Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Avatar du membre
Geko
Biscotte
Biscotte
Messages : 324
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Est Nord-Est Sud
Localisation : Là, maintenant?
Genre :
Âge : 53

Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar Geko » 5 mois plus tôt

Texte long, mais j'en avais besoin.

J’ai rencontré ma Chérie pendant un moment assez difficile, un divorce conflictuel et assez destructeur, une immense colère car les enfants auraient pu être largement épargnés de certains épisodes, des enfants petits à charge, un boulot à phases hautes et basses mais très prenant, une remise en question (la moindre des choses) …
Et nous avons reconstruit, reconstitué, remis tout cela en route, et j’ai trouvé en elle un pilier, une aide, un accompagnement, et surtout un Amour, une cascade d’attentions, un océan de sollicitude, inconnu de moi jusqu’à ce moment. Et une sensualité nouvelle, grande et belle.
Et nous ne nous sommes plus quittés, collés serrés quand nous sommes ensembles; je passe la moitié de ma vie en déplacement.
Oh mais alors de quoi se plaint-il celui-là?
Il y avait une clause, tacite, évidente: Exclusivité, possession. Il y aura nous, nous et nous et si possible personne autour.
Baigné dans mon océan d’Amour et de bienfaits et d’attentions, je me suis bien accommodé de cette hyper exclusivité. Super vie, super réalisations, on s’est bien amusés, tout allait bien (et ça continue). J’étais (je suis) un grand amoureux admirateur des femmes mais être l‘homme de cette femme-là me convenait parfaitement.
J’ai accepté de facto qu’on ne revoit plus cette amie ancienne ex, bien jolie, OK pour pas de grandes fêtes à la maison, trop de monde, OK pour pas de regroupements de copains dans une grande maison pour les vacances …
Problème il y a quelques années quand je me réveille bisexuel curieux, libertin curieux. Assez mauvaise réception: Bisexuel, c’est au-delà de nous deux, même si c’est simplement virtuel, cela ne peut donc exister; libertin, même virtuel, c‘est au-delà de nous deux, cela n’existe donc pas.
Rien à voir mais amusant: C’est SA sensualité, notre sensualité qui m’a réveillé. Disons que j’ai toujours eu ces appétits en moi mais qu’elle est loin d’être étrangère à ce soudain réveil. Notre forme de sensualité m’a fait sans doute penser que c’était là, à portée de main, si facile (erreur d’appréciation masculine fréquente je crois).
D’abord j’ai évoqué mes curiosités. «OK, un peu rigolo mais je n’aime pas trop». Tout à fait compréhensible, chacun ses goûts.
Je pense que je suis devenu un peu trop insistant ou disons vraiment hésitant entre deux styles de vie. Elle m’a dit un jour : «Pars, vis ce que tu as à vivre, sois heureux, si tu veux, mais seul et ne reviens pas». Incapable bien entendu, suis resté. Je dois dire que cette femme étant par ailleurs un tel pilier, je me suis persuadé que mes aspirations érotiques et sexuelles étaient bien chimériques, peut-être pas très sérieuses. C’est d’ailleurs toujours l’essentiel de mon questionnement : Sérieux ou chimérique?
Mais après cette décision, le sujet fut clos. Pas d’intérêt pour mes réflexions au sujet des choses sexuelles, pas de partage. Mes curiosités constituant des menaces directes à notre exclusivité, son firmament étant Nous, envisager, s’intéresser à, mentionner toute autre forme de sensualité, même virtuelle, revient à reconnaître qu’elle pourrait ne pas me suffire, que je pourrais avoir de l’appétit, même virtuel pour d’autres corps, d’autres plaisirs : Impensable, insoutenable, pas concevable.
Une BD érotique devient une source de moquerie, un forum bisexuel est inavouable, un aprem. naturiste au bord d’une rivière devient peu souhaitable.

J’ai été infidèle pour essayer, découvrir, ne pas mourir frustré et satisfaire mes envies qui devenaient des obsessions. J’ai adoré découvrir.
J’ai consulté un psy, sympa mais nul, puis une psy, sympa et qui m’a beaucoup aidé à voir plus clair, à trouver davantage de sérénité. Cependant je n’ai pas tout compris lorsqu’elle a suggéré que je m’étais trompé d’orientation sexuelle. Je pensais qu’elle pensait homo/ hétéro, ce qui ne me convenait pas. Non, elle était en phase avec ce que je ressens exactement : Elle pensait «non-exclusif», et peu importe le sexe de la ou des délicieuses personnes. Longtemps après je ressens le bénéfice de nos conversations.
J’ai vécu à l’abri d’un compromis : Une vie bien douce sous une avalanche de sollicitudes, quelques escapades, des discussions bisexuelles intéressantes comme exutoire, et ça avait l’air de fonctionner.
Je suis revenu à la charge dernièrement, j’aurais voulu que le sujet soit abordé, discuté, dit, partagé. Je ne parle pas de liberté sexuelle ou couple libre, cela ne se négocie pas. Pour être clair, je viens de me rendre compte que si je ne peux affirmer qui je suis, juste affirmer. Je me sens étouffer. Je me suis bel et bien laissé enfermer, prison dorée.
Je pense d’ailleurs qu’elle sait à peu près tout de mes curiosités puisque je n’en ai rien caché au début mais la discussion est rejetée, le fait est rejeté, ma bisexualité est rejetée (même pas, elle n’est pas concevable), ou toute autre curiosité sexuelle. C’est tabou et innommable. Pas de confession, pas de discussion, irrecevable. Blindage. Blindage délibéré.
Par ailleurs, ceci constitue le seul problème véritablement, la vie fonctionne bien, la rendre heureuse me tient à cœur et la réciproque est vraie. Elle est toujours aussi géniale.
Comment en vouloir à une telle femme. Comment lui faire du mal. Et j’avoue en être parfois à deux doigts ces jours ci. Il va falloir parler, il va surtout falloir qu’elle entende, ça va trembler.
J’ai dû déjà écrire ici auparavant les ¾ de ce que j’écris aujourd’hui, mais j’aime écrire, ça m’aide à clarifier. Je ne pense pas que vous puissiez grand-chose pour moi, mais ça fait du bien. Merci si vous êtes arrivés jusque-là.
Et pour les plus jeunes gens, ou plus jeunes couples, dites ! Dites aussitôt que possible. Ne dites pas forcément tout, mais dites qui vous êtes.
Vous reprendrez un peu de café?
Avatar du membre
Chaynal
Bionique
Bionique
Messages : 3791
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : Gay
Localisation : Toulouse
Genre :
Âge : 39

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar Chaynal » 5 mois plus tôt

Le terme "étouffer" correspond bien à mon ressenti pendant la lecture de ton message.

J'aurais moi aussi la sensation d'étouffer si la personne que j'aime exigeait d'être l'objet exclusif de mes fantasmes et de mes désirs.

Je compatis, Geko, et souhaite que vous trouviez une issue heureuse pour tous les deux.
"N’oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu’accompagné du droit à la lucidité." - Georges Charpak
Avatar du membre
angoissédelavie
Biberon
Biberon
Messages : 26
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuel? en couple hétéro
Localisation : Canada
Genre :
Âge : 19

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar angoissédelavie » 5 mois plus tôt

Du haut de mes 18 ans, je ne peux pas dire grand chose si ce n'est que je compatis. Je m'identifie un peu dans votre situation, aimer une femme et être tiraillé de part ses autres fantasmes et la soif de découvrir d'autre sensualité/ sexualité.
À l'avenir, je suis sûr que l'exclusivité me poserait également un problème. Vos conseils sont très pertinents, j'espère avoir le courage de dire à la fille que j'aime , qui je suis réellement et arrêter, d'en quelques sortes, lui mentir, car effectivement je ressens un peu cet étouffement. La situation est tellement différente à mon âge, cependant.
Merci pour le témoignage et courage à vous et votre couple.
Max.
« Dans la vie, je crois qu’il vaut mieux montrer ses vrais défauts que ses fausses qualités, vaut mieux surprendre que décevoir. »
Avatar du membre
TiProust
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 136
Enregistré le : 7 mois plus tôt
Orientation sexuelle : gay
Genre :
Âge : 52

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar TiProust » 5 mois plus tôt

très riche le témoignage de Geko, et j'y retrouve pas mal de choses vécues (avec des nuances arc-en-ciel) :wink:
Marguerite Yourcenar avait fait de ce sujet un petit roman, assez oublié dans son oeuvre : "Alexis ou le traité du vain combat", confession tardive d'un homme à la femme qui a partagé sa vie.
Avatar du membre
indécis
Bidule
Bidule
Messages : 80
Enregistré le : 3 années plus tôt
Orientation sexuelle : bisexuelle à tendance pansexuelle
Localisation : Paris
Âge : 45

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar indécis » 5 mois plus tôt

Hello Geko, merci pour ce témoignage. Si je peux apporter ma petite pierre au moulin de la réflexion, personnellement après des années de recherches sur mes ressentis de genre et mes orientations sexuelles, je suis arrivé.e à un stade où, bien que mon épouse n'ait pas voulu participer à ma réflexion sur ces sujets, le fait d'avoir assumé ces orientations dans toute leur complexité (trans mais pas en transition, plutôt vécu comme un entrelacs de femme et d'homme avec une forte dominante féminine, et bisexualité constituée à la fois d'hétérosexualité comme femme pour les hommes et comme homme pour les femmes et d'homosexualité comme garçon pour les garçons mais pas comme femme pour les femmes...je sais c'est très compliqué mais c'est moi...!!!) me permet aujourd'hui de vivre mon couple avec beaucoup de patience envers l'évolution personnelle de mon épouse. Finalement je m'assume intérieurement, et j'accepte sa façon à elle de s'assumer intérieurement, même si elle ne s'assume pas vraiment...Là aussi c'est compliqué je sais, mais ce que je veux dire c'est que m'être autorisé le temps et la profondeur de cette recherche me rend aujourd'hui beaucoup plus tolérant.e avec la façon qu'a mon épouse de vivre son genre et sa sexualité, même si elle est totalement différente de la mienne. Il faut dire que tout ça m'a été facilité par une approche de la relation de couple basée sur les concepts du tantra, qui permettent de comprendre que l'amour est présent dans tous les moments partagés, autant un trajet en voiture, faire des courses ensemble, dîner au restaurant, que faire l'amour...Cette conception très large de l'amour permet d'être beaucoup moins focalisé.e sur la sexualité et de vivre beaucoup plus le plaisir de vivre plein de moments de plaisirs subtils qu'il suffit d'accueillir avec les sens ouverts pour les vivre intensément...
Avatar du membre
djune
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 179
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Bi, mais pas Tri
Localisation : Ile-de-France
Genre :
Âge : 38

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar djune » 5 mois plus tôt

Personne n'a le pouvoir d'enfermer qui que ce soit.
L'esprit est libre.

Dans accord tacite. Il y a "accord"
En plus tacite signifie sans concertation.


Etre un pilier, c'est épuisant et pas un statut qu'on peut porter tous les jours, qu'on soit homme ou femme.
( tu es quoi dans votre couple ?)


C'est pas elle qui t'empêche de voir qui tu veux.
Que se soit l'ancienne amie, tes potes ou tes extras.

Ne la rend pas responsable de tes choix.
Il s'agit de ton evolution. Assume.
Avatar du membre
Geko
Biscotte
Biscotte
Messages : 324
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Est Nord-Est Sud
Localisation : Là, maintenant?
Genre :
Âge : 53

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar Geko » 5 mois plus tôt

Je dois effacer toute connotation plaintive de ce message. J'ai eu un moment de stress.
Dans le couple, je suis l'autre pilier.
Alors quoi finalement?
Je fantasme. Soit c'est ainsi.
Elle n'est pas très heureuse de mes fantasmes. Soit, c'est ainsi aussi.
J'aurais aimé partager davantage. Chacun ses goûts, tant pis.
Me suis-je laissé enfermer, me suis-je enfermer, sais pas, mais finalement cela n'a rien faire ici.
Vous reprendrez un peu de café?
Avatar du membre
Ykky II
Biscotte
Biscotte
Messages : 333
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bordeaux
Âge : 45

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar Ykky II » 5 mois plus tôt

Comme d'habitude, musique pour lire :crazy:
https://www.youtube.com/watch?v=6Se8FdGzDio

Si bien au contraire Geko. Tu as le droit d'écrire et de sortir toute ta rage, c'est un de tes rares espaces de totale liberté avec les murs de ton cerveau. Et nous savons tous pour l'avoir vécu souvent avant d'arriver ici la souffrance de s'enfermer dans ces pensées. Bien souvent en arrivant, nous écrivons, nous écrivons, nous écrivons (3 fois c'est toujours mieux pour insister :lol: ). Nous lisons (non je ne vais pas le répéter), nous nous apaisons... Et sa fait du bien.
Puis nous évoluons, changeons, nous vivons ou pas notre nouvelle sexualité, bien conscient alors de nos limites. Et parfois ces limites nous donne... la rage.

Alors lâche toi dans ce post puis reviens dans ta vie. Oui ce post à sa place et tu le sais :fleur: .

edit: rien que pour toi, et parce qu’elle a tout son sens, et que putain cette musique, ce timbre de voix :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave:. Alors soit simplement heureux :chut: .
https://www.youtube.com/watch?v=UiHmeHZAc0s
"Toi aussi tu m’ as impressionné et plutôt pour d’ autres raisons bien plus profondes : ta sensibilité d’écorché -vif, ta sensualité romanesque et cette légèreté émouvante qui font de toi un être si différent des autres."

Numéro 5
Avatar du membre
Newlife2
Bidule
Bidule
Messages : 58
Enregistré le : 1 année plus tôt
Orientation sexuelle : Hetero
Localisation : IDF
Genre :
Âge : 55

Re: Dites les choses avant qu'elles ne vous étouffent

Messagepar Newlife2 » 5 mois plus tôt

Lorsque je lis ton post il y a plusieurs problématiques qui se posent .

Ta bisexualité que ta femme n accepte pas.
Elle est pour le couple hétéro et exclusif.
Cela je peux le comprendre.


J a i bien compris aussi que ta chérie t a reconstruit après ton divorce et t a soutenu avec les enfants.

Mais en échange ou en même temps elle te demande d être exclusif dans votre vie .
Elle n accepte pas que vous voyez des amis ou voyagez avec d autres personnes.

Et là je peux comprendre que tu te sentes enfermés isolés.
Elle veut vivre en autarcie.
Il me semble que ce n est ni bon pour vous ni pour votre couple.
Etre fusionnel c est bien mais isolés moins bien.
Je ne te donne que mon ressenti et ne me permet pas de juger ta chérie.

Mais je comprends ta rage et ton coup d angoisse.
Parce qu à part elle tu ne vies pas .
Heureusement que ton travail te permet de voyager et de rencontrer d autres personnes.

Bon courage pour la suite mais a sa manière elle t aime et toi aussi.
Donc dialoguez

.

Retourner vers « Bisexualité : votre cas personnel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités