Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Avatar du membre
Eleventh
Bikini
Bikini
Messages : 539
Enregistré le : il y a 8 ans
Orientation sexuelle : Queer
Âge : 42

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Eleventh » il y a 7 ans

Pour ma part biscuit, tant que les faits restent les mêmes (en gros tant qu'on ne rajoute pas une dose de "patriarcat" par dessus globalement), je n'aurais pas jugé l'histoire différemment. C'est une relation entre 2 personnes, point.
"Good men don't need rules. Today is not the day to find out why I have so many."

Avatar du membre
Chanterelle
Bioénergétique
Messages : 5580
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : Quest
Localisation : Sous-bois de moyenne montagne
Gender :
Âge : 52
Contact :

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Chanterelle » il y a 7 ans

Tu as sans doute raison, Biscuit, mais derrière une femme, il y a souvent un homme. En tant que parent, je me méfierais tout autant...

Je me pose pour ma part une autre question : j'ai une fille de 13 ans et passer 3 heures au téléphone jusqu'à pas d'heure, ça me ferait tilt.
Oui, nous sommes de vilains parents qui, de temps en temps jetons un oeil sur le relevé d'appels (durée, horaires).
Pour l'ordi aussi, il y a des heures d'utilisation, ce n'est pas en illimité, sauf week ends.
Car même si elle semble très mûre par plein d'aspects, elle reste au fond encore une petite fille bien ignorante.

Jean-René
Bikini
Bikini
Messages : 550
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 80

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Jean-René » il y a 7 ans

Je crois que l'aventure entre Jelly Fish et son amie illustre, de façon un peu dramatique, que le virtuel rend possible des relations que ne permet pas le réel.

Jelly Fish a, semble-t-il, exercé une fascination sur son amie, qui a conduit celle-ci à imaginer une relation qu'elle n'aurait jamais vécue dans le réel .Et son amie, lorsqu'elle a été confrontée à la possibilité de transformer le virtuel en réel, s'est proprement "réveillée" et a rompu, effrayée de ce qu'elle était en train de faire.

Le problème pour Jelly Fish est qu'elle, n'avait aucun interdit à enfreindre pour passer du virtuel au réel, et qu'elle a pris cette rupture en pleine figure.

Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 41

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par LudmiA » il y a 7 ans

Je suis d'accord avec Biscuit dans une certaine mesure : ça me rappelle cette histoire, récente, d'une prof de collège qui a violée une gamine après des mois de harcèlement "soft". Le viol féminin n'a pas été reconnu comme tel, et la presse - y compris féminine - a présenté l'attirance de cette adulte pour une fille de 12/13 ans comme une belle histoire d'amour impossible.
Au final si je me souviens bien, la prof s'en est sortie avec une petite amande à payer, et la gamine se sentait "coupable" de s'être laissée embarquée dans cette histoire de fascination qui était allée "trop loin".

S'il s'était agit d'un homme prof et d'une fille du même âge, ce prof aurait fait de la prison.

Pourtant, justement, j'ai connu à une époque un couple - 10 ans que ça durait - qui s'était formé de cette façon : une adulte, prof d'espagnol au collège avait été sauvagement draguée par son élève lesbienne, et quand cette dernière avait atteint la majorité sexuelle qui en France est à 15 ans, elle lui avait cédé. A noter que la prof en question était très jeune elle même, la petite vingtaine, c'était son premier boulot. Par la suite elles se sont installée ensemble et leur couple a donc duré des années, jusqu'à ce que leurs différences les séparent, puisque la jeune-fille, arrivée à la fac, s'est développée comme féministe militante politisée, alors que sa compagne plus âgée aspirait au calme et à la "normalité". Une histoire banale en somme, à partir d'un début un peu sulfureux.
Ce qu'il faudra en relever, et ce qui fait que je n'étais pas gênée moralement par leur relation, c'est que 1- la prof était jeune, 2- elle a attendu la majorité sexuelle de son élève pour céder à ses avances physiques même si leurs sentiments étaient sans équivoque, 3- elles se connaissaient "pour de vrai" et partageaient de nombreuses heures au quotidien, donc sans la déformation du virtuel.

Pour ma part, je ne pourrais pas m'imaginer avoir une aventure avec mes étudiants par exemple. Ils sont pourtant majeurs pour la plupart, mais je sais qu'ils sont encore en construction, et qu'ils me voient comme un référent, une grande sœur, un modèle à qui ils peuvent en toute sécurité confier leurs tracas et leurs peines. Une sorte de hiérarchie involontaire s'est mise en place entre ces jeunes et moi avec qui j'ai entre 14 et 18 ans d'écart. Même les plus matures d'entre eux. D'une part, je ne peux m'enlever de l'esprit que j'aurais pu être la mère de certains - une très jeune mère mais pourquoi pas - et d'autre part, j'ai conscience d'avoir un certain ascendant sur eux, tout simplement parce que j'ai VECU, et qu'eux, quelle que soit leur maturité et leur intelligence, sont encore au début de leur vie de jeune adultes.

En somme, c'est une affaire de respect de la part de l'ainé, l'adulte, à l'intention du jeune. Savoir que les sentiments ont beaux être magnifiques et sincères, il s'agit d'une vie qu'on peut risquer de briser d'un claquement de doigts alors qu'elle a à peine commencé.
On se situe là au delà des considérations de consentement, de majorité - sexuelle ou légale.
Il s'agit de la notion d'ascendant qu'à naturellement une personne qui a vue la vie, face à une personne qui la découvre.

Bref, quoi qu'il en soit, il semble qu'en définitive cette "ancienne forumeuse" ait pris conscience de ce que sa relation avec Jelly Fish impliquait, et que face à la réalité des choses elle ait fait machine arrière en coupant tout avant que la situation ne s'aggrave.
C'est malheureux, c'est sans doute un peu tard pour cela, et notre jeune amie en ressort brisée...

Mais toute peine de cœur finit par passer.
Alors Jelly Fish, je te le redis : courage. :fleur:
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh

Catla
Bikini
Bikini
Messages : 672
Enregistré le : il y a 9 ans
Orientation sexuelle : Bi-sounours
Âge : 42

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Catla » il y a 7 ans

Mon avis rejoins assez celui des 3 postes d'avant (Chanterelle et Jean-René et Ludmia), même si je n'ai pas d'enfants, la question des relations adultes /enfants-ado via internet est un sujet qui me concerne forcement, vu mon domaine d'activité.
Si j'ai un conseil à donner à Jelly Fish, tant qu'une relation est virtuelle, il ne faut rien en attendre de plus qu'une amitié virtuelle (surtout dans une relation ado/adulte beaucoup plus âgé que toi). Peut importe ce que te dis la personne, aussi sympa, bien intentionné et sincère qu'elle parait être. Tant que tu n'as pas rencontré la personne dans le réel, que tu n'as pas noué une vrai relation amicale dans le réel, tout peut disparaitre du jour au lendemain. Car justement par internet les gens sont bien planqués derrière leur écran (ou leur téléphone) et peuvent disparaitre d'un coup si ils s' aperçoivent qu'ils ont fait fausse route.
Ce n'est jamais agréable à vivre ce genre de situation, même pour un adulte, mais à mon avis pour un ado ça doit être encore moins évident à gérer. Certains adultes ne mesurent pas l'impact de leur actes sur des ado encore en construction et donc plus fragile que nous adultes, la maturité d'un ado ne le rend pas moins fragile à encaisser des situations difficiles.
Pour ma part il me serait aussi impossible d'imaginer avoir une relation avec une personne dont j'aurais l'âge d' être sa mère. Moi aussi j'ai eu l'occasion de me faire draguer par des élèves quand je travaillais en lycée et c'est à l'adulte de montrer les limites de la relation, surtout avec des ado encore loin de la majorité. Dans tout les cas, j'espère que tu va vite te remettre de cette histoire, que tu ira mieux :)

Avatar du membre
Desmodromique
BIcylindrée
Messages : 3323
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : Bi happy
Gender :
Âge : 46

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Desmodromique » il y a 7 ans

Je rejoins complètement les derniers avis exprimés.
Courage Jelly Fish, laisse le temps faire son ouvrage et soigner les plaies. :fleur:
No, I'm bisexual, you're confused.

spacy
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 134
Enregistré le : il y a 12 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : toulouse
Âge : 33

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par spacy » il y a 7 ans

Je rejoins les avis précédents.
En ce qui concerne les relations virtuelles, il vaut mieux ne pas s'emballer dans la mesure du possible, car tant qu'on n'a pas vu la personne, on croit la connaitre parfaitement suite aux heures de discussion devant un ordi/un téléphone alors qu'on tombe amoureux d'une image que l'on se fait de cette personne..
Pour avoir connu cela il y a quelques années, je peux te dire que j'ai été trés déçue de voir qu'on peut faire croire des sentiments et la possibilité de se rencontrer pour voir l'autre couper les ponts du jour au lendemain, sans regret.
Il faut apprendre de ce genre d'expérience, tourner la page,rencontrer quelqu'un de ton âge(comme ça pas de problème de détournement de mineur) et surtout une personne que tu vois dans la vie de tous les jours,pas juste par l'intermédiaire d'un ordi..

Personne ne mérite qu'on se mutile pour lui/elle.

Un jour tout ça ne sera que souvenir et tu seras heureuse en couple.
Le plus dur c'est les moments de maintenant.

Clara15

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Bonjour à tous,

@Chanterelle. Ma mère m'autorisait ces conversations tardives car nous étions en vacances. Et ne t'inquiètes pas, j'avais toujours droit à mon petit interrogatoire à la fin de chaque coup de fil :wink: (auquel je ne répondais pas car j'estime que ça me regarde et qu'elle ne s'autoriserait pas à faire ça si j'étais un adulte. C'est complètement déplacé. )
Chanterelle a écrit :elle reste au fond encore une petite fille bien ignorante.
Qu'est-ce qui faut pas lire, mais qu'est-ce que c'est que ce qualificatif. :secache:

Sinon vous avez raison. Pour l'instant m'occuper de moi et me reconstruire sans elle et surtout sans penser à ce que j'aurais pu vivre est la chose la plus judicieuse à faire. Aujourd'hui avec des potes on est allées dans le hammam de la Grande Mosquée de Paris, c'était génial. Je n'avais jamais mis les pieds là-bas et franchement... J'étais juste subjuguée par la beauté du lieu. Même dans le hammam c'est magnifique. En plus c'est réservé aux femmes. ;) C'était suuper relaxant, j'en suis ressortie vivifiée. Le plus important est de multiplier les sorties comme celle-là et de s'entourer des potes, c'est vrai. Oui, toujours en pensant aux cours :) Mais je n'ai pas de problème à ce niveau-là.
Mais bon, c'est dur sans elle. Aujourd'hui j'étais sensée passer la journée avec elle.

Par rapport à sa réaction, parce-que quand même j'y réfléchis beaucoup. Il y a deux possibilités.

-Si je remonte à ce qu'elle m'a dit en dernier, : "Je ne t'oublies pas. Pour moi, c'est tellement sérieux. Mais attendons pour le moment, on a toute la vie devant nous."
Si je comprend bien elle veut nous donner une chance parce-que d'après elle, là ce n'est pas possible. Le 27 Août prochain, j'ai la majorité sexuelle. Pour l'instant, je ne l'ai pas ! Donc même si je gueule devant tout le tribunal que j'étais 100% consentante, que je l'ai même OBLIGEE à le faire vous imaginez et bien ce serait elle qui serait condamnée ! (Prison plus 75 000 euros d'amende !)
Je comprend finalement sa réaction. Elle est capable d'attendre, de ne pas agir par passion.
J'en suis sûre que tout ça n'est pas terminé.
Qu'en pensez-vous ? Enfin ma question est un peu bête parce-qu'en fait, tout ce qu'on peut faire, ce sont des hypothèses. Personne n'est dans sa tête, mais par rapport à ce qu'elle m'a dit ?

Avatar du membre
Pierro stardust
Bikini
Bikini
Messages : 924
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : New-Bi
Localisation : picardie/normandie
Âge : 37

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Pierro stardust » il y a 7 ans

On en pense qu'il faudrait arrêter de se poser ces questions, tu ne pourras pas y répondre pour l'instant, juste les retourner dans ton esprit, ce qui ne manquera pas de te tourmenter davantage...
Les réponses viendront en temps utile (le 27 aout prochain sera une date importante, selon la configuration de saturne en gémaux, et ma boule de cristal :fou: )

Petite citation d'Immanuel Kant: "On mesure l'intelligence de l'esprit humain à la quantité d'incertitude qu'il peut supporter"
Vous avez 4 heures, les calculatrices sont interdites :P


:wink:
"On devrait traiter les affaires légères avec le plus grand sérieux, et les affaires sérieuses avec la plus grande légèreté."
Nabeshima Naoshige

Avatar du membre
Chanterelle
Bioénergétique
Messages : 5580
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : Quest
Localisation : Sous-bois de moyenne montagne
Gender :
Âge : 52
Contact :

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Chanterelle » il y a 7 ans

JellyFish a écrit :@Chanterelle. Ma mère m'autorisait ces conversations tardives car nous étions en vacances. Et ne t'inquiètes pas, j'avais toujours droit à mon petit interrogatoire à la fin de chaque coup de fil :wink: (auquel je ne répondais pas car j'estime que ça me regarde et qu'elle ne s'autoriserait pas à faire ça si j'étais un adulte. C'est complètement déplacé. )
Chanterelle a écrit :elle reste au fond encore une petite fille bien ignorante.
Qu'est-ce qui faut pas lire, mais qu'est-ce que c'est que ce qualificatif. :secache:
Quand je disais ignorante, je parlais de ma fille, bien sûr, pas de toi, hein. Très mure à certains points de vue, bluffante d'à propos souvent mais encore si immature (et c'est normal). J'aurais pu écrire "naïve", si tu préfères.
Tu as raison, je ne m'autoriserais rien de tout cela si elle était une adulte, seulement elle ne l'est pas et j'en suis encore responsable.

Avatar du membre
Eleventh
Bikini
Bikini
Messages : 539
Enregistré le : il y a 8 ans
Orientation sexuelle : Queer
Âge : 42

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Eleventh » il y a 7 ans

Moi perso ce que je pense de ce qu'elle a dit c'est cela n'a aucune importance.
L'important c'est de vivre et se construire sur des faits pas sur des théories fantasmées et surtout pas dans l'attente.
En l'état, l'affaire est close car tu ne peux même pas savoir qui tu seras dans 6 mois.
Aussi bien "plus tard", c'est toi qui sera passé à autre chose et ce sera très bien comme ça.

Pour le moment il n'y a rien, contente toi de cela et vis ta vie en restant attentive a ce qui viens à toi. Ce serait con de rater l'occasion d'être heureuse à attendre une histoire hypothétique basée sur de simple image.

Avance, vole, ne perds pas de temps. Profites avec tes potes, profites des rencontres que tu feras.

EDIT: en fait, avec du recul je me dis même que sa phrase est vraiment honteuse, car elle sème le trouble chez toi (et encore une fois elle ne semble pas te respecter), alors que si l'autre t'aime mais ne peut pas concrétiser cet amour pour une question d'âge (qui manifestement ne gène qu'elle) c'est à ELLE de t'attendre. En espérant que tu n'auras pas changé d'avis le moment venu. Or la discussion n'a même pas eu lieu et elle ne t'en laisse même pas la chance (parce que cela briserait trop son petit cœur? pauvre bichette, c'est elle l'adulte dans l'histoire.)
Vous pourriez attendre toutes les deux si vous en aviez discuté ensemble et pris la décision d'un commun accord, mais on ne prend pas une décision unilatérale qui met l'autre entre parenthèse (et encore moins sans savoir ce qu'il y a attendre et SI il y a quelque chose à attendre) pour son propre confort.
Il s'agit aussi d'assumer ses actes, ses paroles et ses sentiments... S'ils existent et si ces paroles n'étaient pas juste de la lâcheté.
"Good men don't need rules. Today is not the day to find out why I have so many."

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17240
Enregistré le : il y a 17 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 43

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Biscuit » il y a 7 ans

N'allons pas juger cette personne à travers le seul point de vue de Jelly Fish.
Je ne défends ni l'une ni l'autre, mais on n'a le point de vue que de l'une et je trouve qu'on se permet un peu trop de juger l'autre. Un peu de recul et de mesure serait bienvenu.
Biscuit

Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 41

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par LudmiA » il y a 7 ans

On ne juge pas, Biscuit, mais il est tout de même, objectivement, question d'une femme de 32 ans qui parle d'amour à une jeune-fille de 14 ans, puis s'en va sans laisser de traces, sans s'expliquer, quitte à tout briser sur son passage.
Quelle que soit la façon dont on tourne ces faits, ça reste quelque chose de dur à avaler, de douloureux, quelque chose qui m’horrifierait si c'était arrivé à une jeune personne de mon entourage, et donc oui, je préfère mon concentrer sur le bien-être de Jelly Fish.

Enfin, justement, pour te répondre Jelly Fish : je crois qu'il vaut mieux ne pas l'attendre à partir de promesses qui depuis ont pu être rompues, de même qu'elle a coupé tous les ponts soudainement.
Qui te dit que dans 6 mois, ce n'est pas toi qui sera passée à autre chose?
Qui te dit que tu n'auras pas une nouvelle copine?
Et elle, penses-tu qu'elle aura arrêté de vivre pendant ces 6 mois?
Qui te dit qu'elle, n'aura pas trouvé quelqu'un d'autre?
Qui te dit qu'elle sera toujours en France?
On n'en sait rien!
Et j'ajoute que, ne vous étant jamais rencontrées en vrai, vos liens quoique très forts, risque de l'être beaucoup moins face à de nouvelles rencontres plus concrètes...

On ne bâti pas son avenir sur des chimères, on ne vit pas sur des promesses. Seul les faits, les actes comptent.
Pour l'instant, les faits, c'est qu'elle est partie. Et que toi tu restes, et que tu dois survivre avec ta peine, apprendre à tourner la page, sourire à nouveau, vivre.
Je le redis, je te souhaite de trouver le bonheur au plus vite, un bonheur qui est en toi et pas lié à tes relations affectives.
:dmb:
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh

Avatar du membre
Eleventh
Bikini
Bikini
Messages : 539
Enregistré le : il y a 8 ans
Orientation sexuelle : Queer
Âge : 42

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Eleventh » il y a 7 ans

Biscuit a écrit :N'allons pas juger cette personne à travers le seul point de vue de Jelly Fish.
Je ne défends ni l'une ni l'autre, mais on n'a le point de vue que de l'une et je trouve qu'on se permet un peu trop de juger l'autre. Un peu de recul et de mesure serait bienvenu.
Je réponds aux questions de Jelly Fish, et notamment concernant cette phrase. Si la phrase est vraie, mon jugement reste le même pour toutes les situations: on a pas le droit de faire/dire quelque chose qui pourrait entraver la liberté (ici sous entendre qu'il faut attendre) de quelqu'un sans lui donner une raison, ni attendre son accord.
Rien, absolument rien, n'empêchait à la personne de donner ses raisons et d'ne discuter avec Jelly Fish. De dire la vérité aussi horrible (ou stupidité, ou dommage suivant les cas) qu'elle soit.

Et c'est là justement qu'il est bon d'être objectif comme tu dis, on a d'un coté une adulte, aussi immature soit elle, et une adolescente, aussi mature soit elle. Et lorsqu'un adulte fricote avec une adolescente, quelque soit la situation, il se doit d'assumer ses actes et les risques que cela encourt. Car un adolescent quelque soit sa maturité, est une personne en construction. Je ne dis pas qu'à 32 ans on est forcément totalement accompli (à 35 je suis moi meme totalement en construction), mais il s'agit dans ce cas de choisir ses jeux et surtout d'assumer ses erreurs.

Les actes ont des conséquences, et un adulte se doit de les assumer (a moins qu'il n'en soit pas maitre, mais dans ce cas... c'est quelqu'un de dangereux) bien plus qu'un adolescent, et encore plus face à un adolescent à qui il a donné de l'espoir aussi virtuel soit il.

Quant au fait de n'avoir que le point de vue de Jelly Fish, oui c'est vrai... pourquoi?

De plus je ne défends pas non plus Jelly Fish à qui je ne cesse de dire qu'il faut laisser tomber et passer à autre chose et que cette histoire qui n'est que du vent. Je le fais avec diplomatie, mais cela ne m'empêche pas d'avoir mon propre jugement sur l'histoire. J'ai gardé pour moi ce jugement, justement parce que cela pourrait sembler déplacé avec le peu d'éléments dont on dispose et ceux que l'on déduit. Je peux le donner en MP si quelqu'un le souhaite.

Pour le reste ce n'est qu'une analyse objective des éléments que l'on a. Et surtout j'essaie de limiter les dégâts chez quelqu'un qui est en pleine construction et qui a besoin de rebondir, a un age ou c'est très important de garder cette capacité à avancer.
D'autant plus qu'en face, je le répète, objectivement, il y a de toute façon quelqu'un qui n'assume ni ce qu'elle a fait, ni ce qu'elle devrait faire.
"Good men don't need rules. Today is not the day to find out why I have so many."

Clara15

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Clara15 » il y a 7 ans

@Chanterelle, désolée je suis confuse, j'ai cru que tu parlais de moi :oops:
Je ne me permeterais absolument pas de juger quelqu'un que je ne connais pas.

Saches Biscuit que j'ai attaché beaucoup d'importance à raconter les faits de façon neutre, pour ainsi avoir les conseils les plus appropriés. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de signifier le fait que je n'irais pas inventer des phrases, elles sont tirées de ses propres textos !

De toute façon je pense que que ce soit à 32, 35, 60 ou 14 ans nous sommes toujours en construction. Il serait stupide de penser qu'un beau jour, tout serait figé. Ce serait triste ! Je pense que nous changeons tous les jours. Donc si on suit ce raisonnement, il n'y a pas à dire qu'il y a un déséquilibre parce-qu'une des deux est construite et l'autre en construction. Evidemment, cette femme en savait un peu plus que moi sur la vie car elle avait vécu beaucoup plus de choses, mais tout être humain est en construction. Nous aurions évolué ensembles.

Mes profs ont déjà remarqué quelque chose. Aujourd'hui, sous un coup de fatigue et d'énervement j'ai poussé à bout ma prof d'art plastique, à un point qu'elle m'a virée. Je n'ai absolument jamais eu de problème avec un prof. Pas l'ombre d'un. Et sûrement pas avec mes profs d'art ! Je suis passionnée par l'art, j'aimerais être conservatrice plus tard ma prof et moi avions de bonnes relations avant. Elle aimait bien ce que je disais sur l'importance de l'art dans la société actuelle. Elle m'a même dit qu'elle aimait bien mon style vestimentaire, que j'avais l'air "indépendante" ! :)
Bref tout ça pour vous dire que je n'avais aucun problème avec elle, bien au contraire. Mais je ne sais pas ce qu'il m'a pris, j'ai cherché à avoir raison, alors que j'avais tord, sur un truc débile. Ca ne me ressemble pas. Je suis sortie de cours en claquant la porte et je me suis faîte incendiée par la CPE. Elle disait qu'elle ne s'attendait pas à un tel comportement venant de moi blablabla. Coup de fil à ma mère.

Je suis partie voir ma prof et on a eu une longue discussion. Je lui ai dit "Je tenais à m'excuser parce-que vraiment, ce comportement, c'est pas moi. Je ne sais pas ce qu'il m'a pris. Je me suis comportée comme une fille de banlieue et j'en suis désolée."
Au début elle n'a pas accepté mes excuses. Mais il faut dire qu'elle est vraiment très à cheval sur la discipline et j'avoue que là, j'avais dépassé les bornes.
Au fil du débat elle s'est radoucie et a finalement accepté mes excuses. Elle a mis sur mon carnet "Votre fille est venue s'excuser sincèrement. Excuses acceptées."
Purée. :ouf:
Après on a recommencé à parler art et des sujets qu'elle donnait et elle a fini par un "Vous êtes vraiment particulière." Mais avec un sourire en coin.

Mais même après réflexion je ne sais vraiment pas ce qu'il m'a pris.

Bon. En revenant sur le sujet initial, je ne pense pas que cette histoire soit "du vent". Je pense juste que, je l'ai remarqué au fil de la relation, elle est très, très sensible psychologiquement et elle veut tout le temps se rassurer, demander à autrui son avis, toujours toujours toujours. Mais faut dire aussi qu'elle en a pris plein la gueule auparavant. Donc je comprend qu'elle soit aussi sensible. Que ce soit même en positif, ou négatif, ses réactions étaient toujours très passionnelles, mais en même temps elle était tout le contraire de quelqu'un de spontané. Elle voulait tout le temps que les choses soit "carrées, réglées, ok." Et surtout elle ne sait pas réfléchir toute seule. Elle se renseignait tout le temps auprès de son psychanaliste. Elle avait toujours besoin de soutien. Voilà ce qui a causé notre perte. Quelqu'un a dû la faire flipper. Je doute qu'elle ait le courage de revenir un jour...

Ouais, vous avez raison. Vaut mieux se concentrer sur autre chose, pour l'instant. Et éviter ce genre de réactions éxessives ;)
Sérieusement, je ne sais pas d'où cette colère venait. Je m'en veut d'avoir mis ma prof dans un état pareil.

Merci des messages de soutien LudmiA, et à tous d'ailleurs :dmb:
Merci beaucoup de m'apporter des conseils, qui me font beaucoup avancer :)

à suivre...

Répondre