[Livre] Emmanuel Beaubatie, "Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre"

musique, cinéma, livres, arts, philo, télévision...
Répondre
Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 5170
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 35
Contact :

[Livre] Emmanuel Beaubatie, "Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre"

Message par Ascagne » il y a 2 mois

Beaubatie 2021 Transfuges de sexe.jpg
Beaubatie 2021 Transfuges de sexe.jpg (24.69 Kio) Vu 170 fois
Je viens de tomber, sur le site La vie des idées, sur un compte-rendu de lecture d'un livre de sociologie sur les trans', Transfuges de sexe. Passer les frontières du genre, par Emmanuel Beaubatie, qui est paru en mai 2021 chez La Découverte.

Je vous mets le quatrième de couverture trouvé sur le site de l'éditeur :
Les parcours des trans’ suscitent beaucoup de fascination. Leur présence dans des films, des livres ou des reportages journalistiques est encore souvent teintée de sensationnalisme. Mais qui sont réellement les personnes qui s’affranchissent de la catégorie de sexe qui leur a été assignée ? À quoi ressemblent leurs vies et leurs vies se ressemblent-elles ? À partir d’une enquête inédite auprès de la population trans’, Emmanuel Beaubatie retrace les trajectoires plurielles, complexes, mais malgré tout ordinaires, de celles et ceux qui entreprennent de passer les frontières du genre.
Les changements de sexe ne se déroulent pas qu’à l’hôpital et au tribunal ; ils se jouent aussi en famille, en amour, au guichet, au travail et dans d’innombrables interactions sociales. Femmes ou hommes trans’, jeunes ou moins jeunes, précaires ou privilégiés, soutenus par leurs proches ou isolés… toutes ces configurations forgent des parcours de transition résolument variés. Elles déterminent les obstacles auxquels font face les trans’, mais également les stratégies qu’ils adoptent pour les affronter ou, à défaut, les contourner. La transition n’est jamais qu’une question d’identité ; elle s’accompagne aussi de nombreuses dimensions matérielles. Pour cette raison, elle représente avant tout une expérience de mobilité sociale, faisant des trans’ de véritables « transfuges de sexe ».
Naviguer en terrain trans’ permet d’explorer la fluidité et la multiplicité du genre, sans ignorer le poids toujours renouvelé de la domination masculine. Cet ouvrage passionnant invite ainsi les lecteurs et lectrices à repenser le genre tel qu’on le connaît – ou plutôt, tel qu’on pense le connaître – aujourd’hui.
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/

Répondre