Enfants : en vouloir, ou pas ?

Problématiques de la famille et des enfants : éducation, homoparentalité, procréation, adoption et questions juridiques associées.
Avatar du membre
Ellena
Bijou
Bijou
Messages : 1460
Enregistré le : 8 années plus tôt
Orientation sexuelle : ???
Localisation : Fribourg city
Âge : 27

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Ellena » 6 années plus tôt

Je me reconnais aussi assez dans ce qu'écrit la souris. :)

J'aimerais avoir des enfants, j'ai découvert que ce désir existait chez moi très récemment seulement. Mais quand je m'imagine fonder une famille, le second parent que j'imagine est une femme. Une amie m'a répondu quand je lui ai parlé de cela "ne serait-ce pas parce que tu n'as pas eu de père et que donc tu ne comprends pas ce que peut apporter un père?" Peut-être, je ne sais pas... Est-ce vraiment important? :|

Bref, quand je m'imagine maman, il y a une autre maman à mes côtés. Je ne peux pas vraiment m'imaginer adopter, donc l'une de nous porterait l'enfant. Personnellement, je ne suis pas certaine d'avoir le désir d'être enceinte (et d'accoucher :secache: ), et surtout, je ne suis pas convaincue de vouloir transmettre mes gènes (il sont pas au top top).

Mais au final, tout ceci, c'est ce que je m'imagine aujourd'hui. Les choses peuvent encore changer, et j'ai encore bien le temps. :ouf:

Quand/si je rencontre la personne avec qui je veux fonder une famille, peu m'importeront les schémas que j'avais construits.

Désolée si je ne suis pas très claire, il se fait tard... :oops:
Envie de dire, envie d'écrire, envie d'être...
Feuille blanche, permets-moi de renaître.
Avatar du membre
Titsouribi
Bioéthique
Bioéthique
Messages : 4065
Enregistré le : 9 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi et bi ;)
Localisation : Montréal
Genre :
Âge : 34

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Titsouribi » 6 années plus tôt

Ben si c'est très clair, c'est similaire à ce que je ressens effectivement.

Quand à l'histoire du père ... pff je sais pas. C'est une question que je me pose depuis longtemps, la place du père dans tout ça, un ami très "freud" a pas arrêté de me sortir tout un tas d'explication dues à ma relation conflictuelle avec mon père et ma mère (inversé du schéma classique selon lui) mais quand je regarde autours de moi, des relations familiales parfaites ça n'existe pas vraiment ...
Qu'elle est la part de tout ça dans nos constructions personnelles, mystère.
C'est vrai qu'ayant eu un père que je considérais comme fuyant voir lâche, qui a voulu des enfants mais ne les a pas vraiment assumés au final, l'homme n'a jamais représenté la figure protectrice et rassurante, de soutien logistique et moral, qui devrait venir s'adjoindre à la mère qui enfante dans le schéma un peu classique dont on nous bourre le crâne (quel dommâââââge ..... :cheesy: ).

Est-ce que ça complique les choses de vouloir fonder un couple femme-femme ? En quoi ? Parce que la société d'une certaine mesure freine, cela complique les choses. De mon point de vu à moi, absolument pas ! La nature veut de la reproduction ? On va lui en donner de la reproduction, où est le problème ?

Une reflexion plus globale que je pose comme ça .... Quand il s'agit d'utiliser le progrès pour aller vers la vie en medecine, ou dans bien d'autres domaines, cela ne dérange presque personne, à condition que les choses soient encadrées. Quand il s'agit d'utiliser le progrès pour permettre à des gens qui s'aiment de fonder un couple stable et de faire des enfants, y'a plus personne. Surtout dans les milieux conservateurs, ceux là même qui défendent la vie et la natalité. Le progrès nous permet cela entre adultes de même sexe, avec l'aide de personnes au delà du couple, la société permet cela aujourd'hui : des enfants dans les couples homos. Pourquoi cette réticence ? C'est pas vraiment une question hein ... juste une sorte de coup de gueule de lassitude.
"There are no short cuts to any place worth going"
Matisse

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Matisse » 6 années plus tôt

mon seul problème avec la science est l'idée de mettre au monde des enfants qui vont passer leur vie à se demander d'où ils viennent...
Avatar du membre
Blue
Bijou
Bijou
Messages : 1965
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : IdF
Âge : 41
Contact :

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Blue » 6 années plus tôt

La conception traditionnelle, l'adoption, la PMA, l'homoparentalité... ont toutes leur lot de questions et de difficultés. Sans compter les bonus qui peuvent toucher tout le monde : incendie, meurtre, viol...
Les difficultés ne sont pas plus nombreuses dans un cas ou un autre, elles sont simplement différentes.

Tiens, je pense à tous les Turcs qui sont en train de se pencher sur leur passé en ce moment, parce qu'on fait du foin en France, et découvrent que oh tiens, mamie est née chrétienne et arménienne et a été mariée de force à papy. Cool.

Pas besoin d'avoir de l'adn extra-parental pour se poser des questions sur ses origines, ni pour ne pas s'en poser, d'ailleurs.

Y'a des gens qui le vivent bien, d'autres qui le vivent mal, comme tout un tas de difficultés qu'on peut tous être amenés à rencontrer, c'est impossible de savoir à l'avance, et ce n'est pas une raison pour renoncer si on souhaite des enfants.

Sinon il y a beau temps que la race humaine aurait disparu, avec toooouuuut ce qui peut mal se passer dans la vie de nos enfants.

La vie est faite de risques, en premier lieu celui de souffrir ; corollaire : les seules personnes qui ne souffrent pas sont mortes.
Avatar du membre
Titsouribi
Bioéthique
Bioéthique
Messages : 4065
Enregistré le : 9 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi et bi ;)
Localisation : Montréal
Genre :
Âge : 34

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Titsouribi » 6 années plus tôt

Bien dit Blue ... et l'adoption dans ce cas ? Et l'aide à la procréation pour les parents infertiles ? Cela dépasse le cadre de l'homoparentalité depuis longtemps mais cela reste encore un argument massue contre le droit des LGBT ...
"There are no short cuts to any place worth going"
Avatar du membre
Blue
Bijou
Bijou
Messages : 1965
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : bi
Localisation : IdF
Âge : 41
Contact :

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Blue » 6 années plus tôt

C'est pas bon pour la sécurisation des enfants, sûrement ^^


(confondre enfants et périmètres, déjà ça situe le niveau ! :D )







* le jeu de mots est piqué à Claro
Avatar du membre
Nico_1
Bijou
Bijou
Messages : 1370
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Apprécie autant le contact charnel masculin et féminin, mais plutôt un loup solitaire ...
Localisation : Belgique
Âge : 34

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Nico_1 » 6 années plus tôt

Titsouribi: je suis entièrement d'accord avec toi sur ton coup de gueule de lassitude. Et je rajouterais qu'en plus de ce qui a été développé jusqu'à maintenant, se pose aussi le cas des couples homos désireux d'avoir des enfants et qui finissent par y renoncer. Non pas pour des questions légales ou morale mais tout simplement par peur de l'homophobie.

Je ne me permettrais sûrement pas de le leur reprocher, je me connais, je n'ai pas vraiment envie d'avoir des enfants mais si la question venait à se poser si je suis en situation de couple homo, c'est un argument qui pourrait peser lourd dans la balance en faveur du "non, pas d'enfants".

Et je l'ai un peu mauvaise pour ceux et celles qui sont dans cette situation, qui les place je dirait un peu comme des doubles victimes de l'homophobie. Non seulement ils doivent faire face à toutes les insultes "classiques" mais en plus finissent par renoncer à leur désir d'avoir des enfants qui est pourtant le plus naturel depuis l'existence de l'être humain!

Voilà une phrase que j'ai entendue très souvent parmi mes proches :
"La 1ère personne à laquelle on doit penser quand on veut un enfant c'est l'enfant. Pour les homos, dès le départ ils sont dans une situation perverse, ce n'est même pas la peine d'y penser."
Si on prend juste la 1ère partie, je suis assez d'accord. Je me vois mal faire un gosse si, par exemple, je n'ai pas un sous devant moi. Mais la 2e partie, ça fait des années que je l'entends et pourtant elle me fait toujours :vener: :vener: :vener: .

Et en même temps, quand j'entends ça je comprends ceux qui renoncent à avoir des enfants. Justement par peur des gens comme ça. C'est malheureux, et bien que les mentalités évoluent, c'est un problème qui ne s'en ira pas facilement.
"Heureux les bisexuel(le)s qui regardent l'humanité toute entière avec les yeux de l'amour." - Philippe Bouvard
Matisse

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Matisse » 6 années plus tôt

c'est juste que j'ai été confronté une fois dans ma vie à la question "il est ou mon papa?"...et là tu te sens mal quand même!
Avatar du membre
Nico_1
Bijou
Bijou
Messages : 1370
Enregistré le : 6 années plus tôt
Orientation sexuelle : Apprécie autant le contact charnel masculin et féminin, mais plutôt un loup solitaire ...
Localisation : Belgique
Âge : 34

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Nico_1 » 6 années plus tôt

Je n'en doute pas. Mais quand un enfant pose cette question là à sa mère, mais que dans ce contexte là le père est tout simplement décédé ...
Je ne suis pas sûr que la réponse soit beaucoup plus facile à formuler. Pourtant, là aussi elle est inévitable. Et les enfants n'en reste pas forcément traumtisés à vie pour autant (j'en connais qui s'en sortent très bien). Quand on prend la peine de leur expliquer, les enfants comprennent parfois bien vite qu'on ne le pense.
Cela étant, c'est vrai que même en s'y préparant, ce doit être très déroutant. Et là, je dis bon courage !
"Heureux les bisexuel(le)s qui regardent l'humanité toute entière avec les yeux de l'amour." - Philippe Bouvard
Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 38

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar LudmiA » 6 années plus tôt

Matisse, je n'ai pas eu de papa, et il n'était pas mort pour autant. J'ai même, pendant quelques temps avant mes 10 ans, pas eu de maison et été nourrie par le secours populaire. Honnêtement, passé l'étonnement de certains petits camarades de classe, ça ne m'a fait ni chaud ni froid.
C'est peut-être (sûrement même) très présomptueux de ma part de faire une généralité de mon vécu, mais je sais par expérience qu'un enfant aimé s’accommode de beaucoup plus de choses qu'il ne paraît concevable. Voire même qu'il aime sa vie telle qu'elle est! Tant que les adultes qui entourent l'enfant le traitent avec respect et amour, lui prodiguant soin, joie, et une certaine sécurité, je considère que le modèle familial importe peu.
Mais ce n'est que mon vécu, et il est très très trèeeeeees atypique.
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh
Matisse

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Matisse » 6 années plus tôt

en tous cas c'est rassurant!
Avatar du membre
bidule170
Biscotte
Biscotte
Messages : 273
Enregistré le : 8 années plus tôt
Orientation sexuelle : L
Localisation : Paris
Âge : 32

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar bidule170 » 6 années plus tôt

Adolescente et jusqu'à mes 20 ans environ, j'étais à peu près sûre de vouloir des enfants, un jour lointain.

Et puis en fait, non. Ca me paraît être trop de responsabilités de s'occuper d'un enfant et de quelque chose d'assez fragile au final. Il y a aussi une part très égoïste de moi, qui refuse de sacrifier mon indépendance actuelle pour quelqu'un, et un intérêt limité pour les enfants.
Avatar du membre
Dingdong
Bikini
Bikini
Messages : 545
Enregistré le : 9 années plus tôt
Orientation sexuelle : Gay
Localisation : Languedoc Roussillon
Âge : 37

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Dingdong » 6 années plus tôt

Je veux côtoyer voire vivre avec des enfants, mais c'est assez différent que d'en vouloir. Je pourrai facilement me trouver une petite place dans une famille recomposée par exemple ou l'idée d'adopter ne me déplairait pas (c'est pour l'instant interdit pour moi :cry: ), mais aujourd'hui, je ne veux pas procréer. (ca par contre c'est autorisé et même encouragé... :| )

Le paradoxe est qu'il existe beaucoup d'enfants qui ont besoin d'amour et d'affection et qui attendent dans les foyers d'adoption.
Contacte moi en mp si t'es intéressé(e) pour vivre une amitié sexuelle avec moi !! :bave:
Avatar du membre
Tifa054
Bikini
Bikini
Messages : 608
Enregistré le : 7 années plus tôt
Orientation sexuelle : où mon coeur se tourne
Localisation : Île de france
Âge : 24

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Tifa054 » 6 années plus tôt

Avoir des enfants, un jour oui. Qu'il soit de moi est sûrement une autre histoire... En tout je sais que je risque d'avoir des resposabilités étant jeune par rapport aux enfants (un en particulier) mais cela ne m'effraie pas.
Ensuite, je n'arrive pas non plus a me voir dans le schéma classique homme/femme/enfant. Je me vois plutot l'élever avec une femme. Je sais que je pourrais l'aimer mais j'ai peur de ne pouvoir apporter assez de douceur a cet enfant (dans ma famille a part les jours de Noël et de Nouvel An ne serait-ce que ce faire la bise est quelque chose de mal vu... :| )
Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. [Eleanor Roosevelt]
Avatar du membre
Dürbächler
Bijou
Bijou
Messages : 1795
Enregistré le : 8 années plus tôt
Orientation sexuelle : Dispo
Localisation : Sortie 15 sur l'A 89
Âge : 48
Contact :

Re: Enfants : en vouloir, ou pas ?

Messagepar Dürbächler » 6 années plus tôt

D'accord avec ce qu'a dit un grand philosophe : "J'ai été très gentil avec mes enfants... j'en ai pas eu !"
Fulgide, sublime et nequid nimis.

Retourner vers « Enfants et famille »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité