Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Répondre
VirginiaNight
Bizutage
Bizutage
Messages : 4
Enregistré le : il y a 1 mois
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :
Âge : 34

Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par VirginiaNight » il y a 1 mois

Bonjour à toutes et à tous,

Mon cas ressemble probablement à beaucoup d'autres, je n'ai pas l'habitude de poster sur des forums mais j'ai besoin d'avis extérieurs de personnes vivant potentiellement la même chose que moi...

J'ai 34 ans et je réalise que je me suis "mise au placard" une bonne partie de ma vie...

Depuis toute petite j'ai aussi bien regardé les femmes que les hommes, mais j'ai appris très tôt à taire mes tendances homosexuelles pour diverses raisons, tout d'abord ma mère qui m'a fait comprendre très jeune que les hétérosexuels c'était OK, les homosexuels OK également, mais que les bisexuels étaient des gens "instables" qui ne savaient pas choisir... Et à l'adolescence je me suis naturellement dirigée vers des relations hétérosexuelles dites "conventionnelles" car c'était "normal" et "facile"...

J'éprouve beaucoup de plaisir à faire l'amour avec un homme mais une partie de moi a terriblement envie de partager des moments d'intimité avec une femme, et au fil des années cette envie se fait de plus en plus pressante... J'ai eu deux occasions d'avoir une relation avec une femme mais aucune des deux ne me plaisait du coup je n'ai jamais franchi le pas 🙁

Je ne connais aucune personne bisexuelle dans mon entourage, du coup je me sens très seule et ne sais trop quoi faire ni comment pleinement assumer ma bisexualité... C'est probablement stupide de raisonner ainsi, mais j'ai l'impression qu'à 34 ans j'ai pour ainsi dire "loupé le coche" et qu'il est trop tard pour sortir de l'hétérosexualité imposée par la société...

Un ami homosexuel m'a conseillé de me rendre dans un bar lesbien pour y rencontrer des femmes, or d'une part je suis extrêmement timide dans la "vraie vie", et d'autre part étant donné que je ne suis pas une "vraie" lesbienne je me sens quelque peu illégitime de me rendre dans un lieu où j'aurais peur d'être jugée pour mon orientation sexuelle... Je n'ai pas envie d'être assimilée à une "hétéro qui s'ennuie" alors que mon désir d'avoir une relation avec une femme est authentique. J'ai également peur d'aborder une femme qui me plaît dans la vie de tous les jours, car comment savoir avec certitude que cette dernière aime (également) les femmes ? Comme dit plus haut je ne connais que les codes des relations hétérosexuelles "classiques" donc je n'ai aucune idée de comment procéder...

Bref je me sens actuellement perdue, la seule certitude que j'aie à ce jour étant que j'aime aussi bien les femmes que les hommes... Si quelqu'un est passé par ce genre de phase ou a une expérience similaire je suis tout ouïe :)

Merci de m'avoir lue :fleur:

Pablobi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 154
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Ile de France
Gender :
Âge : 39

Re: Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par Pablobi » il y a 1 mois

La solitude et le sentiment d'illégitimité, c'est courant. Facile de dire de passer outre, mais dans les faits, les obstacles deviennent des montagnes.

Comme suggéré en réponse à ta présentation, tu peux déjà te lier avec une éventuelle partenaire par les différents canaux sur le net : tchat, app de rencontre, etc...

Ou alors vaincre ta timidité. Mais c'est le sentiment de ne pas être légitime qu'il faut vaincre en premier. Tu es parfaitement légitime à vouloir fréquenter des lieux d'une communauté dont tu fais partie. Bi/pan, c'est aussi une identité, et le cercle vicieux, c'est de rester dans une boucle où tu ne te sentiras jamais légitime tant que tu n'as pas passé le pas de choses dont tu ne te sens pas légitime. Pourtant, tu l'es.
Et si quelqu'un te dit le contraire, il a tort.

VirginiaNight
Bizutage
Bizutage
Messages : 4
Enregistré le : il y a 1 mois
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Gender :
Âge : 34

Re: Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par VirginiaNight » il y a 1 mois

Merci beaucoup pour ta réponse et ta bienveillance :)
Je me dis que le fait de poster sur un forum et de dire publiquement que je suis bisexuelle est déjà un énorme pas en avant, je ne sais pas trop quoi faire ensuite mais c'est déjà un bon début :)

Avatar du membre
TiProust
Biscotte
Biscotte
Messages : 376
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : gay
Gender :
Âge : 55

Re: Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par TiProust » il y a 1 mois

bonjour et bienvenue :)

quelques réactions à ton témoignage :
VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
Bonjour à toutes et à tous,

...

Je ne connais aucune personne bisexuelle dans mon entourage, du coup je me sens très seule et ne sais trop quoi faire ni comment pleinement assumer ma bisexualité... C'est probablement stupide de raisonner ainsi, mais j'ai l'impression qu'à 34 ans j'ai pour ainsi dire "loupé le coche" et qu'il est trop tard pour sortir de l'hétérosexualité imposée par la société...

...
Je vais essayer de te rassurer, à 34 ans ça n'est pas trop tard du tout pour se découvrir. Etant d'une génération plus ancienne, j'ai vécu les mêmes difficultés plus jeune, terrorisé par le sentiment que j'étais homosexuel, dont j'ai fini heureusement par me débarrasser en l'acceptant, bien plus tard, alors que j'étais en couple.

Dis toi qu'il vaut mieux sans doute que tu sois parvenue au stade où tu sens que cette question nécessite réponse. Je ne te dis pas que le chemin est simple et rapide, mais tu peux parfaitement parvenir progressivement à faire la lumière.
VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
Bonjour à toutes et à tous,

...


Un ami homosexuel m'a conseillé de me rendre dans un bar lesbien pour y rencontrer des femmes, or d'une part je suis extrêmement timide dans la "vraie vie", et d'autre part étant donné que je ne suis pas une "vraie" lesbienne je me sens quelque peu illégitime de me rendre dans un lieu où j'aurais peur d'être jugée pour mon orientation sexuelle... Je n'ai pas envie d'être assimilée à une "hétéro qui s'ennuie" alors que mon désir d'avoir une relation avec une femme est authentique. J'ai également peur d'aborder une femme qui me plaît dans la vie de tous les jours, car comment savoir avec certitude que cette dernière aime (également) les femmes ? Comme dit plus haut je ne connais que les codes des relations hétérosexuelles "classiques" donc je n'ai aucune idée de comment procéder...

Bref je me sens actuellement perdue, la seule certitude que j'aie à ce jour étant que j'aime aussi bien les femmes que les hommes... Si quelqu'un est passé par ce genre de phase ou a une expérience similaire je suis tout ouïe :)

Merci de m'avoir lue :fleur:
C'est un peu ce que je t'aurais suggéré aussi mais je comprends la difficulté quand on est plutôt de nature timide. Je ne pense pas que des femmes lesbiennes t'accueilleraient mal, dès lors que tu n'es pas ambigüe sur le fait d'aimer aussi les hommes. Certes il y a, comme partout, des personnes qui ont du mal à accepter cette nuance, mais on ne peut pas généraliser non plus.

Comme suggéré dans la réponse de Pablobi, une première étape peut se faire par voie d'échanges en ligne, et puis voir ensuite si tu as envie de pousser l'aventure plus loin.

En tout cas, surtout, ne désespère pas :wink:

Pablobi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 154
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Ile de France
Gender :
Âge : 39

Re: Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par Pablobi » il y a 1 mois

VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
Merci beaucoup pour ta réponse et ta bienveillance :)
Je me dis que le fait de poster sur un forum et de dire publiquement que je suis bisexuelle est déjà un énorme pas en avant, je ne sais pas trop quoi faire ensuite mais c'est déjà un bon début :)
Exactement.
Bi c'est le b de LGBT. Ça a l'air d'une évidence, mais il a fallu que je le formule pour en prendre conscience. C'est un grand pas symbolique, par rapport au titre que tu as choisis "qui ne s'assume pas".
Je pense que tu n'es pas tenu d'informer qui que ce soit de ton orientation sexuelle, c'est à toi de voir, mon choix, à titre indicatif, est de ne pas en informer quelqu'un d'autre que ma compagne. Je connais ce sentiment, presque avoir mauvaise conscience d'un passing hétéro, mais ça reste avant tout ta vie, ton identité, et ta façon de la gérer.

La bienveillance sur ce forum m'a aidé depuis un an que j'y suis inscrit. 🙂

Edit : j'ajoute que tu peux te sentir bisexuelle, et ne jamais avoir besoin de franchir le pas. Ça ne semble pas être ton cas, mais je pense qu'il est nécessaire de le rappeler, et c'est pour ça que je parle d'identité autant que d'orientation sexuelle.

Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 90
Enregistré le : il y a 8 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par Yukka » il y a 1 mois

Bonjour VirginiaNight, bienvenue ici!
VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
Je ne connais aucune personne bisexuelle dans mon entourage, du coup je me sens très seule et ne sais trop quoi faire ni comment pleinement assumer ma bisexualité...
C'est normal de se sentir isolé, d'autant plus que la communauté bi est encore peu visible comparativement aux communautés gay et lesbienne, et qu'elle souffre aussi (encore) de préjugés peu encourageants qu'il reste à déconstruire.

Ceci étant, tu as fait un premier pas courageux en venant t'exprimer ici! Cela devrait déjà te permettre de te sentir moins seule.

En fonction de la région dans laquelle tu te trouves, tu devrais pouvoir trouver une ou plusieurs associations LGBT, qui organisent des évènements, des rencontres, des repas ou des groupes de parole, en présentiel ou en distantiel, qui te permettraient de rencontrer d'autres bi et de partager des témoignages et du vécu.

Tu peux notamment regarder du côté de Bi'Cause, basée à Paris mais qui pourrait éventuellement t'orienter vers d'autres contacts en région.
VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
j'ai l'impression qu'à 34 ans j'ai pour ainsi dire "loupé le coche" et qu'il est trop tard pour sortir de l'hétérosexualité imposée par la société...
Oh non, certainement pas!!!
Cela peut certes être plus compliqué du fait de l'histoire vécue auparavant (engagement de couple, mariage, enfants, etc.), mais certainement pas impossible.

Et je dirais même : si tu ressens maintenant cette nécessité de faire cette expérience, c'est que justement le moment est venu de t'en (pré)occuper.

Refouler encore davantage risque surtout de renforcer la frustration et la souffrance. Et après un trop long temps sous pression, la cocotte minute peut exploser de manière violente et incontrôlée en faisant des dégâts encore plus considérables sur soi ou sur son entourage.
VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
Un ami homosexuel m'a conseillé de me rendre dans un bar lesbien pour y rencontrer des femmes, or d'une part je suis extrêmement timide dans la "vraie vie", et d'autre part étant donné que je ne suis pas une "vraie" lesbienne je me sens quelque peu illégitime de me rendre dans un lieu où j'aurais peur d'être jugée pour mon orientation sexuelle... Je n'ai pas envie d'être assimilée à une "hétéro qui s'ennuie" alors que mon désir d'avoir une relation avec une femme est authentique.
Les bars c'est la première piste effectivement, si on a la chance d'en avoir dans son secteur. Si tu es timide, il y a sûrement des femmes qui le seront moins et qui, te voyant seule (le cas échéant), prendront l'initiative de t'aborder et d'engager la conversation. Tu peux aussi y aller avec une ou des amies de confiance, ou avec ton ami homo, au moins si rien ne se passe, vous aurez passé un moment sympa ensemble.

J'ai entendu plusieurs fois parler de fermeture de bars lesbiens, faute de fréquentation. Je suppose donc que des filles fréquentent aussi à défaut des bars gays. Tu pourrais demander à ton ami de t'indiquer quelques adresses, ou lui demander de t'accompagner, ou de te mettre en contact avec des filles lesbiennes (il en connaît peut-être?).

Sinon, il y a aussi les applis de rencontres, avec les avantages et les inconvénients que cela comporte.

Tu peux aussi tenter de poster un message ici dans la rubrique "rencontres" du forum (mais je n'y ai pas vu beaucoup de mouvement ces derniers mois) ou sur certaines pages Instagram ou Facebook estampillées LGBT.

Sur la question de la légitimité, je rejoins à 100% ce que dit TiProust.

L'important avant de faire des rencontres, c'est de savoir ce que tu cherches et d'être transparente sur tes intentions.

Dans certains milieux lesbiens, tu écoperas peut-être de l'étiquette de la femme "qui expérimente" ou "qui se cherche" et certaines le diront peut-être de manière maladroite ou peu avenante (et la bisexualité
reste aussi encore reniée parfois, ça peut être un sujet conflictuel). Mais bon, il faut passer au-delà de ces préjugés.
C'est ok d'être la bi qui se cherche, il y a un début à tout. D'ailleurs il y a bien des lesbiennes qui ont testé d'abord avant de conclure qu'elles l'étaient ! ;-). L'essentiel est que les personnes impliquées connaissent et acceptent les intentions respectives.
VirginiaNight a écrit :
il y a 1 mois
J'ai également peur d'aborder une femme qui me plaît dans la vie de tous les jours, car comment savoir avec certitude que cette dernière aime (également) les femmes ? Comme dit plus haut je ne connais que les codes des relations hétérosexuelles "classiques" donc je n'ai aucune idée de comment procéder...
Je serais moi-même intéressée de lire d'autres réponses à cette question :-).

Je dirais que dans la "vraie vie", tu n'es pas à l'abri de rencontrer par hasard une femme qui questionnait déjà son orientation, ou qui ressent aussi une attraction pour toi, ou qui découvre sa bisexualité, ou qui a envie d'essayer, tout simplement.

Comme cela peut être délicat de questionner ouvertement une femme sur ses attirances ou sur son orientation (surtout si tu es timide) tu peux faire l'inverse et dévoiler ton orientation à toi (si tu es suffisamment en confiance pour le faire) ou exprimer poliment ton intérêt pour elle en espérant que cela suscite sa curiosité et son envie... ;-)

Il y a quelques témoignages inspirants (https://elodiegarnier.com/category/temoignages/), qui racontent comment certaines femmes qui se pensaient hétéro ont été attirées ou se sont laissées tenter par des femmes ouvertement lesbienne ou bi.

Et si cela ne te convient pas de fréquenter les bars ou les applis de rencontres ou aborder quelqu'un dans la vie quotidienne, tu peux aussi essayer de rencontrer des femmes dans des associations culturelles ou sportives qui proposent des activités qui te plaisent. Ça vous fera au moins un point commun pour briser la glace et créer des occasions de faire connaissance.

Cela me fait soudainement repenser à une situation inattendue que j'ai vécue il y a quelques années. Un ami de mon compagnon avait accepté de m'héberger dans sa maison, pour me dépanner lors d'un déplacement dans sa région. À cette occasion, j'avais été accueillie par sa fille, fort sympathique. Nous avons discuté le temps d'un café, elle m'a raconté ses études et ses loisirs, et nous nous sommes découvert une passion commune. S'en est suivi une longue discussion... Bref. Arrive un moment où elle me met la main sur l'épaule et je ne sais plus du tout ce qu'elle me dit à ce moment-là, mais je me souviens avoir très clairement compris qu'elle aimait les femmes et que si c'était mon cas aussi, elle était open. Moi je n'étais pas du tout dispo (j'étais en couple hétéro exclusif et à ce moment-là je ne m'intéressais plus aux femmes...) mais je n'ai pas du tout été offusquée par ses avances (plutôt flattée, en fait...) donc je lui ai juste répondu poliment que je n'étais pas intéressée... Elle non plus ne s'est pas vexée, elle a respecté ma réponse et retiré sa main de mon épaule. Le sujet était clos et on a poursuivi la discussion comme si de rien était. A l'époque j'avais enterré ma bisexualité au fond du placard et ça ne m'avait même pas traversé l'esprit de saisir cette occasion pour en discuter... (Dommage! :( )

En fin de compte, je dirais qu'aborder une femme avec une petite dose d'audace, mais de manière polie, respectueuse, dans un lieu et dans des circonstances appropriés, en étant prête à entendre un refus sans se vexer et sans insister, me semble être une démarche tout à fait acceptable. Qu'en pensent les autres filles du forum ?

Je te souhaite en tout cas bonne chance dans ta quête !

Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 90
Enregistré le : il y a 8 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: Bisexuelle non assumée, je ne sais plus où j'en suis...

Message par Yukka » il y a 1 jour

Bonjour VirginiaNight,

Y a-t-il du nouveau dans ta quête ?
Les vacances d'été ont-elles été propices à de nouvelles rencontres ?

Répondre