Questions sur la bisexualité !

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Clara15

Questions sur la bisexualité !

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Salut à tous, moi c'est Léa j'ai 14 ans et j'ai un problème. Enfin je ne sais pas si c'est réellement un problème mais moi, ça me pose problème. Voila, j'ai toujours aimé les garçons, j'ai toujours voulu leurs plaire. Mais depuis près d'un an les filles m'attirent aussi. Je suis même déjà tombée amoureuse d'une femme. Si bien que la perspective de coucher avec une ne me dérangerait pas, au contraire. Je suis même tombée amoureuse d'une femme ! Et j'étais vraiment accro ! Et en plus, elle était lesbienne. Mais le hic, c'est qu'elle avait 2 ans de plus que moi, et qu'elle est partie au canada. J'étais folle d'elle. Même éducation musicale que moi, bonnes valeurs, ouverte d'esprit.. Seulement, je me demande si je suis bien normale. Aimer les femmes a 14 ans ? Et pire, je me demande si je ne suis pas complètement lesbienne ! Lors d'une rando, un couple passe devant nous en joggant. Ils sont tout deux très musclés. L'homme passe en premier devant moi, je me dis "Sympa !" Mais rien de plus. Par contre, quand la femme passe devant moi, je suis littéralement choquée de la beauté de son corps, j'étais pétrifiée ! Mais le problème, c'est le regard de la société. Je ne veux pas qu'on me colle une étiquette de "Gouinasse". Je ne suis pas prête à assumer les insultes. Soit je reste dans mon placard en souffrant, et vu que je suis assez féminine, personne ne cramera que j'aime les femmes, où bien je m'assume. Mais n'ayant aucune connaissance lesbienne, (a part la cousine de ma mère que j'ai vu qu'une fois dans ma vie) je vous demande comment vous, vous le vivez et surtout si je suis normale !
Merci d'avance, j'attend vos réponses ! Have a nice day :)

tory
Biberon
Biberon
Messages : 25
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : bi
Âge : 42

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par tory » il y a 7 ans

salut Jelly Fish, j ai 20ans de plus que toi et je me reconnais dans ce que tu decris..moi à ton age , c etait plus des sentiments et de l'attirance physique que sexuelle, mais sache que ce que l on ressent à l interieur de soi, on a beau tout faire pour s en defaire, ne pas le vivre, que ca revient toujours en pleine face quand un jour on fait LA rencontre
tu as de la chance d etre ado en 2014, le mariage gay existe aujourd hui en france et nous serons menés à rencontrer dans la rue de plus en plus de couples homos ..et donc beaucoup plus de facilités à le vivre et l'assumer
le plus difficile pour moi n a pas été le regard des autres mais le regard que je portais sur moi-même
le vivre oui quand tu seras prete, sinon ce sera un fiasco..le refouler surement pas..
20ans plutard me voila mariée avec 3enfants en bas age, des aventures lesbiennes plus jeune qui ne me correspondaient pas, une histoire d amour extraconjugale bi avec mon mari au courant qui a mal tourné

etre bi y a rien de plus difficile , va falloir t accrocher et t entourer de personnes auprés de qui parler.

bon courage en tout cas

Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 41

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par LudmiA » il y a 7 ans

Bienvenue à toi!

Je te réponds vite car ton message me touche, et me rappelle mes heures de doutes adolescente. Dans mon texte, je te parlerai de temps en temps de mon expérience, car on ne connaît vraiment que soi, et c'est la meilleure façon d'apporter un exemple.

Pour tout un tas de raisons ayant trait à mon éducation très religieuse et le milieu dans lequel je vivais, il n'étais pas possible pour moi à ton âge de révéler mon attirance envers les femmes. Pire, j'avais la conviction que j'étais profondément anormale, et je m'en voulais terriblement, ce qui m'a empêché d'être heureuse en amour pendant très longtemps. Heureusement, à l'âge adulte, j'ai pu faire la paix avec moi-même et réaliser que je n'étais pas un monstre... Et j'ai pu aimer enfin - en commençant par m'accepter moi-même.
Comme je ne voudrais pas qu'une jeune personne vive dans un tel trouble injustifié, j'espère t'aider à voir un peu plus clair par mes ma réponse.

Tu dis :
Seulement, je me demande si je suis bien normale.
Il n'y a pas de normalité, juste des gens, tous différents. Les hétéros sont plus nombreux que les homos et les bis, c'est tout.
Ne te compare pas aux autres, à leur sexualité, à leur maturité, aux choses qu'ils font ou ont déjà accomplies au même âge que toi. Tu es telle que tu es, et tu avances à ton rythme dans la découverte de ton orientation. Tout cela t’appartiens, c'est ta personnalité autant que les parfums de glace que tu aimes, ou la couleur que tu préfères, ou toutes les choses que tu rêves de faire quand tu seras plus grande.
Aimer les femmes a 14 ans ?

Il n'y a pas d'âge pour se découvrir.
Je connais des personnes qui ont toujours su, depuis la maternelle - oui oui - qu'elles étaient homosexuelles, avant même de mettre un nom dessus et de comprendre ce que ça impliquait! Et d'autres qui découvrent très tard, parfois après 50 ans, que la raison pour laquelle elles ne se sentaient pas si bien dans leur vie était qu'elles avaient toujours pensé être hétéro, alors qu'elles étaient homo ou bi.
Si tu penses que tu aimes les femmes, alors c'est sans doute le cas. Pour l'instant, c'est ce qui compte. Ce que tu en penseras dans 10 ans, dans 30 ans, nul ne le sait, nul ne peut le juger. Tu n'as pas à te justifier, tu n'es pas non plus forcée d'en parler à tous le monde. C'est ton évolution, ta découverte de toi et de tes désirs.
Prends ton temps pour vivre, avoir des expériences, te tromper ou réussir, mais ne doute jamais de ce que tu ressens au creux de ton cerveau/ton cœur/ton ventre.
Et pire, je me demande si je ne suis pas complètement lesbienne !
Peut-être que oui, peut-être que non.
Je pense que ça n'a pas d'importance, au moins pour l'instant. Si tu rencontres une femme qui te plait, dont l'âge te correspond, et avec qui tu veux sortir, tu pourras lui dire que tu aimes les femmes, sans besoin de préciser si tu es bi ou lesbienne. Si tu rencontres un garçon de même, tu pourras lui expliquer que tu aimes aussi les femmes si tu le souhaites, mais rien ne t'oblige à te coller une étiquette définitive sur le front.
Il arrive que des personnes sortent pendant des années avec un seul sexe (qu'elles soient homo ou hétéro), et puis un jour, BAM! elles rencontrent quelqu'un de l'autre bord qui fait battre leur cœur. Parfois, ça veut dire qu'elles ont changé, et ça n'a rien de bizarre ; parfois, ça veut juste dire que pendant des années elles n'avaient pas rencontré quelqu'un de ce sexe là qui leur plaisait assez, mais qu'elles étaient malgré tout bi depuis le début ; et enfin, il est aussi possible que ce soit ce nouvel amour qui soit une exception dans leurs vies, ça arrive aussi.
Tu croises des femmes qui te plaisent très fort, et des hommes qui te plaisent moins. Pour l'instant, seule toi sait ce que ça veut dire pour toi. Moi, je trouve très très peu de garçons à mon goût, et plein plein de femmes au contraire. Et pourtant, je suis bi et pas lesbienne.
Dans tous les cas, se définir lesbienne ou bi, ça ne regarde que toi! Si un jour tu as envie de t'afficher comme bi ouvertement, ce sera tout autant légitime que de se dire lesbienne ou hétéro, et vice-versa. Mais personne n'aura le droit de te coller cette étiquette à ta place, ni de juger de la validité de cette définition.
Mais le problème, c'est le regard de la société.
C'est toujours le seul problème, qu'on soit homme ou femme, hétéro, homo ou bi, trans* ou cis*, noir ou blanc, ou de telle ou telle religion.
Il faudra apprendre à vivre avec, à te confier à des personnes de confiance, à te méfier des endroits où il y a des gens méchants, intolérants, homophobes... Et il faudra aussi que tu sois fière d'être qui tu es, que tu n'aies pas honte, que tu gardes la tête haute et le sourire, car si tu es sûre de toi, les autres auront moins de chance de te faire du mal.
Je ne veux pas qu'on me colle une étiquette de "Gouinasse". Je ne suis pas prête à assumer les insultes.

Personne n'est prêt à assumer les insultes. C'est quelque chose d'horrible d'être maltraité pour ce qu'on est. Mais les gens sont parfois cruels, et ils insultent les personnes qui n'ont pas la même couleur de peau, la même religion, la même corpulence, la même taille, la même intelligence, la même chance sociale, (etc.), la même orientation, le même sexe qu'eux... Ainsi vont les choses, et à toi d'être forte. Ça viendra, ne t'inquiète pas.
Rien ne te force à crier sur les toits que tu aimes les femmes, rien ne te force à dire tout ce que tu ressens aux gens qui ne t'aiment pas.
Et avec le temps, tu feras ta place, tu créeras ton petit monde, entourée de ceux qui t'aiment et que tu aimes, les gens qui te respectent telle que tu es, et quelle que soit ton orientation.
Sur ce point d'ailleurs, le jour où tu en parleras avec tes proches, tu verras, tu auras des surprises j'en suis certaine. Car si parfois certains disent ne pas aimer les homos, quand il s'agit d'une personne qu'ils aiment, peu à peu, ils changent d'avis. Tout n'est pas noir ou blanc... Tu peux garder espoir en l'avenir.
je vous demande comment vous, vous le vivez et surtout si je suis normale !
J'ai commencé mon message en te disant que pour moi, à ton âge, ça avait été très dur. Mais qu'après, quand j'ai compris que je n'avais rien à me reprocher, tout s'est arrangé. Et c'est vrai! J'en ai parlé à mes proches de l'époque, et à part un ou deux, tout le monde a été très gentil, car après tout, si j'aime les femmes ça ne regarde que moi. Et aujourd'hui, quand je discute avec mes amis, ça ne choque personne. Même, certains collègues de mon travail sont au courant, alors que d'autres non ; j'en parle à ceux en qui j'ai confiance uniquement. Tu vois, je le vis bien, très bien même. Ça fait partie de qui je suis, autant que tout le reste.
Faire partie d'associations LGBT* ou de lieu spécifiques comme ce forum m'y a aidé entre-autre. Ainsi, je n'étais plus seule dans mon coin. Peut-être que ça t'aidera aussi, en temps voulu.

La première fois que je suis tombée amoureuse d'une fille, je devais avoir 8 ans, mais je n'ai pas vraiment compris ce qui m'arrivait. La première fois que j'ai désiré faire l'amour avec une femme, j'avais ton âge, presque 15 ans, et celle qui m'avait plu était incroyablement belle et sexy... Mais j'ai eu très peur de ce que je ressentais et ne lui ai rien dit. Tu vois, c'était très bête, car il n'y a rien de mal à ça! au pire, elle m'aurait sans doute répondu qu'elle ne ressentait pas ce genre d'attirance à mon égard. J'aurais été malheureuse, c'est sûr, mais au moins j'aurais su, et j'aurais dit ce que j'avais sur le cœur.

Contrairement à Tory qui a répondu juste au dessus, j'ai aujourd'hui deux amoureux homme et femme - oui ça existe et ce n'est pas sale, si ça correspond à toutes les personnes impliquées - et je suis vraiment épanouie.
Il y a des bi qui sont en couple homo, ou hétéro, pendant de très longues années, et sont heureux comme ça. D'autres qui ont des aventures, d'autres qui sont seuls, d'autres qui alternent hommes et femmes, d'autres qui doutent, d'autres qui trouvent sur le tard quelqu'un qui leur va, et d'autres qui ne trouvent pas. Chaque bi est différent, comme chaque hétéro, comme chaque homo, comme chaque humain.

Je n'ai pas choisi de ressentir tout ça pour les femmes, et pour les hommes. Je suis comme ça, et en fait, j'en suis très contente! :D

J'espère avoir réussi à te montrer qu'il n'y avait rien d'anormal dans ce que tu vis, et que tu pouvais garder le sourire et foi en l'avenir.
Des bises et profite de la vie.
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh

Avatar du membre
lelou38
Bidule
Bidule
Messages : 56
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Localisation : 38/69 LYON
Âge : 65

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par lelou38 » il y a 7 ans

alors la ludmiA, bravo, je trouve tes réponses ,parfois un peu "péremptoires", mais la ,rien a redire c'est une très belle réponse !!

je rajouterai juste que se sont nos différences qui font notre identité !
chaque jour, a chaque heure
écrit le mot bonheur
avec les mots du coeur !

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17240
Enregistré le : il y a 17 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 43

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Biscuit » il y a 7 ans

 ! Modération
> tory : merci de mettre un peu de ponctuation, accents et apostrophes. Tes messages n'en seront que plus agréables à lire.
Biscuit

Clara15

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Re! Tout d'abord, je vous remercie pour vos réponses très rapides et surtout très complètes. Je ne m'attendais pas à un tel intérêt, et je dois dire que vos textes m'ont beaucoup éclairé sur le sujet, bien plus que ce à quoi je m'attendais :)
LudmiA a écrit :Tu n'as pas à te justifier, tu n'es pas non plus forcée d'en parler à tous le monde.
Et bien justement, pour mes parents je serais bien obligée de leurs dire un jour ou l'autre, mais j'ai peur de leurs réaction. J'ai peur d'être l'enfant qui n'auraient pas souhaité que je sois. Pour l'instant je ne l'ai dit qu'à mon frère, ma meilleure amie et mon meilleur ami. Ils ont tous bien réagi. Mais mon père, et ma famille... J'ai peur de les décevoir.

Je vous remercie de m'avoir aidée, surtout psychologiquement vos réponses m'ont touchée

Clara15

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Excuse-moi Biscuit pour le double-post, je sais que c'est interdit mais j'ai oublier de dire ça :
tory a écrit :etre bi y a rien de plus difficile , va falloir t accrocher et t entourer de personnes auprés de qui parler
Dans quelle mesure ?

Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 41

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par LudmiA » il y a 7 ans

Tu n'as pas à en parler à tes parents tout de suite, crois moi.
Si tu sors avec une fille, on verra bien, tu pourras leur dire ce que tu penses à ce moment là.
Je n'ai parlé de mon orientation à mes parents que vers 24/25 ans, après un concert car il y avait un couple de femmes assis à côté de nous. Le sujet a été lancé, et ce sont mes parents qui, eux-même, m'ont dit : "pour toi homme et femme c'est pareil n'est-ce pas"? Que répondre à ça sinon "ben oui". :wink: Mais tu vois, c'était et ça reste ma vie privée, et j'en parle bien plus à mes amis.
C'est toi et toi seule qui décidera à qui et quand parler de ton orientation. Est-ce qu'un hétéro a besoin de s'expliquer sur ses penchants à ses proches? Non? Ben nous c'est pareil. Si tu juges bon de leur en faire part, tant mieux. Sinon, attends d'être prête.

Enfin, on considère souvent qu'être BI est plus dur qu'être homo pour deux raisons principales :
- nous sommes souvent victimes d'un double rejet de la part des hétéros qui nous trouvent bizarres et des homos qui pensent que nous sommes menteurs (nous serions pour eux soit des hétéros qui se donnent un genre, soit des homos qui se voilent la face) = ça s'appelle la biphobie.
- nous avons la possibilité d'aimer hommes et femmes, et donc parfois, après des années en couple avec l'un ou l'autre, ce que nous n'avons pas peut nous manquer. Auquel cas, il faut réinventer un nouveau mode de vie : soit être toujours célibataire pour ne pas se lier trop longtemps, soit alterner, soit avoir les deux en même temps si ça ne dérange pas les personnes impliquées (certaines personnes acceptent de "partager" leurs amours, d'autres non, et les deux façons de vivre sont tout autant respectables).
Mais dans tous les cas, ce n'est pas parce que certains bis souffrent de biphobie que tu vas en souffrir à ton tour (les jeunes générations sont de plus en plus ouvertes sur la question), et ce n'est pas parce que certains bis ressentent un manque de l'autre sexe quand il sont en couple durable que ce sera ton cas (il y a de nombreux bis en couple fidèle et exclusif sur ce forum de même qu'il a en a qui sont non-exclusifs...l’essentiel est d'être bien dans ses baskets tel qu'on est).

Tu vois, je le répète, tu as le temps.
Tu pourras vivre tout un tas de choses, faire tes propres expériences, nourrir tes propres désirs, découvrir ta façon d'exister en tant que personne non-hétérosexuelle.
Dans tous les cas, tu n'es pas anormale, tu n'es obligée de rien, et tant que tu te respectes et que tu respectes autrui, sois libre! La vie t'appartient.
:smackjoue: :fleur:
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17240
Enregistré le : il y a 17 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 43

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Biscuit » il y a 7 ans

Jelly Fish a écrit :Excuse-moi Biscuit pour le double-post
No problemo. Sache que tu peux aussi éditer tes messages, du moins pendant 24H après les avoir postés. :wink:
Biscuit

Jean-René
Bikini
Bikini
Messages : 550
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 80

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Jean-René » il y a 7 ans

Jelly Fish a écrit : pour mes parents je serais bien obligée de leurs dire un jour ou l'autre
Est-ce que je peux me permettre de te donner mon point de vue à ce sujet ?

Pour moi, s'il est un domaine où l'on n'a aucun compte à rendre à ses parents, c'est bien celui de ses inclinations amoureuses ou de sa vie sexuelle. Pourquoi ? Parce que ce sont des domaines où ils n'ont rien investi lors de l'éducation qu'ils t'ont apportée, contrairement à d'autres domaines comme la préparation d'une activité professionnelle, le comportement en société, voire le choix de tes amis. Ces derniers domaines (et bien d'autres) relèvent en effet de l'éducation que beaucoup de parents estiment devoir donner à leurs enfants.

Mais tes inclinations amoureuses ou ta vie sexuelle t'appartiennent entièrement et, pour moi, si tes parents essayent un jour d'intervenir dans ces domaines, je considère qu'ils abuseront de leur pouvoir sur toi.

Protège ces deux domaines comme ton bien le plus précieux et ne laisse pas tes parents t'en déposséder, tel est mon avis.

Clara15

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Encore merci pour vos réponses, je me rend compte que je suis tout-à-fait d'accord avec vous.
Désormais je vais pendre les changements comme ils viennent sans trop me poser de questions, évidemment dans la limite du raisonnable :) Vous ne vous imaginez pas à quel point ce que vous m'avez dit m'a aidée.

Peace et mille mercis :fleur: :smackjoue:

Avatar du membre
Ajaja
Bizutage
Bizutage
Messages : 10
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : Homo
Âge : 25

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Ajaja » il y a 7 ans

Jelly Fish a écrit : vu que je suis assez féminine, personne ne cramera que j'aime les femmes
La moustache n'est pas un caractère inhérent à l'homosexualité féminine ^^

Avatar du membre
Léna
AlphaKiloBit
Messages : 2004
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : Bi/Pansexuelle
Localisation : Toulouse
Âge : 34
Contact :

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Léna » il y a 7 ans

Oui, on est pas obligés de parler de sa bisexualité à ses parents. Mais après, c'est aussi normal de vouloir le faire : pour ne pas avoir l'impression de cacher une partie de soit, pour qu'ils sachent que les messages homophobes et biphobes de la société nous blessent, pour qu'ils sachent pourquoi c'est important pour nous de vouloir aller en centre ville un samedi après-midi jour de marche des fiertés.

J'ai parlé de ma bisexualité à mes parents à 14 ans et même s'ils ne l'ont pas compris sur le coup, je ne le regrette pas. Ça m'a permis cette année de pouvoir répondre "non, j'ai croisé une manif homophobe en ville" quand ils me demandaient au téléphone si j'allais bien ou pas.

Voilà, je ne dis pas que tu DOIS leur en parler, juste que c'est normal que tu aies envie de le faire : fait ce qui est le mieux pour toi :-)
"I mean, ask me to research stuff on wave-particle dualities or the Schrodinger Equation and I'm a hellcat. But this..." Winifred Burkle

Avatar du membre
albertyne
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 128
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Châteauroux-les-bains
Âge : 49

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par albertyne » il y a 7 ans

Ton message est touchant, j'ai passé ma vie jusqu'à la trentaine à me retourner le cerveau de afin de savoir qui j'étais, nous pouvons être variables, différents, et puis le corps d'une femme c'est magnifique, émouvant, celui 'un homme aussi, il n'y a pas de honte d'être soi et il y en a assez des schémas définis et des moqueries.

En signature tu trouvera un lien vers le témoignage plus détaillé de ma vie pour l'association Bi'cause, et ma vie je l'invente, c'est parfois une question de rencontres de circonstances et en tout cas tu dois avoir confiance en toi et nous sommes tous là avec toi, il n'y a pas de mieux ou de moins bien il y en a assez des jugements sur telle ou telle façon d'être.

Courage !
Albertyne

« L'idéal devrait être de pouvoir aimer aussi bien une femme, qu'un homme, n'importe quel être humain, sans éprouver ni peur, ni contrainte, ni obligation », Simone de Beauvoir

Clara15

Re: Questions sur la bisexualité !

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Ajaja a écrit :La moustache n'est pas un caractère inhérent à l'homosexualité féminine ^^
Haha non, c'est juste que dans l'inconscient collectif, fille féminine = fille hétéro ;)
Léna a écrit :J'ai parlé de ma bisexualité à mes parents à 14 ans et même s'ils ne l'ont pas compris sur le coup, je ne le regrette pas.

Wow 14 ans! Et qu'est ce que tu veux dire par là, ils ont mal réagit ?

Répondre