Pourquoi suis-je bi ?

Informations, expériences, débats...
Avatar du membre
Djiu
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 176
Enregistré le : 12 années plus tôt
Âge : 40
Contact :

Pourquoi suis-je bi ?

Messagepar Djiu » 11 années plus tôt

Bonjour a tous,
C'est ma première grande intervention depuis que je me suis inscrit sur ce forum, j'espère non pas avoir un grand succès, ça n'a pas vraiment d'importance, mais au moins ne pas être au mauvais endroit dans le forum.

La question "pourquoi suis-je bi ?" m'est venu un jour de discussion avec une amie très proche. Nous avions cette discussion sur ma bissexualité, bien qu'elle sache cela de moi depuis bien des années et en avant-première, c'est dire la proximité de cette amie. Enfin, tout ça pour vous dire à quel point l'intimité n'était pas une barrière dans cette discussion. Ça a son importance car j'ai émis LA question sans trop m'en rendre compte. Et la ! plouf ! cette amie m'a mis la tête dedans. En fait elle a réagit sur le fait même que je me pose la question. "Tu te rends compte, t'es en train de tenter de trouver une justification à ta bissexualité !"

Ouaip. C'est bizarre. Elle m'a laisse bouche-bée.

Du coup, profitant de cette tribune ouverte à toutes les sexualités, j'aimerai savoir si vous-même, vous cherchez, avez cherché, chercherez à savoir ce qui a fait que vous êtes bi.
Ou plutôt si vous considérez être ainsi, et ne pas avoir à chercher de raison, de cause, ce que je comprends évidemment dans ces temps d'intolérance ou beaucoup ont travaillé à changer le statut d'homo/malade.

En même temps, même si je ne me considère pas comme malade, je me sais diffèrent - osons le terme - déviant d'une situation majoritairement présente en chacun, et - ayant fait beaucoup de biologie - forcement pas dans le schéma biologique de la sexualité, et c'est peut être aussi à cause d'une éducation me forçant à ne pas me considérer comme "normal", que je me pose cette question.

voila pour l'exposé ! :)
Avatar du membre
Cyrille
Bienheureuse
Bienheureuse
Messages : 3930
Enregistré le : 13 années plus tôt
Localisation : Grand Ouest
Âge : 42
Contact :

Messagepar Cyrille » 11 années plus tôt

J'ai eu la même réaction que ton amie en lisant ton titre. J'ai fait : :shock: quelle drôle de question !!??!
S'interroger sur le pourquoi, c'est considérer que la bisexualité est contre nature.

Pour ma part, je suis bi au même titre que je suis châtain clair, que j'ai les yeux bleus, que j'aime la musique et les livres, au même titre que j'aime à la fois la glace à la vanille et la crème au chocolat. Je suis bi parce que je suis Cyrille, parce que j'aime ma compagne d'une manière infinie et que j'aime mon ami interdit de tout mon coeur. Je suis bi, et c'est tout.

Et je ne me sens aucunement différente. D'ailleurs la majorité des personnes avec lesquelles j'ai parlé de bisexualité ont reconnu avoir éprouvé un jour ou l'autre une attirance pour le même sexe.
UltraLord

Messagepar UltraLord » 11 années plus tôt

Question intéressante et à préciser à la fois.

Est ce que j'ai déjà essayer d'expliquer ma bisexualité ? Oui, bien évidemment, on cherche toujours à comprendre. tout dans la vie arrive plus ou moins parce que des choses nous y ont emmené. Certes, il y a le hasard, le destion, l'aléatoire microscopique selon nos propres croyances. Bref, ça fait partie de mon cheminement, je cherche à savoir comment je m'en suis rendu compte, quelles ont été les étapes de mon acceptation de cette nouvelle donne chez moi.

Est ce que j'ai déjà essyer de justifier ma bisexualité ? Non, certainement pas, et le premier à me voir le faire est pas encore né. Bref, je prendrai un malin plaisir à la balancer à la tronche de celui qui osera me demander de me justifier.

Après, une autre question est: Pourquoi est ce que je suis comme ça ? Alors là, selon la façon dont tu le vis: parce que tu es un privilégié, ou parce que t'as vraiment pas de bol. Bref, de manière générale, on découvre un jour que l'on est bi. La seule chose à laquelle je pense qu'on peux répondre, c'est pourquoi ce jour là en particulier on s'en est rendu compte ? Le reste, c'est comme ça. Pourquoi j'aime untel ? Une question d'hormones pour certains .... une puissance supérieure pour d'autres ...

Pour moi, cette question fait partie des questions inutiles. Pourquoi se poser des questions auxquelles il n'existe pas de réponse. Je comprends qu'on cherche un jour à trouver des réponses, mais pour cette dernière, je suis d'avis qu'il n'y en a pas. Pourquoi je suis né ? Pourquoi moi et pas un autre à ma place ? Pourquoi je suis grand ? J'en sais rien, et à la rigueur, je m'en fou. Je suis comme ça, comme le destin, dieu ou la matrice m'a fait. Après, chacun trouvera sa réponse, mais ça reste de l'ordre du: c'est comme ça. Plus vite on l'accepte, mieux on se porte....

Et sinon, concernant tes derniers propos, je me considère différent, mais je considère tout le monde différent. La bisexualité n'est qu'un détail en plus. Chez moi, ce qui me diffère le plus n'est pas que j'aime aussi les garçons, mais que j'adore la musique électro, que j'adore la provoc, que je ne peux pas me passer de langue et que je me considère ou me plaît à me considérer marginal. Pourquoi c'est ça plus que ma bisexualité qui me différencie ? Parce que quand tu me vois, tu le sais. Je suis branché électro et provoc, je danse comme un con et dans toutes les soirées, on vient me demander de la came. Pas de bol pour eux, je deale pas, et d'ailleurs, je ne consomme pas. Bref, les différences, elles existent entre tout le monde, mais la bisexualité n'est pas celle que l'on voit en premier ... (sauf si tu te trimbales avec un mec ... mais sinon ...)

Et concernant la déviance à la situation majoritaire, mon frère m'a envoyé la plus belle preuve de compréhension en ce qui concerne mes parents. Je cite littéralement: La "différence par rapport à la norme" ne me semble pas une notion parlante à leurs yeux.

Concernant le discours biologique, je suis pas très calé, mais lis le mirroir bisexuel de Catherine Deschamps, et elle explique très bien dans les premières pages du livre pourquoi elle exclue directement du champ de sa thèse les considérations biologiques. Si j'ai le courage, je te retrouve ça dans le week end, mais bon, en gros, oublie. Et puis de toute façon, si on s'intéresse à la biologie, on ne coucherait que pour procréer. Est ce que tu ne fais l'amour que dans un but de reproduction ? Si oui, c'est triste, mais j'accepte, et dans ce cas, c'est sur que mes arguments auront moins de valeur. Mais j'en doute.

En tout cas, bon cheminement.
Avatar du membre
Djiu
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 176
Enregistré le : 12 années plus tôt
Âge : 40
Contact :

Messagepar Djiu » 11 années plus tôt

Cyrille

je serais vraiment heureux de pouvoir voir les choses sous cet angle, malheureusement pour moi, s'ajoute a mon vice, l'obsession de la question, sur tout et n'importe quoi, en surabondance. Maintenant a savoir si la bissexualite est contre nature, ca n'est pas a moi de l'assurer, je la considere comme "nature" puisque je suis bi, et pas le seul.


Ultralord

deja oui, il y a l'ambiguite entre l'expliquer et la justifier. Ca ne m'etait pas apparu comme ca, mais puisque tu le souleves, je me demande si j'etais en train de l'expliquer ou de la justifier. Je sais pas trop. j'aurais tendance a vouloir me justifier un peu je pense, mais pas sur. Faut creuser ! :)

Pour moi, cette question fait partie des questions inutiles. Pourquoi se poser des questions auxquelles il n'existe pas de réponse. Je comprends qu'on cherche un jour à trouver des réponses, mais pour cette dernière, je suis d'avis qu'il n'y en a pas. Pourquoi je suis né ? Pourquoi moi et pas un autre à ma place ? Pourquoi je suis grand ? J'en sais rien, et à la rigueur, je m'en fou. Je suis comme ça, comme le destin, dieu ou la matrice m'a fait. Après, chacun trouvera sa réponse, mais ça reste de l'ordre du: c'est comme ça. Plus vite on l'accepte, mieux on se porte....


La tu vois, je suis persuade qu'il y a reponse. Parce que justement je suis tres verse dans la biologie, lorsqu'on regarde la logique "naturelle", la reproduction est le mecanisme de perpetuation de l'espece, et juste parce que c'est ainsi, je ne les mets pas au meme niveau que ces deux questions "Pourquoi je suis né ? Pourquoi moi et pas un autre à ma place ?", qui selon moi n'ont pas de reponse puisque ces questions ne sont pas des questions, des non-questions.
Mais, la demarche biologique n'est pas la bonne, parce que c'est trop eloigne de l'humain. Trop eloigne parce qu'on n'est plus des poissons depuis plusieurs millions d'annees, que l'evolution nous a donne la possbilite de nous poser des questions sur notre cul justement. Mais en meme temps, si la biologie de la reproduction n'avait pas d'importance, on ne pratiquerait rien lorsqu'on est homossexuel complet (j'utilise l'homosexualite, non pas contre la bissexualite, mais comme une partie de la bissexualite), la sexualite n'aurait pas lieu d'etre, or on pratique. C'est donc que nous sommes pousses a pratiquer une forme de reproduction sterile, par notre biologie reproductrice.


C'est sur que je ne considere pas ma sexualite comme exclusivement reproductive, j'en serais malade ! :)

Et pour la difference, oui, je me considere aussi different comme chacun est different, et deviant justement parce que ca implique la difference et la rebellion par rapport a une majorite.

Mais bon, je me demande toujours ou dans mon education il y a eu ce qui fait que je suis ... pas comme les autres - peut-etre - puisque les autres me le font remarquer.
Avatar du membre
hubbi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Paris
Âge : 57
Contact :

Messagepar hubbi » 11 années plus tôt

Si! Au fond....la question est parfaitement légitime.
Le problème, c'est qu'il n' y a pas de réponse toute faite....
A celle-là comme à tout ce qui résulte du vécu affectif de chacun. c'est la somme et la résultante de tout un tas de petites choses très variées et qui se sont déroulées dans le temps.

Alors: pourquoi suis-je hétéro et j'aime b.... "comme çà" avec une nana? Et puis plutôt "comme çà" avec une autre? Ah!!!!!!! pfffffffffffffffffff.........

Alors pourquoi suis-je bi ? Ah!!!!!!!!!!! pfffffffffffffff..........

Alors pourquoi suis-je homo? Ah!!!!!!!! pfffffffffff............

Mais: un sujet auquel il faut tout de même finir par "tordre le coup", c'est celui de la biologie et de la procréation. La vie sexuelle et la procréation sont deux choses différentes, et de nature différentes.
N'est-ce pas "Mesdames"?????? Vous avez pas un "petit truc" qui ne sert rigoureusement à rien pour la procréation.........mais bigrement pour la vie sexuelle........hein????

bon! désolé pour ce côté un peu provoc, mais je pense que toutes les nanas qui sont sur ce site seront d'accord avec moi.
C'était simplement une réponse archi-simple ( mais il y en a évidemment bcp d'autres en plus, sauf que celle-là est archi-évidente) à une question qui -malheureusement- continue à pourrir la vie de beaucoup de gens........

Donc, la seule question est: "est-ceque je suis content (te)" comme çà ?

H

PS: pour ce qui concene la bisex -et pour ce qui me concerne- la réponse est "oui".
Après chacun en fait ce qu'il (elle) veut en fonction de ses propres critères et de ses propres valeurs.

