Plus que perdue

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Blueberries
Bizutage
Bizutage
Messages : 6
Enregistré le : 7 mois plus tôt
Genre :
Âge : 26

Plus que perdue

Messagepar Blueberries » 7 mois plus tôt

Bonsoir à tous.

Je prends mon courage à deux mains en écrivant ici. Cela fait quelques temps que je lisais certains sujets pour comprendre, me rassurer que je ne suis pas un cas isolé - à savoir que je doute de ma sexualité.
Ces derniers temps, ce doute était tellement fort que j'ai recommencé à voir un psy, mais cela ne fait pas tout (je pense).

J'ai commencé à douter à 16-17 ans à cause d'un article dans un magazine de psychologie, mais j'ai été prise d'une telle angoisse que j'en ai pleuré pendant des jours et j'ai été forcée d'en parler à mes parents. Ils me voyaient dans un tel état. J'ai consulté un psy à cette époque mais sans jamais évoquer le sujet de la sexualité parce que cela me faisait tellement peur. Peur que si je l'évoquais alors cela deviendrait une réalité.

J'ai plus ou moins continué ma vie d'adolescente avec des amourettes exclusivement masculines. J'ai eu le cœur brisé une fois assez durement, j'ai mis du temps à m'en remettre et à passer à autre chose. Je restais accrochée à lui.

J'ai eu mon premier petit copain sérieux à 19 ans, au début cela se passait bien, sauf au niveau du sexe. J'avais toujours au coin de ma tête que peut-être je faisais fausse route. Je n'ai jamais réussi à passer outre cette pensée. Cette histoire a duré deux ans tout de même. Quand j'ai rompu, j'ai préféré rester seule un (long) moment pour faire le point avec moi-même : hétéro, homo, bi ?

Mais être seule c'est dur. Il y a quelques mois, j'ai décidé qu'à 25 ans cela suffisait, je devais me bouger, sortir, rencontrer. C'est pourquoi en novembre à une soirée j'ai rencontré un homme. Après cette soirée on a appris à faire connaissance. C'est seulement en janvier qu'on s'est revu, on s'est embrassé et j'ai l'impression de n'avoir rien ressenti, mais en même temps pendant toute la soirée je ne faisais que de me demander "il te plait, il ne te plait pas ?". Je me suis mise une telle pression. Et là tout mes doutes sont revenus d'une force telle que je pleurais tout le temps, je ne mangeais presque plus.
J'étais dans un tel état que je suis allée voir une psy et je lui ai tout déballé contrairement à quand j'avais 17 ans.

Aujourd'hui, j'ai l'impression de rester bloquée et de tourner en boucle dans ma tête ces questions. Encore plus car je continue à voir cet homme. Je l'apprécie beaucoup, j'aime le voir et être avec lui, mais je me freine tellement car j'ai peur qu'au final je me sois trompée sur toute la ligne à mon sujet.

Bien sûr si je me pose ces questions, c'est que je pense à plusieurs occasions avoir ressenti une attirance pour des femmes.

Je ne cherche clairement pas une réponse précise à mon questionnement de votre part. C'est impossible, j'en ai bien conscience, mais avoir des avis, des pistes de réflexions c'est toujours utile.
Merci et désolée pour le pavé à lire. Je l'ai écrit aussi un peu pour moi.
Avatar du membre
Ykky II
Biscotte
Biscotte
Messages : 333
Enregistré le : 2 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bordeaux
Âge : 45

Re: Plus que perdue

Messagepar Ykky II » 7 mois plus tôt

J'aurais une question : as-tu peur de souffrir, ou... as-tu envie de souffrir dans une nouvelle histoire ?

Plus que l'aspect sexuel : si cette histoire allait plus loin, aurais-tu peur de souffrir ou serais-tu prête à prendre ce risque ?

Après, j'ai parfois l'impression que tu t'es dit, je prend le premier qui passe et qui me plait physiquement... mais dans ce que tu décris, je perçois plus un bon pote qu'un petit copain.
Si tu as eu des attirances, c'est à toi de voir. J'ai connu 2 à 3 gays qui ne veulent absolument plus entendre parler des femmes après une énorme déception amoureuse. Ils sont heureux maintenant, alors c'est parfait.

Tu as 26 ans tu as le droit d'explorer, surtout que tu n'as pas d'engagement...

Je n'ai que des questions pour toi.

Edit : je pense que tu pourrais aussi discuter avec rageric24, je pense que ta vision pourrait lui apporter.
"Toi aussi tu m’ as impressionné et plutôt pour d’ autres raisons bien plus profondes : ta sensibilité d’écorché -vif, ta sensualité romanesque et cette légèreté émouvante qui font de toi un être si différent des autres."

Numéro 5
Blueberries
Bizutage
Bizutage
Messages : 6
Enregistré le : 7 mois plus tôt
Genre :
Âge : 26

Re: Plus que perdue

Messagepar Blueberries » 7 mois plus tôt

Bonjour Ykky,

Merci pour ta réponse. Est-ce que j'ai peur de souffrir dans cette relation, m'attacher de trop à lui ? Oui. J'essaye aussi justement de pas me mettre la pression dans cette histoire, que ça parte trop vite, car je m'emballe très très vite.
Je ne pense pas être le genre de personne à me mettre en couple par solitude. Quelques mois avant de le rencontrer, j'avais rencontré d'autres hommes, mais je ne me sentais clairement pas prête à aller plus loin.

Je suis d'accord avec toi, je suis encore jeune, pourtant je ne me sens pas du tout prête à essayer avec une femme actuellement.

C'est compliqué dans ma tête. :)
Avatar du membre
Ykky II
Biscotte
Biscotte
Messages : 333
Enregistré le : 2 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Bordeaux
Âge : 45

Re: Plus que perdue

Messagepar Ykky II » 7 mois plus tôt

Si tu ne te sens pas prête mais as juste des attirances, alors surtout ne le fais pas. Les relations sexuelles pour se prouver ceci ou cela sont assez souvent de mauvaises expériences, ou des expériences mal vécues.

Si tu abordes cette histoire tranquillement, surtout parle avec lui - qu'il ne prenne pas cela pour de l'indifférence s'il est amoureux. Et peut-être que pour lui aussi il appréciera de poser les bases d'une relation, même épisodique.
Pour éviter de souffrir, j'avais opté à une époque pour plusieurs histoires en parallèle, ainsi je ne pouvais m'investir dans aucune. Ce n'est pas une bonne méthode car même si je ne promettais rien, je parlais des autres ; il y a eu beaucoup de souffrance.
Pour moi vis cette histoire, mais parle-lui ; si un jour tu crains quelque chose et que tu fuis sans laisser de message il saura pourquoi.

Je ne suis sûrement pas le meilleur conseil pour cette période de vie, la mienne fut beaucoup plus simple ;)
"Toi aussi tu m’ as impressionné et plutôt pour d’ autres raisons bien plus profondes : ta sensibilité d’écorché -vif, ta sensualité romanesque et cette légèreté émouvante qui font de toi un être si différent des autres."

Numéro 5
Blueberries
Bizutage
Bizutage
Messages : 6
Enregistré le : 7 mois plus tôt
Genre :
Âge : 26

Re: Plus que perdue

Messagepar Blueberries » 7 mois plus tôt

Hier nous avons parlé parce que nous avions jamais défini notre relation. Pour lui, on n'est pas en couple, on se voit et on verra avec le temps. D'un côté c'est ce que je souhaite, je veux pas m'enfermer dans quelque chose de sérieux, mais de l'autre j'étais déçue. Je sais pas l'expliquer. Je lui ai aussi expliqué qu'en ce moment j'avais beaucoup d'angoisse en restant vague. À voir.

J'ai pensé aussi à mener plusieurs histoires en parallèle, mais je ne pense pas que j'en sois capable.

Merci dans tous les cas ! :)
Avatar du membre
TiProust
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 142
Enregistré le : 9 mois plus tôt
Orientation sexuelle : gay
Genre :
Âge : 52

Re: Plus que perdue

Messagepar TiProust » 7 mois plus tôt

Bonjour Blueberries,
la réponse à tes questions est forcément en toi. Un conseil : puisque tu as eu la bonne idée de demander l'aide d'un psy, essaie d'aller au bout du travail. As-tu évoqué le point précis d'une attirance pour les femmes ou est-ce que vous parlez de la relation de couple en général ? Sans forcément "pousser" l'expérience (qui peut d'ailleurs se révéler non concluante), si cela demeure un sujet de préoccupation, ne laisse pas ça dans un coin non plus. Se retrouver 5 ou 10, voire 15 ans plus tard avec un retour de flamme, c'est très très dur à vivre, j'en sais quelque chose. Autrement dit, essaie de creuser un peu la question avec cette aide : est-ce une attirance idéalisée, théorique, est-ce qu'elle s'est déjà fixée sur une ou plusieurs personnes, etc. ? Ce n'est qu'en ayant une idée un peu plus précise que tu avanceras.
Rageric24
Bizutage
Bizutage
Messages : 15
Enregistré le : 7 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Perdue

Re: Plus que perdue

Messagepar Rageric24 » 6 mois plus tôt

Bonjour, je viens de lire ton texte et je comprends ton sentiment. Il est vrai que nous avons une différence d'âge (Moi 14, toi 25-26). Disons juste que toi tes relations sont plus avancés que moi.

Je connais ce sentiment d'être perdue... Mais pour toi le fait d'être bi te pose un réel problème, un problème qui te ronge et te fait du mal... Mais pourquoi cela ? Est ce la peur du regard des autres ou une autre chose?

Dans tout les cas, il ne faut pas trop t'en faire ... Après je ne vais pas commencer à te donner des conseils après tout je n'ai que 14 ans ;)
On se fait du mal pour finalement oublier le mal qui nous ronge
Blueberries
Bizutage
Bizutage
Messages : 6
Enregistré le : 7 mois plus tôt
Genre :
Âge : 26

Re: Plus que perdue

Messagepar Blueberries » 6 mois plus tôt

Bonjour,

@TiProust: C'est exactement pour cette raison que j'ai décidé de me faire aider par un psy. Pour pouvoir faire la lumière sur tout ça, je me suis dit qu'il était temps! :)

@Rageric24: Oui c'est sûr, mes relations sont plus avancées, mais ce n'empêche qu'à tout âge on puisse douter sur soi-même. :)
Pourquoi cela me ronge? Je n'arrive pas trop à savoir, un mélange de plusieurs choses.
Pour ne trop m'en faire, j'essaye justement ces derniers temps de sortir, voir mes amis, m'aérer la tête. Y'a pas de secrets. ;)
Avatar du membre
Puki
Biberon
Biberon
Messages : 31
Enregistré le : 6 mois plus tôt
Orientation sexuelle : Difficile de me mettre dans une case...
Genre :
Âge : 29

Re: Plus que perdue

Messagepar Puki » 6 mois plus tôt

Bonjour ! Difficile pour moi de te donner des conseils, étant à quelques choses près dans la même situation... Juste, une chose m'interpelle, pourquoi autant de questions alors que la relation avec cet homme a tout juste commencé ? Es-tu amoureuse ? Car il me semble que dans l'état amoureux qui nous rend transies et stupides (aha ^^) on est loin de ces questionnements...
" Ce n'est pas parce que nous jugeons qu'une chose est bonne que nous la désirons, mais c'est parce que nous la désirons que nous la jugeons bonne." B. Spinoza

Retourner vers « Bisexualité : votre cas personnel »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités