Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Clara15

Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Clara15 » il y a 7 ans

Bonjour à tous.

Voilà, j'ai de gros problèmes en ce moment, et celui que je suis sur le point de vous expliquer me gâche la vie et me ronge un peu plus chaque jours. Je n'en peux plus. Je ne sais plus quoi faire, quand le faire, je ne sais plus...

Quand je me suis inscrite sur ce forum, c'était vraiment pour discuter. Jamais je n'aurais pensé vivre quelque chose par le biais d'Internet. De toute façon, je n'aime pas ça. Je trouve qu'après, les échanges sont forcés, c'est lourd, il n'y a pas d'effet de surprise, etc. Mais là, ça m'est complètement tombée dessus, je ne cherchais pas.
Ce qui me pousse à vous en parler aujourd'hui c'est que j'ai remarqué qu'elle avait recement supprimé son compte. Elle ne pourra donc pas le voir. C'est pas super correct de tout balancer comme ça, je le conçois. Mais si vous saviez à quel point elle aussi me manque de respect en ce moment... En plus je ne peux en parler à personne et je n'ai plus de ressources. Je ne sais plus quoi faire. Donc je fais le choix de tout raconter ici. Comment les choses se sont déroulées, comment elles ont évoluées, etc. Alors.

Elle répondait souvent à mes posts et j'aimais beaucoup la façon dont elle s'exprimait. J'aimais beaucoup ses conseils, elle était très intelligente. Elle me conseillait tout le temps et j'avais vraiment l'impression, à chaque fois, que c'était ce qu'il fallait faire. Je trouvais qu'elle parlait vraiment bien, et je pensais même que cette femme était une version de moi, avec 18 ans en plus. A chaque fois que je postait quelque chose, je priai pour que ce soit elle qui réponde. On avait beaucoup de choses en communs. Avec le temps, je l'ai beaucoup appréciée. Et puis une fois, j'ai posté un message un peu triste, où j'évoquais la fugue. C'est là qu'elle a commencé à me parler par MP. On était devenues vraiment très proches à partir de ce moment là. Il ne se passait pas un jour sans qu'on s'écrive, on le faisait même plusieurs fois par jour. On se donnait des surnoms mimis, et je lui confiait tout sur moi. Ce que je n'aurait confié à personne. Et elle était toujours là pour m'écouter. On parlait de tout et de rien, de nos problèmes, notre vie de tous les jours, ce qu'il nous arrivait, des gens qu'on trouvait attirants, de musique, de sport, de trucs un peu plus sérieux... Mais c'était pas bateau. Toujours intéressant. On était jamais en panne de sujet de conversation et j'adorais discuter avec elle. Je me rendais compte qu'elle comptais beaucoup pour moi. Elle aussi disait qu'elle m'adorait. Elle a des cousines de mon âge qu'elle considère comme des soeurs, et elle m'a dit qu'elle me considérait comme l'une d'elles. Au fil du temps, je me suis rendue compte que j'étais attirée par elle. Alors qu'avant, je me disais que l'amour par internet n'était pas vraiment de l'amour. Tu ne peux pas voir la personne, voir son sourire, voir la façon dont elle se comporte, son regard, sa façon réelle de s'exprimer... Il n'y a pas beaucoup de sensations. Mais avec elle c'était différent. Même sans ça, je me sentais attirée par elle. Je trouvais ça amusant, je tripais pour elle à son insu, souvent je lui disais de faire vraiment gaffe :mrgreen: Je lui envoyait des signaux et après, quand on a été ensembles elle m'a dit que des fois elle trouvait ce que je disais quand même audacieux et qu'elle n'avais pas "rien" senti. Oups, je vous ai déjà dévoilé la suite des evenements, bon pas grave :cheesy: A la fin de chaques messages elle me disait "Je pense à toi."
Au bout d'un moment j'ai plus supporté la situation et, en grande extravertie, je lui ai tout avoué. Je pensais trop à elle. J'étais amoureuse d'elle. Vraiment. Je lui ai fait une très jolie déclaration que j'avais mis plusieurs jours à taper et j'avais vraiment peur de tout foutre en l'air. Qu'elle soit trop gênée, qu'elle coupe contact... Mais je me suis raisonnée en me disant qu'elle ne ferait jamais ça. Je l'a connaissait trop bien. (Enfin, je croyais.) Je lui ai parlé de mes doutes dans la déclaration et m'a dit, je cite "Et de toute manière, fuir n'est pas ma tasse de thé dans la vie." (Mytho.) Elle a eu une réaction très positive dans laquelle elle me disait que rien n'était foutu en l'air, qu'elle était très agréablement surprise par ma déclaration, disait que "ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait lire de telles choses."
Elle m'a proposé qu'on s'appelle au tel. J'appréhendais un peu la chose. Mais je me suis dit qu'après tous ce qu'on s'était dit, ce n'était pas possible d'être mal à l'aise. On se connaissait trop bien. Je ne me suis pas trompée. J'ai bien aimée la conversation. Enfin au début je n'aimait pas tellement sa voix mais j'ai appris à m'y faire et au final, je l'ai bien aimée. Surtout quand elle parlait bas et qu'elle expirait. Elle en revanche elle aimait beaucoup ma voix et me le disait souvent, ainsi que mon rire. Je lui plaisait de plus en plus et elle me le disait. Nos conversation furent de plus en plus longues. Généralement de 20h45 à 23h30. Ma mère refusait que je téléphone plus tard et on ne coupait pas avant. Enfin à part après quand j'ai dû me coucher plus tôt, etc. On parlait tellement, et je ne voyais pas le temps passer. Elle me disait que je lui faisait de l'effet et j'en était ravie car c'était réciproque. (Papillons.) Au bout d'un moment elle m'a dit. "Ecoutes, je crois que je t'aime. Je suis très amoureuse et ça fais longtemps que je n'ai pas ressenti ça pour quiconque. J'ai tout le temps envie de t'appeler." J'ai juste été comblée. J'avais une copine et ça ne la dérangeait pas que je la garde. Elle savait que c'était important pour moi d'avoir quelqu'un proche de moi physiquement. Et puis c'était mon premier amour. Bref voilà. Au bout d'un moment elle a décidé qu'il fallait qu'on se voit (Enfin on y pensait même quand on était confidentes mais il s'agissait de fixer les dates.) Elle allait monter sur Paris le 3 et le 17 Mai. On été toutes les deux hyper hyper pressée. Elle me disait tout le temps qu'elle était pressée de me voir et qu'elle était sûre que j'étais jolie. Je faisais un régime pour elle parce-que depuis que j'ai arrêté de hockey c'est un peu moumou. ^^ Rien de bien méchant mais voilà, je préférait plutôt ne pas l'avoir. En clair j'étais juste aaaarchi excitée. Peut-être que j'allais DORMIR (jamais le premier soir pour moi) avec elle dans l'appart qu'une cousine lui prêtais pour la nuit. Mais là il aurait fallu mentir à ma mère et je ne voulait pas l'obliger à faire ça si elle ne le voulait pas.
Pendant ce temps là quand on a vu que c'était du sérieux entre nous, des questions émergèrent. N'allais-je pas lui faire perdre du temps si elle voulait des enfants ? Elle m'a beaucoup rassurée par rapport à ça. Apparemment, ce n'était pas un problème.
N'allait-elle pas au bout d'un moment ressentir l'écart d'âge ? Elle me répondait négativement. Elle ne le ressentait pas. Pour elle, j'étais "déjà une femme" et elle ne pensait pas que ça pourrait changer. Et enfin la dernière, celle qui causa notre perte :
Ne faisait-elle pas du détournement de mineur ?
Elle était HYPER ANGOISSEE par rapport à ça. Le mot est faible, je vous jure. Elle avait une peur bleue d'écoper un jour d'une quelconque peine. Elle se renseignait tout le temps auprès de son psychanaliste et avait même contacté un avocat spécialisé.
C'est là qu'elle a appris qu'elle risquait la prison. Coup de pression. Nos discussions furent bateau pendant 1-2 jours. En plus, elle a apparemment un taf assez stressant ce qui n'améliorait pas la situation. Je l'a voyait commplètement croulante sous l'angoisse. Je ne cessais de la rassurer mais ce n'était pas évident car entre temps j'avais subi quelque chose d'assez traumatisant. (Je me suis fait battre par mon frère.) Donc je lui disait que ce n'était pas entièrement de sa faute si en ce moment nos discussions étaient assez bateau. (Elle s'en voulait.)
Le lendemain, appel à 16h.
Elle m'informe qu'elle ne montera pas à Paris ni le 3 ni le 17. Sur le coup, je n'en ai pas cru mes oreilles. Je ne su comment réagir. J'étais morte de tristesse, de regret, j'étais en colère et je lui en voulait. je pensais que c'était de sa faute. Qu'elle paranoïais pour rien. je me suis dit que je ne pouvais pas vivre une relation comme ça. A moitié en train de se dire que nous sommes des hors-la-loi. Plus on s'aime, plus on risque une condamnation. Mais je vais vous dire. QUI nous aurait cramées si on fermait toutes les deux nos bouches ?
Donc j'ai raccroché. Je lui ai dit "Adieu" par sms. Elle a essayé de me rappeler. Puis je lui ai envoyé des messages méchants, lui disant que c'était de sa faute, ect. Elle m'a dit, "Je ne t'oublies pas. Pour moi, c'est tellement sérieux. Mais attendons pour le moment."
J'ai juste pété une durite. Je l'ai insulté de garce, je lui ai dit qu'elle était conne, je lui ai dit maintenant tu m'oublies.
Je n'en pensait pas un traître mot. C'était sous le coup de la rage. Elle m'a alors menti :
"Je ne ressentais que de l'amitié à ton égard. Crois bien que je suis désolée mais je crois effectivement qu'il faille cesser toute conversations."
Grosse crampe à l'estomac. Tout d'un coup. Mon visage était livide. Je l'ai rappelée 56 fois, en vain. Elle ne répondais plus.
Je ne savais pas comment réagir. J'ai pris une lame de rasoir et je me suis coupée avec. Je lui ai dit que si elle ne me rappellais pas sur le champs j'allais tout de suite prendre un couteau et aller plus loin. Elle m'a dit. "Ne fais pas de bêtises. On ne perd pas contact car je ne peux pas perdre contact avec toi. Nous avons toute la vie devant nous. Je dois aller travailler." Ce fut son dernier message. Depuis, plus rien. C'est quoi son plan ? Réapparaître le jour de mes 18 ans ? C'est die. Bref, je suis complètement désespérée et je n'arrive PAS à comprendre sa réaction. Je me coupe tous les jours avec cette lame. Je suis tellement malheureuse... Je ne sais pas. Regardez ce que je lui ai envoyé dernièrement.
Je voulais tellement que tu regardes jusqu'au fond de mes yeux clairs. Une lueur serait apparue et je n'aurais même pas eu besoin de te dire que je t'aime. Tu l'aurais su. Tu aurais senti mon parfum à la vanille et je t'aurais mis ma main aujourd'hui ensanglantée dans tes doux cheveux châtains. Je t'aurais montré ce qu'étais le v (C'est un délire qu'on avait je l'ai un tout petit peu et je n'ai jamais réeussi à lui faire comprendre ce que c'était.) tu aurais ri parce-qu'en fait, tu savais parfaitement ce que c'était. C'était juste moi qui m'exprimais mal. Nous aurions déambulé en paix dans dans l'expo puis éclaté de bide au sushi. Tu m'aurais raconté des blagues pourries et j'aurais ri en disant "Mais n'importe quoi !" et tu m'aurais répondu "Oui, n'importe quoi." A l'heure on on aurait dû se quitter tu m'aurais prise dans tes bras. Tu aurais senti ma poitrine contre la tienne et tes mains courir sur ma chute de mains, qui auront remonté jusqu'au dessus de mon dos. Mon souffle serait alors devenu chaud. Tu l'aurais senti contre ton épaule. Tu aurais aussi senti aussi proche que jamais mon odeur de vanille. Et puis quand mon étreinte se serais désserrée j'aurais à mon tour regardé dans tes yeux noisettes et je t'aurais dit, avec cette voix que tu aimes tant, "Au 17 Mai."
Et tu m'aurais souri.

Et des fois, je suis en colère et je lui envoie ça.

Tu n'es rien qu'une garce, *******. Partir sans donner de nouvelles, en laissant les gens souffrir tout ça pour sauver ta tronche de quelque chose que l'on ne risquait pas si on fermait nos bouches... C'est un comportement de grosse merde. Avec tous les textos que je t'ai envoyé, tu ne daignes pas répondre... Au revoir. Je ne te pardonnerai jamais de tout ce que tu fait. Je vis les pires jours de ma vie. Tu es pire que tous les connards que j'ai pu rencontrer? Tu crois que tu pourras réapparaître quand tu veux ? Le jour de ma majorité ? Mais je ne serais plus là.
Surtout, fuir comme une voleuse comme ça, sans avoir les couilles d'affronter la situation, je trouve ça petit.
Je te dis adieu et te souhaite bonne continuation.

Voilà. Et elle ne répond rien. Que ce soit des belles choses ou des insultes. Je ne sais pas quoi faire. Elle m'avais dit "Je me vois avec toi. Et pas 6 mois. Je me VOIS avec toi. Je rencontrerais ta mère pour lui expliquer la situation, ne t'inquiètes pas. Je sais que je t'aime."
A la fin de nos conversations elle rappelais souvent pour me dire "JE T'AAAAIME."
Ce n'était pas une histoire d'amitié comme elle a pu le prétendre.
Qu'en pensez vous ? C'est une situation horrible, être condamné au silence. Je vis très mal cette situation, j'en souffre. Que dois-je faire à votre avis ?

Merci d'avoir lu ce gros pavé.
Peace

Jean-René
Bikini
Bikini
Messages : 550
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : bisexuel
Âge : 80

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Jean-René » il y a 7 ans

Merci, Jelly Fish, de nous avoir fait l'honneur de ces confidences.

D'autres plus jeunes que moi et, surtout, des femmes du site sauront mieux te parler que je ne le ferais.

Je crois, pour ma part, que ton "amie" a voulu te protéger.

Avatar du membre
Desmodromique
BIcylindrée
Messages : 3323
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : Bi happy
Gender :
Âge : 46

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Desmodromique » il y a 7 ans

Ouhla... Difficile de structurer mes pensées face à tout ça.

Quelques idées en vrac :

- par le biais d'internet, on peut découvrir quelqu'un de façon assez sincère et profonde, je n'en doute pas. Mais il ne faut pas perdre de vue que cela reste un terrain "truqué" : la distance et l'absence physique sont des moteurs pour la machine à fantasmes. Parce qu'on l'aime / apprécie, on se fait une certaine idée de l'autre et les papillons s'agitent en tout sens...
Je trouve qu'il est d'une grande imprudence de se faire de grandes déclarations et, a fortiori, d'envisager une vie ensemble (vous parliez déjà d'enfants !), sans s'être même rencontré une première fois. On ne bâtit pas une vie sur un fantasme, une idée qu'on se fait de l'autre.
S'aimer à distance est quelque chose de très piégeux : on ne se connaît pas au quotidien, on s'imagine seulement. Et bien sûr on prête à l'autre toutes les qualités qu'on voudrait y trouver. Ca, plus l'effet nouveauté : la machine a s'emballer tourne à plein régime... et c'est la porte ouverte à toutes les bêtises, et la première d'entre toutes : la précipitation.

- ce qui a pu se passer, je pense, c'est que ton amie a été prise de court par la qualité de votre relation et s'est donc jetée dans cette histoire... avec précipitation. L'amour rend aveugle. :wink:
Elle a fini par percuter votre différence d'âge, et cela lui a sans doute fait prendre un peu de recul, nécessaire à mon sens, sur ce qui était en train de se passer. Outre les possibles et très graves répercussions judiciaires, elle a peut-être pris la mesure de l'emballement dans lequel vous avez vécu ces dernières semaines / derniers mois, et a jugé plus sain de mettre le hola, non seulement pour elle mais aussi pour TOI (je rejoins l'avis de Jean-René) : nous avons tous ici été étonnés par la maturité dont tu as fait preuve dans tes démarches, tes réflexions, ta façon d'écrire. Mais, si tu me permets de te dire ceci avec tout le respect que j'ai pour toi, il te reste encore beaucoup à apprendre, à comprendre, et ton jeune âge favorise davantage les réactions immédiates et extrêmes (en bien ou en mal), que les actions posées et mesurées.
Sur ce coup, ton amie a peut-être singulièrement manqué de cette pondération, dans un premier temps. Il faut dire qu'il est souvent difficile de garder les idées claires quand on a des papillons plein le ventre. :wink: Mais je pense qu'à présent elle doit avoir le sentiment que tout ceci était sans doute précipité et qu'envisager une relation solide et durable avec quelqu'un de si jeune était à tout le moins maladroit. Ca ne veut pas dire qu'elle ne t'aime plus ou qu'elle se fout de toi. Ca veut dire qu'elle ne te considère pas comme un caprice, une relation kleenex dont elle pourra profiter avant de la jeter à la poubelle. Cela veut surtout dire qu'elle te respecte - à ton corps défendant.
Parce qu'elle t'aime, elle veut vous donner le temps : toi de "grandir" et faire tes expériences, qui détermineront sans doute dans le temps si oui ou non votre amour a une quelconque chance d'avenir, si ce n'est pas juste un feu de paille. Elle, de se trouver dans une situation plus saine vis-à-vis de toi, car elle a sans doute conscience que tu es encore "en construction", et donc influençable, et qu'elle n'a aucun droit à risquer d'exercer une telle influence - consciemment ou non.
Ce n'est pas pour rien qu'on juge qu'en deçà d'un certain âge, il n'est pas permis de vivre une relation "amoureuse" avec un adulte : ce n'est pas une question de rapports sexuels, c'est une question de rapport d'influence, même involontaire, entre un individu en construction et un individu déjà construit.