NDLR: suite et précision.

réponse "oui" parceque c'est de la chance de pouvoir connaitre la tendresse, la sensualité, etc...."des deux".

H
(excuses pour l'oubli ds le message du dessus).
 ! Modération
pense à éditer dans ce cas là. S
" les bisexuel(le)s sont les trouble-fête de l'intégrisme identitaire. Ils nous rappellent tout simplement que tout le monde n'est pas forcément d'un bord ou de l'autre". Michel Dorais.
Avatar du membre
Steph
Bismuth
Bismuth
Messages : 13422
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuelle asiatophile
Localisation : Montpellier
Âge : 37

Messagepar Steph » 11 années plus tôt

je me suis posée la question du pourquoi des orientations sexuelles, mais en terme de possibilités et de probabilités, sans en mettre une au dessus d'une autre.
Par exemple, je me suis dit qu'il était étonnant que la majorité des gens tombent amoureux d'une personne de sexe opposé puisque statistiquement les populations masculine, féminine (ou assimilés, vais me faire tuer par ma pote Lynxe, moi...) sont à peu près 50/50. Donc en théorie il devrait y avoir 50% de couples hétéros et 50% de couples homos environ. Or l'expérience dément ces statistiques. Donc ces possibilités ne sont pas équiprobables. Alors comment expliquer ce manque de rigueur Mathématiques? Comment expliquer qu'il existe plusieurs orientations possibles regroupées sous des chapeaux que l'on n'arrive pas à expliquer à l'aide d'un bête calcul de probabilité...? Je cherche encore...

parfois j'en viens à me demander s'il n'y a pas un certain déterminisme:une "volonté" de maintenir constantes les populations d'hétéros, bis et homos, tout en exerçant cette répartition de manière aléatoire. Problème, je n'ai pas non plus trouvé d'explication biologique(le déterminisme n'existant pas a priori en biologie.) Alors peut etre une explication quantique? A chaque vecteur propre appelé "orientation sexuelle" on attribue une valeur propre dont le carré correspondrait à la densité de probabilité pour qu'on trouve tant de personnes de telle orientation sexuelle dans un certain volume d'individus?(pas de bol pour les géographes; les populations générales sont inégalement réparties sur le globe) Mais problème:pourquoi pouvons nous octroyer telle ou telle valeur propre? et qui a inventé ces vecteurs propres?
Un cavalier
Qui surgit hors de la nuit

"je suis un mec un peu mec mais pas trop mec" L.F
Avatar du membre
beaujhbisex
Biberon
Biberon
Messages : 39
Enregistré le : 11 années plus tôt
Localisation : ...
Âge : 39
Contact :

Messagepar beaujhbisex » 11 années plus tôt

Pour répondre à ta question, un conseil :
"ne te pose pas de question et Vis !!!"
La vie est belle, pas tous les jours rose, mais belle tout de même !!!
UltraLord

Messagepar UltraLord » 11 années plus tôt

Djiu a écrit :s'ajoute a mon vice


ARGH ... !!! Qu'est ce que je lis ? A moins que tu considères toutes les sexualités comme un vice, dans lequel cas, ok, je te l'accorde, je suis complètement ahuri de voir ça. Pourquoi serait ce plus un vice que l'hétérosexualité ? Et sinon, à la limite, je pousse la question plus loin, c'est quoi le pire: homosexuel ou bisexuel ?

Djiu a écrit :je me considere ... deviant justement parce que ca implique la difference


ARGH ... !!! Et oui, encore une fois. Attention, quand tu parles de déviance, pour moi, c'est pas loin de maladie. Enfin je ne suis peut être pas dans le bon contexte, mais la façon dont tu parles me laisse penser que tu n'en es pas très loin ...


Je crois que sinon, comme l'a très bien dit hubbi, le tout est de s'accepter. La question intéressante est: Etant ce que je suis (peu importe la raison sous jacente), suis heureux de ce que je suis ? Et sinon, comment le devenir ?

Bref, heureusement (dans mon cas, je le vois comme ça, j'en suis très content, c'est philosophiquement plus en accord avec mes valeurs de tolérance excessive) ou malheureusement (dans ton cas, ça semble plus être un dur fardeau), nous sommes tous les deux bi. Nous ne pouvons pas le changer. Certes, nous pouvons le cacher aux autres, mais au fond de nous on le sait. Le cacher n'apporte que frustration et rien de bon.

Du coup, comment être heureux en étant bi. Oui, on ne va quand même pas pousser le bouchon en disant que le fait d'être bi est en soi un bonheur. Je le vis très bien, mais bon ... y'a des choses importantes pour être heureux quand même.

Enfin maintenant, le bonheur est une affaire personnelle. Pour moi, la recette est relativement simple:
* je m'aime bien (certain diront beaucoup): j'ai appris à me satisfaire de ce que j'ai, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais si on est pas un crétin reloud, on plait toujours à quelqu'un
* j'aime les choses simple: je ne prends pas la tête pour des choses qui n'en valent pas la peine (j'ai oublié la poubelle, désolé, je le fait tout de suite ... y'a pas mort d'homme .... et puis t'as pas fait le lit ... pas grave, je le fais ....)
* j'apprécie chaque petite chose à sa valeur: de manière générale, le bonheur n'est pas pour moi un état à atteindre, genre quand j'aurai des enfants. Sinon, si on se place dans ce schéma, on attend toujours quelque chose: un diplome, puis un travail, puis une maison, puis des enfants, puis la même chose pour leur enfants ... bref ... Le bonheur, c'est de vivre tout simplement, de profiter d'un rayon de soleil, d'aller se poser sur une terrase à potasser un bouquain. J'ai une copine brésilienne qui me fait toujours rire, et elle est tellement dans le vrai: quand quelque chose va pas, elle se tourne vers moi et fait: et je remercie Dieu, parce que j'ai tout mes doigts, mes deux mains, mes petits bras, mes cheveux ... bref, elle en rajoute, elle sait très bien que je la trouve tellement chou que je craque à chaque fois .... mais voila ... un bonheur simple ... pas besoin d'être riche, célèbre, en couple, ....

Et sinon, Steph, j'avoue que j'ai pas tout suivit. Mais en tout cas, ça avait l'air très intéressant. Enfin de manière générale, je pense que c'est la pression sociale qui fou les statistiques en l'air ... il y a des milieux où on trouveras plus de bi parce que c'est plus facile, comme des endroits où ça posera moins de problème. Pour le reste, je suis hors jeu ... pas tout suivi ....
Avatar du membre
Steph
Bismuth
Bismuth
Messages : 13422
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuelle asiatophile
Localisation : Montpellier
Âge : 37

Messagepar Steph » 11 années plus tôt

UltraLord a écrit :Et sinon, Steph, j'avoue que j'ai pas tout suivit. Mais en tout cas, ça avait l'air très intéressant.

euh intéressant, je n'irais pas jusque là :wink:
Enfin de manière générale, je pense que c'est la pression sociale qui fou les statistiques en l'air ... il y a des milieux où on trouveras plus de bi parce que c'est plus facile, comme des endroits où ça posera moins de problème. Pour le reste, je suis hors jeu ... pas tout suivi ....


Ben oui et non...dans certains milieux ce sera vécu en sous marin, c'est tout...mais ça n'explique pas pourquoi il existe plus de monosexuels que de bisexuels et encore moins de pansexuels(pour ce dernier point, c'est clair que c'est lié à la pression sociale...)
Un cavalier

Qui surgit hors de la nuit



"je suis un mec un peu mec mais pas trop mec" L.F
UltraLord

Messagepar UltraLord » 11 années plus tôt

Steph a écrit :
UltraLord a écrit :Et sinon, Steph, j'avoue que j'ai pas tout suivit. Mais en tout cas, ça avait l'air très intéressant.

euh intéressant, je n'irais pas jusque là :wink:
Enfin de manière générale, je pense que c'est la pression sociale qui fou les statistiques en l'air ... il y a des milieux où on trouveras plus de bi parce que c'est plus facile, comme des endroits où ça posera moins de problème. Pour le reste, je suis hors jeu ... pas tout suivi ....


Ben oui et non...dans certains milieux ce sera vécu en sous marin, c'est tout...mais ça n'explique pas pourquoi il existe plus de monosexuels que de bisexuels et encore moins de pansexuels(pour ce dernier point, c'est clair que c'est lié à la pression sociale...)


C'est le gros problème des statitisques, il est difficile d'en avoir des fiables, parce que certains le vivront en sous marin, d'autre diront oui pour le fun. Enfin là, c'est plus le problème des sondages que des statistiques, mais bon, pas mal de statistiques sont issues des sondages.

Et puis je rappelle qu'on peut facilement faire dire ce que l'on veut avec des statistiques. Si on parle statistiques, on doit parler des inégalités qui génèrent ses statistiques (cf. American History X). Bref, les statistiques, c'est le bordel .... N'empêche que oui, je doute que 50% du monde soit bissexuel .....
Kip
Biscotte
Biscotte
Messages : 350
Enregistré le : 12 années plus tôt
Localisation : idf
Âge : 49

Messagepar Kip » 11 années plus tôt

Pourquoi suis je bi ? :shock:
A mon avis tu te pose une question qui n' a pas lieu d'être.
Le pourquoi dans une question implique que dans la réponse on cherche à prouver, à démontrer, ou qu'on apporte une justification. Il n'y a, à mon avis, aucune de ces raisons qui puissent expliquer la bisexualité.
C'est un choix dicté par des attirances, cela relève de la personnalité et de ce qui nous rend sensible à une (ou des) personne(s) plutôt qu'à une(ou des) autre(s). C'est autant du à ce qui a construit nos personnalités, nos gouts, nos fantasmes tout au long de notre vie. C'est le résultat de nos rêves, de ce qui fait que chacun de nous à une personnalité sensible à tel ou tel charme, trait de caractère, ouverture d'esprit, ou comportement. C'est propre au parcour de chaun (untel est et restera hétéro, un autre est et restera homo, tel autre est bi) certains peuvent évoluer dans leur genre d'autre non. C'est le hasard de nos existence alors pourquoi se torturer l'esprit avec un pourquoi comme si il y avait un déclencheur (raison biologique, explication médicale, justification sociolgique, éducation, ect...) Deux frères vrais jumeaux (donc mêmes matos génétique de base)et qui ont donc eu la même éducation et qui sont issus du même milieu et ont eu les même amis et le même entourage étant jeunes n'ont pas suivi le même cheminement personnel, l'un est homo l'autre hétéro (l'un aurait pu être bi et l'autre hétéro ou homo). C'est la sensibilité différentes propre à deux personnalités différentes qui à conduit à ces choix de vie différents. La façon dont chacun à intégrer à sa personnalité les mêmes événements vecus et le même entourage. Il n'y a pas de pourquoi qui tienne. Alors te prend pas trop la tête, aime qui tu aime c'est un truc qui ne s'explique pas c'et comme ça un point c'est tout. :smackjoue:
Avatar du membre
hubbi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Paris
Âge : 57
Contact :

Messagepar hubbi » 11 années plus tôt

Steph et Ultra;
Je crois que la vérité est beaucoup plus simple que çà....

C'est une question de vécu AFFECTIF. Or, l'affect n' a aucun rapport ni avec la géographie, ni avec le pognon, ni la sociologie, ni ....avec des tas de trucs comme çà. Cà, c'est ce qu'on dit "après", cad lorsque l'orientation sexuelle de l'individu est en fait déjà faite dans sa tête depuis bien longtemps.

La construction affective de l'enfant se fait ds les premières années de la vie, en fonction de ses relations avec les adultes qui l'entourent ( pas uniquement les parents d'ailleurs), les autres enfants, l'émergence de la notion de plaisir, etc...etc....
Et tt çà, çà n'a aucun rapport avec les conditions socio-économiques, ou autres.

Par contre, les conditions culturelles, historiques, etc... jouent ds la notion de l'acceptation par la société (acceptation qui ds l'histoire est d'ailleurs variable). Mais çà, c'est "après" ( ds le déroulement de la vie de l'enfant) que la construction affective se soit faite.
Laquelle est d'ailleurs faite avant l'adolescence,cad avant qu'elle ne soit capable de se concrétiser physiquement sur le plan sexuel.

Evidemment çà mériterait de plus longs développements. Mais c'est bien comme çà que çà se passe.

Pour Steph: bouhhhhhh!!!!! suis presque :cry: là.....
j'espérais qu'il y aurait au moins une nana qui rebondirait sur le coup du "petit truc". ben! non! même pas..."silence radio".... bouhhhhhhhh!!!!!!! LOL

Bon! vais me pieuter là.
bonne nuit à toutes et à tous
H
" les bisexuel(le)s sont les trouble-fête de l'intégrisme identitaire. Ils nous rappellent tout simplement que tout le monde n'est pas forcément d'un bord ou de l'autre". Michel Dorais.
Avatar du membre
Djiu
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 176
Enregistré le : 12 années plus tôt
Âge : 40
Contact :

Messagepar Djiu » 11 années plus tôt

Hé mais croyez pas que je sois malheureux de ma situation !
Meme si je suis pas tres victorieux aupres de ces dames, je me rattrape un peu plus avec messieurs. Puis je serais bien bete de pas aime ma situation, surtout sexuelle, j'ai atteint des grandeurs de jouissance quand j'ai connu le sexe avec un mec ! Me reste plus qu'a le trouver avec une fille.
Le vice dont je parlais etait une grosse provoc', je l'avoue, pareil pour la deviance qui est mienne. J'adore justement utilise ces mots pas vulgaire qui ont ete utilise a notre egard. ;)

J'aime bien tes statistiques Steph.
Ca ouvre une nouvelle vision du probleme, un angle different.
Surtout que j'ai vu une statistique recente sur la proportion d'homossexuels dans les populations au cours du temps : ca reste la meme chose a peu pres au cours du temps, et dans les differentes populations.

Enfin, tout ca pour dire quand meme que, bien que je me sente normal, les autres n'en font pas de meme, et ce n'est pas un sujet aussi simple que les gouts musicaux. C"est pour ca que cette question est importante pour moi. La reponse a conditionne une tres grosse partie de ma vie, certainement la plus importante. Elle a ete certainement induite par mon education, donc en grosse partie mes parents, et elle va aussi conditionner la future relation que j'aurai avec mes parents ... un jour.
C'est pas anodin.
Avatar du membre
Steph
Bismuth
Bismuth
Messages : 13422
Enregistré le : 13 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bisexuelle asiatophile
Localisation : Montpellier
Âge : 37

Messagepar Steph » 11 années plus tôt

Djiu a écrit :
Surtout que j'ai vu une statistique recente sur la proportion d'homossexuels dans les populations au cours du temps : ca reste la meme chose a peu pres au cours du temps, et dans les differentes populations.

.


oui c'est exact:et ce indépendamment de l'éducation apparemment.

Hubbi:pour le clito, il n'y a pas à rebondir dessus, la caresse doit etre plus légère mais avec un rythme soutenu.
Un cavalier

Qui surgit hors de la nuit



"je suis un mec un peu mec mais pas trop mec" L.F
Avatar du membre
hubbi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : 11 années plus tôt
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Paris
Âge : 57
Contact :

Messagepar hubbi » 11 années plus tôt

Ah! bien joué Steph! :D t'as gagné le point :wink: indubitablement....

:smackjoue:
H
" les bisexuel(le)s sont les trouble-fête de l'intégrisme identitaire. Ils nous rappellent tout simplement que tout le monde n'est pas forcément d'un bord ou de l'autre". Michel Dorais.

Retourner vers « Bisexualité : thèmes généraux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité