To be BI or not to be BI ?

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Répondre
Aldébaran
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : il y a 3 mois
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 48

To be BI or not to be BI ?

Message par Aldébaran » il y a 3 mois

Bonjour à tous,
Voila, je me suis inscrit sur ce forum car j'ai besoin de vos lumières. Je me présente, j'ai presque 48 ans, je suis marié depuis 22 ans et j'ai un enfant. Je suis heureux en couple, en famille, etc... J'ai des relations satisfaisantes avec me femme. Ca c'est le terrain "hétéro"

Avant de la connaître, vers 20 ans j'ai eu une relation homo avec un de mes meilleurs amis. Notre histoire n'a duré que quelques mois, elle était exclusive et nous avons eu des rapports fréquents. Lui et moi avions eu des petites copines auparavant. Au bout de qqs mois, malgré le fait que nous étions "heureux", nous avons cessé notre relation pour ne pas être jugés par notre entourage (nous faisions ts les 2 un sport avec une image des homos assez...restrictive....). C'était en 1992 aussi.
Une fois "séparés" nous avons repris notre vie d'héteros. J'ai rencontré ma future femme et depuis je suis heureux en couple. Ca c'était le terrain "homo".

Quelques années après, lors d'un rapport, ma femme a glissé un doigt. Je n'ai rien dit, elle n'a rien dit et ns avons apprécié ts les 2 ce plaisir. Depuis, régulièrement, elle accepte ma demande ou se propose si j'ai cette envie, nous avons acheté des toys à cet usage. Tout se passe bien.

En septembre dernier, je lui ai avoué ma relation homo, mon histoire et le plaisir que j'avais ressenti avec mon pote. Elle n'a pas été étonnée, elle m'a dit qu'elle s'en doutait et que ça ne l'a dérangeait absolument pas. Je lui suis fidèle depuis notre rencontre, je précise.
Elle m'a étonné plus qu'elle ne l'était elle même. Je lui ai aussi avoué que je regardais des vidéos gays ou bi, que je prenais du plaisir etc etc... Elle n'est absolument pas contre et m' a laissé continuer.
En discutant longuement avec elle, la bisexualité a été évoquée. Pour elle, ma liaison plus jeune+nos habitudes+mes fantasmes sur vidéo me qualifie de bisexuel. Elle n'est pas gênée, m'aime tjrs autant (voire plus) et nous sommes biens !

Nous parlons de mon orientation sans heurts et dans une très grande compréhension. Je 'lai rassuré en lui disant que je serai toujours fidèle, mais que j'avais besoin de cette "spécificité" ds notre couple. Bref tt se passe bien !

Mais alors que nous veut-il me direz-vous.....Et bien, en fait, je voulais avoir votre avis sur ma réelle orientation... Suis-je réellement "bi" ? Attention, j'accepte, j'assume et l'acceptation de ma femme m'aide bcp, mais....j'ai trouvé sur le web des "bi curieux"...suis-je plus ds ce trip que le "vrai" bisexuel ? Suis-je un homo refoulé, un bi-pas vraiment bi ?.......bref, j'en suis à qui-suis-je et dans quel état j'erre ?

Voila, j'espère ne pas vous avoir embêter avec mon histoire et mes questions..Si vous pouvez m'aider, je vous en serez très reconnaissant..

A vous lire
A+
Aldébaran

Avatar du membre
TiProust
Biscotte
Biscotte
Messages : 356
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : gay
Gender :
Âge : 55

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par TiProust » il y a 3 mois

Mais alors que nous veut-il me direz-vous.....Et bien, en fait, je voulais avoir votre avis sur ma réelle orientation... Suis-je réellement "bi" ? Attention, j'accepte, j'assume et l'acceptation de ma femme m'aide bcp, mais....j'ai trouvé sur le web des "bi curieux"...suis-je plus ds ce trip que le "vrai" bisexuel ? Suis-je un homo refoulé, un bi-pas vraiment bi ?.......bref, j'en suis à qui-suis-je et dans quel état j'erre ?
bonsoir et merci d'avoir partagé ton expérience :) je pense que nous serons plusieurs à te dire que personne ne sait vraiment ce qu'est un "vrai bi" :wink: dans ton histoire, tu as vécu une période pleinement homosexuelle, qui a visiblement été positive et cela ne t'a pas empêché de devenir amoureux d'une femme par la suite. Si on en reste à ce constat, tu as autant le droit de te revendiquer bi en pratique que n'importe qui.
Le plus important me semble-t-il est que tu peux le vivre dans ton couple avec la pleine acceptation de ta moitié, donc, l'étiquette, à l'arrivée, n'a pas une grande importance. Disons que tu as une sexualité "fluide" et peut-être une nature qui t'as permis de passer de l'un à l'autre sans trop de difficulté, ce n'est pas toujours aussi simple.

Avatar du membre
Givre.coeur
Bizutage
Bizutage
Messages : 17
Enregistré le : il y a 5 mois
Orientation sexuelle : Bisexuel
Gender :
Âge : 30

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Givre.coeur » il y a 3 mois

Bonsoir, merci pour ton témoignage, c'est très intéressant.

Il n'y a pas besoin d'avoir à cocher des cases pour se "revendiquer bi", et puis franchement je pense qu'il y a quasiment autant de definitions de bisexualité que de personnes bisexuelles.

Personnellement je suis avec la même femme depuis des années, contrairement à toi je n'ai même jamais eu de relation avec un homme, pour autant je me définis sans problème comme bi. C'est ce que tu vas ressentir, tes émotions, tes attirances, qui permettent de définir une orientation sexuelle, un peu tes expériences mais pas forcément, et encore moins l'avis des autres personnes (l'entretien d'embauche de la sexualité, avec les cases à cocher pour rentrer dans la bonne boîte 🤣).

PS : le fait d'être sodomisé par une femme cis (donc le "pegging") n'est pas forcement une pratique d'homme bisexuel (des couples hétérosexuels pratiquent aussi), même si visiblement pas mal d'entre eux (dont moi !) l'ont dans leur "catalogue régulier" ou ont déjà testé. Ça n'existe certainement pas, mais j'aurais bien aimé connaître les proportions de couples homme bi/femme pratiquant le "pegging" (je déteste ce mot) par rapport aux autres couples. Est-ce vraiment plus fréquent dans les couples H/F où l'homme est bi ?

Pablobi
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 114
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Localisation : Ile de France
Gender :
Âge : 39

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Pablobi » il y a 3 mois

"suis-je réellement bi?"

Oui. C'est tout ! :)

Je plaisante, mais les choses sont très simples ici, et tu sembles soutenu.
Pour l'étiquette, ça importe peu. Bisexuel c'est un terme générique à mon sens. Il y a trop de nuances pour établir un profil type.
"Bi curious" j'ai le sentiment qu'il s'agit d'un truc qui vient du porno, ce moment où un homme explore pour la première fois. C'est une sorte de fantasme.

Les choses sont plus claires dans ton cas. Le désir peut aussi être fluide, ça me semble important ça.

Aldébaran
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : il y a 3 mois
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 48

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Aldébaran » il y a 3 mois

Bonjour à tous,

Merci pour vos retours. Tt vos mots me permettent d'avancer, plus sereinement dirais-je, ou du moins sans un post-it sur le front "je suis..........."
Je connais la chance d'avoir une femme formidable qui m'accepte avec mes désirs. Elle m'est essentielle !

Vraiment merci !

Si il y a d'autres témoignages, je suis preneur....

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17244
Enregistré le : il y a 17 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 43

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Biscuit » il y a 3 mois

Puisque tu lances un appel à d'autres avis, j'ajouterais simplement que si l'on se base sur les définitions strictes des orientations sexuelles, tu n'es ni homosexuel, ni vraiment hétérosexuel non plus. Mais d'une manière générale je rejoins ce qui a été dit : les étiquettes décrivent assez mal toute la réalité de la multitude des orientations qui existent. Et c'est encore plus vrai pour la bisexualité, qui peut se vivre et s'exprimer de manières très diverses.
Biscuit

Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 68
Enregistré le : il y a 7 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Yukka » il y a 3 mois

Bonjour Aldébaran,

Par rapport à ton témoignage j'ai envie de répondre que l'étiquette a peu d'importance du moment que tu vis heureux dans ton couple et épanoui/à l'aise dans ta sexualité.

Cela dit, tu as tout autant le droit de te choisir une étiquette, qu'à l'inverse ne pas vouloir t'enfermer dans une case. Je rejoins les avis précédents sur le fait que tu es légitime à te considérer comme bi si c'est l'étiquette avec laquelle tu te sens à l'aise.

Tu demandais aussi d'autres témoignages, alors voici le mien :-).

Je me suis toujours considérée comme hétéro jusqu'à mes 20 ans où j'ai eu une relation de quelques mois avec ma meilleure amie. Cette relation s'est terminée, comme dans ton cas, "pour ne pas être jugées par notre entourage"...

Après, je n'ai eu que des relations hétéro, toujours exclusives. Mais vu mon histoire, vu ce que je ressens devant des films, ou l'attirance qu'il m'arrive parfois de ressentir pour certaines femmes, je me considère bi...

Selon les époques de ma vie, je me suis sentie soit complètement hétéro, soit bi à "50-50%", soit plutôt homo... voire même parfois rien de tout ça... Un peu fluide, en fin de compte... Donc maintenant, je ne m'embête plus tellement avec l'étiquette...

Aldébaran
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : il y a 3 mois
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 48

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Aldébaran » il y a 3 mois

Bonjour,

J'avoue que vous lire me fait du bien......Je ne cherche pas forcément à me coller une étiquette, je n'ai jamais été trop ds les cases qu'on a voulu me donner, mais la société nous conditionne tellement qu'on s'interroge. Encore plus sur son orientation sexuelle, et surtout quand celle-ci se "permet" de se réveiller à la 40n LOL...

Je me suis inscrit sur ce forum pour avoir des "réponses" ou du moins des points de vue, et vous m'aidez vraiment. j'ai vraiment bien fait !

Tout comme toi Yukka, et les autres, je suis exclusif depuis des années, mais je ressens des choses devant des films aussi, ou une attirance inexpliquée (?) pour un autre homme, sans pour autant vouloir lui sauter dessus.....
Il m'a fallu du chemin pour me considérer comme bi et m'accepter comme tel, alors que pour ma femme c'était une évidence qui allait forcément ressurgir un jour (que je suis chanceux de l'avoir !)

Vos témoignages, le chemin parcouru ds mon couple et l'aide de ma moitié font que mon "état" ne pose pas de pb pour moi. J'ai eu des questionnements, comme tous je pense. Depuis qqs semaines et en vous lisant, je me sens bien ds mes baskets.

Bref, une thérapie d'économisée LOL

Il n'est pas forcément facile en plus de se dire, sentir bi car, je trouve, qu'encore une fois, la société met d'un côté les hétéro, de l'autre les homos et nous, ben ....... ??????????????.......Là où elle a eu bcp de mal à accepter 2 orientations, elle éprouve du mal à avoir des 1/2.....

Je me demande parfois pourquoi cela a fortement ressurgit à passé 45 ans, mais bon, je n'y peux rien, c'est comme ça. Et je le vis de mieux en mieux ss plonger mon couple et ma famille ds le désastre. Finalement c'est pas si mal...

Encore un grand merci à vous de vos réponses et d'exister pour que nous existions....
Bonne soirée à vous

Alors, vous aurez compris qu'Aldébaran est un pseudo, mon prénom est Greg.

A bientôt ici ou ailleurs !

Yukka
Bidule
Bidule
Messages : 68
Enregistré le : il y a 7 mois
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 40

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Yukka » il y a 3 mois

Aldébaran a écrit :
il y a 3 mois

Il n'est pas forcément facile en plus de se dire, sentir bi car, je trouve, qu'encore une fois, la société met d'un côté les hétéro, de l'autre les homos et nous, ben ....... ??????????????.......Là où elle a eu bcp de mal à accepter 2 orientations, elle éprouve du mal à avoir des 1/2.....
C'est exactement ça !
Le modèle d'organisation de société dans lequel nous grandissons prévoit qu'on (ne) puisse être (que) soit homme soit femme, que ceci est défini uniquement sur base de critères anatomiques, et qu'une fois le sexe anatomique déterminé, il faut alors "ressembler" visuellement et se comporter socialement comme "homme" ou comme "femme".

Ce schéma manque cruellement de lucidité et de réalisme en postulant que pour plus de 7 milliards d'êtres humains que nous sommes, tous considérés comme uniques, il ne peut y avoir que 2 genres et 2 orientations sexuelles....

Cette approximation grossière exclut beaucoup de personnes... Il est temps de redéfinir des modèles plus proches de la réalité. :-)

Avatar du membre
TiProust
Biscotte
Biscotte
Messages : 356
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : gay
Gender :
Âge : 55

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par TiProust » il y a 3 mois

Aldébaran a écrit :
il y a 3 mois
...

Il n'est pas forcément facile en plus de se dire, sentir bi car, je trouve, qu'encore une fois, la société met d'un côté les hétéro, de l'autre les homos et nous, ben ....... ??????????????.......Là où elle a eu bcp de mal à accepter 2 orientations, elle éprouve du mal à avoir des 1/2.....

...
oui, enfin, on peut même relativiser, car en matière d'acceptation de l'homosexualité, il y a encore du chemin, sans compter celles et ceux qui ont même du mal à accepter l'hétérosexualité car dedans, il y a quand même du sexe, et que le sexe, c'est mal :twisted:

Avatar du membre
Givre.coeur
Bizutage
Bizutage
Messages : 17
Enregistré le : il y a 5 mois
Orientation sexuelle : Bisexuel
Gender :
Âge : 30

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Givre.coeur » il y a 2 mois

Je suis profondément d'accord avec Yukka, la notion d'étiquette pour les orientations sexuelles est tellement limitée. Je me répète, mais comment imaginer mettre dans une boîte un concept aussi complexe que l'orientation sexuelle ?

Puisque que tu demandes des témoignages, voici un résumé du mien (tu as la version complète là :https://www.bisexualite.info/forum/view ... 30&t=11310

Moi je savais être attiré par plus que les filles quand j'étais ado, néanmoins ce n'est pas allé plus loin que ça vu le contexte social. Et puis j'ai rencontré ma compagne actuelle très tôt, au début de ma vie étudiante, du coup, étant, comme toi, monogame et exclusif, évidemment je n'ai pas eu de relations avec des hommes.
Ce qui ne m'empêche pas de ma définir comme bi (enfin, depuis que je connais l'usage du terme, vers la fin de mes années étudiantes) ou en tout cas pas hétéro. Comme toi, ma partenaire est géniale, très compréhensive, et ma bisexualité n'est pas du tout un problème dans notre couple (avec du recul c'est même l'inverse). Chercher à tout prix à me définir n'est pas un objectif, mais je dirais que s'il n'y avait pas la société et ses stéréotypes, je serais même pansexuel.

Merci à toi pour ton témoignage et pour la discussion, comme on a peu souvent l'occasion de le faire (en tout cas me concernant) ça fait du bien d'échanger là dessus.

Aldébaran
Bizutage
Bizutage
Messages : 5
Enregistré le : il y a 3 mois
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 48

Re: To be BI or not to be BI ?

Message par Aldébaran » il y a 2 mois

Givre.coeur a écrit :
il y a 2 mois
Merci à toi pour ton témoignage et pour la discussion, comme on a peu souvent l'occasion de le faire (en tout cas me concernant) ça fait du bien d'échanger là dessus.
Bonjour à toi,

J'ai lu ton témoignage complet et je m'y retrouve assez...les questions ado, les peurs du jugement, etc etc etc...Et puis on tombe amoureux de qqn, qui comprend et qui aide.
Depuis mon "coming out" d'il y a quelques mois, tout comme toi, nous nous sommes rapprochés et notre vie sexuelle s'est élargie, ou tout au moins libérée et se vit encore plus avec sérénité et recherche de plaisirs mutuelles (je tiens, par respect) à ce qu'elle ait du plaisir à m'en donner par ex.). Et, comme toi, mon exclusivité amoureuse et sexuelle, ne m'empêche pas de me dire bi.
Les échanges que j'ai eu avec d'autres membres, m'ont permis de lâcher cette étiquette sociétale qui veut nous forcer à être ce qu'elle veut et où elle veut nous mettre...Ben non, il y a des humains plus fluides.....tant pis........ou tant mieux !

J'avais, au début de mes interrogations, une image très "serrée" de la bisexualité, se résumant à l'alternance de sexe avec les "2" genres" socialement "normés" ..ouh là que de gros mots ds cette phrase ! Et puis en recherchant et en lisant divers témoignages, il s'avère que ma bisexualité s'exprime d'une manière différente (ou pas) d'un autre bisexuel, mais qu'elle existe, est et se doit d'être assumer. Que la bisexualité n'est pas justement normée avec des cases à cocher, mais une orientation peut-être plus large, et plus tolérante du plaisir sexuel, qui peut-être exclusif.

Je ne regrette absolument pas d'avoir pris mon courage à deux mains pour écrire ce post ! Que je vous remercie tous de m'avoir ouvert et accompagnés sur ce chemin !

Répondre