faut rester optimiste et croire en un avenir heureux ensemble.
bidu42300
Bizutage
Bizutage
Messages : 12
Enregistré le : 3 semaines plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Genre :
Âge : 34

Re: Le laisser vivre sa bisexualité, pourquoi je n'y arrive pas?

Messagepar bidu42300 » 10 heures plus tôt

Je vous rejoins totalement sur se que vous avez dit pour le couple : essayer de comprendre l'autre, et ne pas faire forcement ce que la société nous dicte. J'aimerais être libre. Mais on a beau vouloir dissocier famille et vie de couple cela reste étroitement lié quand même. Car la sexualité peut engendrer des problèmes ou solutions de couples qui nuiront ou embelliront ma famille. OK les enfants ne sont pas censés savoir de quoi il en est. Mais un jour ou l'autre la vérité voit le jour. La conclusion est qu'il faut trouver un équilibre pour que tout le monde trouve son bonheur sans altérer le bien-être de l'autre. Pas simple à réaliser mais pas impossible non plus.

Retourner vers « Bisexualité : votre cas personnel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités