Les films dont vous avez envie de parler, pas forcément LGBT

musique, cinéma, livres, arts, philo, télévision...
Répondre
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 5148
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 35
Contact :

Les films dont vous avez envie de parler, pas forcément LGBT

Message par Ascagne » il y a 4 ans

On a déjà un sujet général sur les films parlant de la bisexualité et un autre sur l'homosexualité. Mh, d'ailleurs, il en faudrait un sur les trans. Mais on n'a pas de sujet plus général sur les films qu'on a pu voir récemment, au cinéma ou à la télé (ou sur support mobile), et dont on peut avoir envie de dire un mot ici.

Image

Je me lance avec Ma vie de Courgette, un joli film d'animation qui a remporté le Cristal du long-métrage à Annecy au printemps (ainsi qu'une tripotée d'autres prix) et qui est sorti en salles il y a peu. C'est l'histoire d'un petit garçon qui vit seul chez sa mère ivrogne ; il s'appelle Icare, mais elle le surnomme "Courgette". Très vite, Courgette devient orphelin et est accueilli dans un orphelinat : le film parle de sa vie dans cet orphelinat.

Les premières scènes donnent d'emblée le ton : on aborde des sujets "sensibles", voire assez durs, comme la mort des parents, mais aussi, au fil du film, plusieurs parcours d'enfants qui en ont vues des vertes et des pas mûres... et qui risquent d'en voir d'autres. Et pourtant, par la magie du scénario, ce n'est absolument pas déprimant. En partie grâce au regard enfantin, puisque tout est raconté du point de vue de Courgette. Et en partie parce que les enfants ne se laissent jamais abattre longtemps : ils n'ont pas honte de ce qui leur est arrivé et se calent à fond dans leur "anormalité". D'où un univers à la fois dur et doux, fêlé et optimiste. Par endroits, ça m'a fait penser aux univers des premiers films de Burton. L'animation en volume avec des statuettes aux bouilles improbables, avec de grands yeux et des couleurs bizarres, renforce ce côté "anormal"... même si l'ambiance a aussi un côté "Charlie Brown et les Peanuts" (les proportions des personnages y sont aussi pour quelque chose).
Au fil du film, on abordera d'autres thèmes : l'adolescence, les premières amours, la maltraitance, l'adoption. Mais le tout sans gros sabots, au service des personnages.
Je ne m'étais pas spécialement renseigné sur le film, et j'ai eu la bonne surprise de retrouver au générique le nom de Céline Sciamma, réalisatrice bien connue des cinéphiles LGBT pour Naissance des pieuvres et Tomboy (elle a réalisé plus récemment Bande de filles). On reste en plein dans ses thèmes de prédilection, après tout : la vie pas facile des ados, les gens un peu à part, pour tout un tas de raisons.

Bref, un film que je recommande bien... y compris pour un jeune public, finalement, car les thèmes "durs" sont toujours abordés de façon très délicate, sans mièvrerie non plus. Une gageure, joliment réussie.

La bande-annonce (sur Youtube)
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/

Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 5148
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 35
Contact :

Re: Les films dont vous avez envie de parler, pas forcément LGBT

Message par Ascagne » il y a 3 mois

Image

Dans la série "films pour tout petits irrésistiblement craquants", j'ai vu l'autre soir L'Odyssée de Choum, de Julien Bisaro. Un groupement de trois courts-métrages dont le plus long relate le voayage d'une bébé chouette à peine sortie de l'oeuf, qui part en quête de sa maman en emportant avec elle l'oeuf qui contient son frère. Très joliment animé, avec des couleurs douces et une grande attention au réalisme dans la représentation des animaux et des rencontres avec les humains.
Ce film-là est précédé de deux courts-métrages beaucoup plus brefs. Le premier, très beau, tout en jeux d'ombres traversées par des éclats colorés, montre un oiseau faisant sa parade nuptiale. Le deuxième, L'Oiseau et la baleine, montre une baleine qui tente de sauver un oiseau en cage en mer en pleine tempête (attention, il se termine mal ! Il peut donc chagriner les plus petits).
Le film est sorti début 2020 deux mois avant le premier confinement, et il est maintenant dispo en DVD ou en vidéo à la demande.
La bande-annonce sur Youtube
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/

Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 68
Enregistré le : il y a 7 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: Les films dont vous avez envie de parler, pas forcément LGBT

Message par Yukka » il y a 3 mois

Ta description donne bien envie de le voir... Merci pour le partage!

Répondre