Bilan d'une épouse d'un homme bi

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 65
Enregistré le : il y a 6 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Yukka » il y a 1 mois

Bonjour Cajoline,

J'aimerais abonder dans le sens qu'il y a tout une diversité de façons de vivre sa bisexualité et qu'en effet, certaines personnes Bi - mais pas toutes - ressentent un besoin très fort de vivre les deux volets de leurs attirances. Ça peut aussi être ponctuel, par phases.

Je rejoins aussi complètement les propos sur le biais statistique. Les personnes bi épanouies dans un schéma exclusif, a fortiori en couple hétéro, n'ont pas forcément besoin de se préoccuper de ces sujets, et donc pas forcément besoin de s'exprimer sur des forums. A l'inverse, les personnes qui sont en plein questionnement, voire en crise identitaire, en souffrance, seront a priori plus promptes à s'exprimer. Il y a donc à mon avis un réel biais de visibilité (il est d'ailleurs souvent question de l'invisibilité des personnes bi).

Tu avais posé une question qui moi me parle vraiment:
"Pourquoi est-ce si difficile de renoncer à cette sexualité ?
Qu'est ce que cela provoque dans votre corps ?"

La question est simple mais la réponse est difficile à formuler. Et elle sera probablement différente d'une personne bi à une autre.

Personnellement j'ai toujours été en couple exclusif, mais dans mon cas - et je ne peux parler que pour moi - ce que j'ai vécu physiquement et émotionnellement avec un homme était différent de ce que j'avais vécu avec une femme. Ça a d'ailleurs été une grosse surprise de découvrir cela. Il n'y avait pas une relation "meilleure" que l'autre, c'était - dans mon ressenti à moi - juste différent.

J'ai cependant aussi entendu des témoignages de personnes bi qui ne ressentaient aucune différence et qui avaient vécu les deux types de relations exactement de la même manière. Donc là aussi, tout est relatif.

Il est tout à fait compréhensible que tu sois blessée par la situation. La notion de "ne pas suffire à son partenaire" je l'ai vécue aussi et elle m'a tourmentée. Je crois qu'elle provient de l'éducation hétéro-normée qui nous enseigne dès très jeune le modèle de couple exclusif où chacun serait la moitié qui complète l'autre. Et en plus, cela devrait durer pour toute la vie...

Dans ce schéma, intuitivement, si l'on va voir ailleurs pour se sentir complet, ça sous-entend que notre moitié ne suffit pas. Du coup, celui/celle qui va voir ailleurs est incité à culpabiliser du fait de n'avoir pas pu se contenter de "sa moitié" et l'autre de n'avoir pas pu lui "suffire". Quel gâchis émotionnel...

Chaque personne est une personne à part entière, pas une moitié. D'ailleurs, il existe des célibataires très épanouis qui ne se sentent pas incomplets.

J'aime bien la notion d'équilibre : être en couple avec une personne nous apporte un certain équilibre. Tout au long de notre vie, le contexte évolue, tant autour de nous qu'à l'intérieur de nous-mêmes. A un moment donné, peut-être qu'un élément extérieur devient nécessaire pour conserver ou rétablir cet équilibre.

Est-ce que pour autant ça signifie qu'on n'aime plus son/sa partenaire ? Pas forcément.

Tu ne peux pas rester avec la boule au ventre, tout comme ton mari ne pourrait pas non plus rester indéfiniment devant le choix cornélien de soit te faire souffrir toi soit souffrir lui-même.

Il me semble essentiel de déterminer ce dont toi tu as besoin et ce que toi tu peux accepter pour retrouver ton équilibre.

Je vous souhaite sincèrement de parvenir à définir ensemble les conditions qui vous permettront à tous les deux de trouver cet équilibre.

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par cajoline1610 » il y a 1 mois

Bonjour Yukka,

Déjà waouh quand je te lis, car je me retrouve dans tes propos et je retrouve les propos de mon mari. c'est tout à fait ça, je lui ai posé la question si c'était mieux avec moi qu'avec les hommes afin d'être rassuré et il m'a répondu comme toi, c'est différent même si avec moi il y a les sentiments en plus, c'est davantage sensuel.

On s'est toujours défini aussi bien lui que moi, que nous étions des âmes soeurs, la moitié l'un de l'autre. Il culpabilise de ne pas se contenter de moi et moi je souffre de na pas lui suffire.

Lui comme pour moi c'était exclusif et pour la vie comme on nous l'a appris et comme nous le désirions quand on s'est marié, c'était nos valeurs.

Mon mari a besoin de cet élément extérieur comme tu dis pour trouver son équilibre mais moi je n'arrive pas à trouver le mien.
Moi je souffre quand je le partage et lui souffre de ne pouvoir être qui il est; C'est soit l'un ou l'autre, l'un ne doit pas se sacrifier pour l'autre ou accepter quelque chose d'insurmontable pour que l'autre ne souffre pas. même si ça peut paraitre comme un beau geste d'amour, il faut d'abord s'aimer soi même.

Ce dont j'ai besoin c'est d'être rassurée de ne pas le perdre.

Comment puis-je faire pour trouver mon équilibre, car sans lui je ne l'ai plus cet équilibre, c'est mon pillier.
Pour l'instant j'essaie d'accepter la situation en relativisant au maximum mais j'aimerai avoir le déclic ou trouver un moyen de ne plus avoir cette boule au ventre.

je donnerai n'importe quoi pour que l'on me donne cet clé qui me permettrait d'être sereine.

Pour l'instant on a établi qu'il y aille une semaine par mois seulement quand il part en déplacement, jamais quand il est à la maison. Qu'il essaie de modérer ses relations les autres semaines.

je veux que lui aussi montre qu'il essaie de faire des efforts à ne pas avoir de relations à tout va, surtout qu'il sait que pour l'instant c'est encore difficile pour moi.

Dans le temps il aimerait que cela cesse mais il manque de confiance en lui et pour l'instant il ne se sent pas capable ni assez fort pour lutter contre ses envies ou il a simplement pas envie de lutter;

Il l'a toujours fait auparavant dans mon dos, en culpabilisant, en mentant, cette fois ci je suis au courant, ce n'est plus interdit, cela va peut-être changer la donne;

En tout cas une chose est sûre qu'il me voit souffrir alors il demandera le divorce car il dit que ce n'est pas une vie pour moi de vivre comme ça;

On a tous les 2 la volonté de s'en sortir et de rester un couple uni, alors nous gardons espoir de trouver notre équilibre où chacun est heureux et serein.

Avatar du membre
Hystorie
Bizutage
Bizutage
Messages : 15
Enregistré le : il y a 2 mois
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Hystorie » il y a 1 mois

Bonjour Cajoline,
J'espère que tes échanges futurs avec le psy t'aideront à te situer dans tout ça, et que tu trouveras une solution qui soit la plus acceptable pour toi.
L'amour a un but différent que n'être que douleur, silence, et sacrifice.

Envolée
Bidule
Bidule
Messages : 58
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :
Âge : 33
Contact :

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Envolée » il y a 1 mois

Bonjour Cajoline,

Tout d'abord, je suis navrée que tu sois dans une situation en souffrance, et je te souhaite de retrouver sérénité et de la joie.

J'ai soulevé deux points dans ton récit qui pour moi iraient au-delà de la bisexualité de ton mari.
Je comprends que le contrat d'origine de votre relation n'est plus respecté et que cela te fait souffrir. Votre vie d'exclusivité et d'hétérosexualité vous convenait et tu te retrouves face à un changement que tu n'as pas demandé. Toutefois, tu es face à un choix que je vais résumer grossièrement : t'adapter ou partir. Et je peux comprendre que tu trouves cela injuste quand tu n'es pas actrice de la situation.

Je pense que ton mari, bien qu'il n'ait pas choisi ce qu'il vit, se doit de t'inclure ainsi que tes émotions dans tout ça. Car c'est lui qui change la donne. En contrepartie de ta bienveillance et ton acceptation, il serait bien qu'il aille un peu à ton rythme. Et qu'il te rassure car tu es en souffrance. C'est lui qui doit, dans un premier temps, te montrer que tu ne risques pas de le perdre.

Ensuite, pour revenir sur mes deux points. Tu parles de partager ton mari. Mais, ça va peut-être te paraitre brutal, il n'est pas à toi. Tu le partages déjà lorsqu'il va travailler, lorsqu'il est avec des amis ou qu'il pratique des activités loisirs sans toi. Là ça te pose problème car il y a une notion de sexualité et qu'en effet la société ne nous a pas appris la pluralité.
Je pense que c'est un point sur lequel réfléchir. Par contre, j'entends tout à fait que cela ne peut pas convenir à tout le monde.

Ensuite je sens chez toi une peur profonde de le perdre et de n'être plus rien sans lui. Je pense que tu as une dépendance affective sur laquelle travailler pour ne pas exister qu'à travers les sentiments de ton mari. Je pense que ce point est essentiel pour TOI. Pour que tu sois plus épanouie dans cette relation ou d'autres si cela arriverait. Tu gagnerais en confiance en toi et en assurance. J'imagine que ton ou ta psy pourra te trouver des solutions. Il y a quelques podcast sympas sur ce sujet aussi.

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par cajoline1610 » il y a 1 mois

Bonjour Envolée,

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Je sortais de mon 1er rdv avec cette psy quand j'ai lu ton message et vos propos se rejoignent dans le fait de m'inclure dans sa vie de bisexuel. Elle me dit que le problème est là en fait, je me sens exclue alors que nous avions toujours été fusionnels.

On a soulevé bien sûr la peur de le perdre qui relève de la peur de l'abandon, mais ça je m'en doutais.
Pour elle il est possible de sauver notre couple mais à ce que j'ai interprété, j'ai l'impression que c'est mon mari qui a encore du travail sur le travail d'acceptation de sa bisexualité.

Je lui ai demandé si c'était possible qu'un jour mon mari redevienne exclusif, mais pour elle non.
Bizarrement cela m'a soulagé, car maintenant je sais où je vais et pas espérer bêtement que tout redevienne comme avant. En revanche pour lui ça l'a chamboulé, car il se voyait dans le temps redevenir exclusif.

Et tu as raison envolée quand tu dis que mon mari doit aller à mon rythme et pour une fois c'est ce qu'il fait. Ca fait 2 fois qu'il part la semaine et qu'il aurait pu assouvir ses envies et pour me montrer qu'il veut faire des efforts et faire attention à moi, alors il n'a rien fait. C'est un beau geste de sa part quand je connais ce que le manque lui procure.

La psy m'a dit que j'étais soumise à cette bisexualité, entre guillemets comme tu me l'as dit, ça m'a été imposée tout comme à lui.
Elle a vu que j'avais cheminé pendant ces années, que mes émotions étaient gérées et que j'avais fait abstraction de la moral.

Mais comme je lui ai dit, j'ai beau me raisonner, trouver les arguments les excuses, comprendre ce besoin etc... mes émotions ne se contrôlent pas, j'ai bien la boule au ventre quand il part en déplacement.

Elle m'a proposé un rdv avec mon mari et moi pour échanger sur les moyens à mettre en place pour que cela fonctionne, nous allons donc y aller ensemble mi juin et moi je vais y aller seule pour gérer ces émotions et cette peur.

Elle a fini par une phrase qui me turlupine, elle m'a dit, il y a des couples qui ne s'aiment pas mais vivent ensemble et cela se passe bien et il y a le couple dont nous faisons partis, nous nous aimons mais vivre ensemble est douloureux.

Ma conclusion est que je ne veux pas vivre dans la douleur. Donc comme tu dis Envolée soit je m'adapte, je tolère, j'accepte et je le vis bien, soit malgré l'amour que l'on se porte je pars...

Envolée
Bidule
Bidule
Messages : 58
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :
Âge : 33
Contact :

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Envolée » il y a 1 mois

Il me semble que tout cela est en bonne voie. Vous travaillez et allez travailler ensemble.

Courage pour ces turbulences, le soleil sera bientôt de retour.

Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 65
Enregistré le : il y a 6 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Yukka » il y a 1 mois

Bonjour Cajoline,

Ces nouvelles sont très encourageantes!

Quand tu dis "La psy m'a dit que j'étais soumise à cette bisexualité, (...) ça m'a été imposée tout comme à lui."

Je pense que c'est là un aspect important : je ne connais aucune personne qui a "choisi" d'être bisexuelle.

Certaines personnes le savent depuis toujours, d'autres le découvrent sur le tard. Il y a des différences dans l'acceptation qui est plus ou moins difficile et plus ou moins douloureuse (voire destructrice) selon les personnes, selon leur environnement familial, social, culturel, professionnel, selon les expériences personnelles et les convictions personnelles (et d'autres paramètres encore).

Cela peut aller de l'acceptation totale et immédiate au refoulement total en passant par toutes les situations intermédiaires.

Donc vous n'avez pas choisi la bisexualité de ton mari, mais vous pouvez trouver une (ou des) manière (s) de la vivre qui vous permette de continuer à vivre en couple.

C'est comme un voyage en terre inconnue, c'est source de stress et de peurs mais avec l'aide de ton psy vous arriverez à recadrer certaines choses et vous en sortirez plus sereins. En tout cas je vous le souhaite!

Anna76
Bizutage
Bizutage
Messages : 7
Enregistré le : il y a 1 mois
Gender :
Âge : 52

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Anna76 » il y a 1 mois

Bonjour à tous,
J'ai découvert ce forum il y a très peu de temps et bien évidemment, cela m'a interpellée intimement puisque que je me reconnais complètement dans la situation de femme en couple avec un homme bisexuel.
Je ne reviendrais pas sur ma situation personnelle, puisqu'elle est quasi identique...même si nous ne sommes pas mariés et que nous n'habitons pas ensemble.
J'ai décidé depuis plusieurs mois d'accepter la sexualité de mon compagnon. En revanche, il a énormément de mal à en parler avec moi et je ne peux/veux plus avoir de relations sexuelles avec lui. Cela ne m'a pas dérangée dans un premier temps, mais avec le printemps qui arrive :trinque: je me sens frustrée... Par ailleurs, nous nous entendons à merveille.
Je n'arrive pas à dissocier sexe et amour et n'ai pas du tout envie d'aller voir ailleurs...
Comment cela se passe-t-il pour vous?
Je comprends parfaitement la douleur engendrée par le sentiment de ne pas suffire à l'autre. Elle a disparu pour moi car j'ai bien compris que je n'y étais pour rien et que notre amour était bien réciproque. Mais il est difficile de retrouver un équilibre sexuel . Je ne peux pas m'empêcher de penser à ses fantasmes et également aux risques encourus. Il n'y a pas que les IST... Le covid19 aussi!! Bref... Ce côté là est difficile à gérer, surtout avec un mutisme en face.
Comment faites-vous?
Pour revenir sur la discussion, effectivement , avoir davantage confiance en soi aide à surmonter la dépendance affective... Je me demande toujours si c'est une dépendance qui me fait rester ou l'amour. On se perd un peu quand même...

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par cajoline1610 » il y a 3 semaines

Voilà nos chemins se séparent ses pulsions sont trop fortes.
Je lui avais demandé de me respecter dans mes limites il n'y arrive pas, avoir des relations toutes les semaines quand il part ce n'est pas possible pour moi.
Il s'en veut car il n'a pas pu se contrôler
Je lui ai demandé de me laisser un peu de temps que j'avance avec la psy mais il n'a pas pu
Comme il dit il est un autre homme quand il fait ça
Alors je le laisse vivre cette vie sans moi
Je suis triste de briser ma famille pour ça mais le couple est déséquilibré et je ne trouve pas ma place dans sa bisexualité car il ne veut pas que je la partage
Je souhaite bon courage à tous

Pablobi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 110
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Ile de France
Gender :
Âge : 39

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Pablobi » il y a 3 semaines

cajoline1610 a écrit :
il y a 3 semaines
Voilà nos chemins se séparent ses pulsions sont trop fortes.
C'est toujours triste de lire ça, ça faisait un moment que tu t'étais investi dans cette démarche de comprendre. Mais la vie est ainsi faite, et chacun sa route.
Merci de nous avoir partagé ton histoire. Et bonne continuation à toi aussi.

Anna76
Bizutage
Bizutage
Messages : 7
Enregistré le : il y a 1 mois
Gender :
Âge : 52

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Anna76 » il y a 3 semaines

Bonjour Cajoline,
Je suis vraiment désolée pour toi . Tu as fait de ton mieux et j'admire ton courage. Ta décision doit être tellement difficile et la déception de ne pas avoir réussi à surmonter tout cela après tant d'efforts doit être très lourde.
Je comprends bien ce que tu dois ressentir pour être passée par là également.
Je voudrais juste revenir sur un point. Ton mari n'est-il pas addict à ces rencontres ? Aux sites de rencontres ? C'est un problème assez courant il me semble d'après de nombreux témoignages d'amis gay ou bi... Peut-être serait-il intéressant de travailler là-dessus avec votre therapeute ? J'imagine que pour toi il sera difficile de faire de nouveau confiance mais peut-être que cela donnerait un autre angle de réflexion et éventuellement des solutions pour vous apaiser tous les 2...
Bon courage à toi, à vous 2...

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par cajoline1610 » il y a 3 semaines

Anna,
Ce n'est pas que je n'ai pas réussi à surmonter ça ce sont ses pulsions sont trop fortes. J'ai tout fait et il m'a pas laissé le temps de m'adapter.
Tu as raison il est addict à ces relations et il ne va pas sur les sites de rencontres il va sur des aires de repos où il peut consommer de suite sans avoir à discuter

Anna76
Bizutage
Bizutage
Messages : 7
Enregistré le : il y a 1 mois
Gender :
Âge : 52

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Anna76 » il y a 3 semaines

C'est ce point qui est important à mon avis... Pour lui, comme pour toi. Je pense que s'il est dans l'addiction, il ne pourra pas accepter de contraintes et ne pourra respecter les règles que vous avez posées, quand bien même il le souhaiterait , malgré toute la volonté du monde. Il y a des addictologues qui pourraient vous aider, si tu te sens encore le courage de te battre pour votre couple, je pense. Ce n'est bien évidemment pas pour remettre en question la sexualité de ton mari.
Personnellement, je ne veux pas savoir ce que fait mon compagnon, ni quand. C'est son jardin secret. Un peu comme pour mes enfants ou mes parents... En revanche, j'espère qu'il se protège ( pas certaine que les fellations se pratiquent souvent avec capote...et masque;-)..). C'est pour cela que malheureusement, notre sexualité en pâtit. Pour le reste, tant qu'il est présent, attentif, disponible et que nous nous aimons... Il y a tant de couples dans lesquels la sexualité est au point mort depuis longtemps.
Lâcher prise est difficile, et s'il s'agit d'addiction, tu ne pourras pas compter sur lui pour respecter vos limites. Il y a peut-être un véritable travail à faire là-dessus. Mais tu es la seule à savoir si tu le veux/peux. Et lui seul peut faire le travail d'aller voir un addictologue...
J'admets volontiers que ce genre de questionnements et de décisions, on s'en passerait. C'est lourd. Moi-même je sais que notre éuilibre est sans doute plus précaire que dans un couple classique hetero mais je n'ai jamais aimé la facilité et quand je regarde les autres hommes, ils m'ennuient...
Je te souhaite beaucoup de force et de courage. Mais si tu sens que tu es arrivée au bout de tes limites, il faut prendre la décision de la séparation. Au moins pour un moment. Prendre les choses petit à petit. Faire un vrai break et voir où vous en êtes chacun de votre côté.
Pense à toi... Il ne faut pas laisser cette situation te détruire...

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 40

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par cajoline1610 » il y a 3 semaines

Demain il va voir la psy justement pour ça, pour voir comment gérer son addiction ou ses pulsions.
Pour l'instant je veux me protéger et prendre mes distances avec tout ça.
Je lui ai justement proposé un vrai break où je n'entre plus dans sa vie et lui plus dans la mienne.
Il y a les vacances d'été qui arrivent et on a réservé pour partir à 4 je ne sais même plus si je dois annuler ou pas.
Pour l'instant je n'ai plus d'espoir je suis fatiguée d'y croire et que ça ne marche pas.
On verra ce que la psy dira demain et si pour elle il ne pourra jamais accepter mes limites et mes contraintes alors il n'y a plus d'espoir et de raison de rester ensemble

Anna76
Bizutage
Bizutage
Messages : 7
Enregistré le : il y a 1 mois
Gender :
Âge : 52

Re: Bilan d'une épouse d'un homme bi

Message par Anna76 » il y a 3 semaines

Je ne crois pas qu'un psy ait toutes les réponses. C'est ton mari qui doit faire ce questionnement et trouver lui-même ses réponses. Le problème est que ça peut être très long . Et que tu n'as plus la force d'attendre quoi que ce soit, ce que je peux comprendre.
Je me demande toujours si cette forme de sexualité brute, sans lendemain et violente est vraiment satisfaisante, si ce sont des pulsions ou des addictions. Mon compagnon cumule sites de rencontres et lieux de rencontres. Je n'arrive pas à savoir si c'est un pis aller pour vivre sa bisexualite ou homosexualité sans remettre en cause toute sa vie . Mes amis gays qui ont fréquenté ce genre de lieux/sites, m'ont parlé de l'addiction qui s'était installée rapidement. Il y a visiblement une satisfaction courte et immédiate mais une insatisfaction permanente sur le long terme. Pas d'attachement. En revanche, c'est une sexualité à haut risque...
En ce qui concerne vos vacances ensemble, il me semble qu'une vraie pause justement pendant les vacances serait bénéfique à une véritable réflexion pour vous 2, même si c'est très dur. Organise des sauts de puce chez des amis ou la famille avec les enfants. C'est mieux que d'être seule. Personnellement, je prendrais même des copains des enfants quelques jours pour te soulager. Ils seront ravis d'avoir leurs copains et tu pourras souffler et les voir heureux... Rien de pire que ruminer ses problèmes en regardant les enfants en attente d'explication. C'est ce que j'ai fait quand je me suis séparée de mon mari. Amis, familles, copains des enfants... Ça fait un bien fou et ça requinque même si ça ne règle pas tout...évidemment. Ça apporte l'énergie positive que l'on n'a plus!!

Répondre