- PERSONNE, et je dis bien PERSONNE, ne mérite qu'on se mutile (ou pire) pour elle. La vie est bien trop précieuse et la tienne est largement devant toi. Tu as une petite amie et vous vous aimez, n'est-ce pas ? Peux-tu lui parler de ta douleur ? Y a-t-il des amis de confiance à qui tu peux parler de tout ça, hors de ce forum ? Tu dois arrêter tout de suite de te faire du mal et remplacer le geste par la parole. Replace les choses en perspective : même si cela te semble pour l'instant impossible ou improbable, un jour tu aimeras quelqu'un d'autre et tu seras heureuse d'être toujours en vie pour connaître ça. :)
Tout ce que tu fais en te mutilant ou en menaçant de te tuer, c'est de rendre ton amie et toi-même encore plus malheureuses que vous ne l'êtes déjà, elle parce qu'elle est impuissante à faire quoi que ce soit pour t'aider, toi parce que tu te bousilles la vie. Et au final ça ne sert à rien, ne changera rien à votre situation. On n'obtient pas le bonheur sous la menace, Jelly Fish... Ce que tu veux de ton amie, elle ne peut vraiment pas te le donner pour le moment. Quand le temps aura passé, que tu auras engrangé un peu plus de compréhension des choses, là votre amour pourra s'épanouir - si tu penses toujours que c'est elle que tu aimes.
No, I'm bisexual, you're confused.

Avatar du membre
Duendecilla
Biscotte
Biscotte
Messages : 354
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : Définitivement Bi
Localisation : Pas très loin d'Oscar Wilde...
Âge : 42

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Duendecilla » il y a 7 ans

Desmo, je n'aurais pas trouvé de meilleurs mots

Avatar du membre
Pierro stardust
Bikini
Bikini
Messages : 924
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : New-Bi
Localisation : picardie/normandie
Âge : 37

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Pierro stardust » il y a 7 ans

Desmo a trouvé les mots mieux que personne, effectivement...

Donc écoute ses sages paroles, et surtout efforce toi de les mettre en pratique :wink:

"L'amour est enfant de bohème et n'a jamais, jamais connu de loi...etc"

Je sais combien cela peut tourmenter l'âme, alors ne te focalise pas là dessus, COURAGE, Jellyfish :fleur:
"On devrait traiter les affaires légères avec le plus grand sérieux, et les affaires sérieuses avec la plus grande légèreté."
Nabeshima Naoshige

Clara15

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Clara15 » il y a 7 ans

/!\ Je me suis trompée dans la chronologie des faits : elle avait reçu un texto particulièrement sec et stressant de la part de sa cousine juriste, et c'est là que nos conversations furent bateau pendant 2-3 jours. Dès qu'elle a su qu'elle risquait la prison, elle a coupé les ponts.

Merci d'avoir répondu. Que voulez-vous dire par "me protéger ?" Je pense qu'elle a voulu se protéger elle-même d'abord. Moi, je ne risque rien judiciairement parlant. Et même en dehors de ça, que risquais-je dans la relation ou autre ? Je savais que je l'aimais. J'ai beau retourner la chose dans tous les sens, me mettre à sa place etc, je ne comprend définitivement pas sa réaction. A sa place, j'aurais tout expliqué très clairement. Je ne me serais pas barrée comme ça en fuyant la conversation et en laissant l'autre souffrir. (Elle a changé son adresse email et supprimé son compte sur le forum. Je parie qu'elle projette de changer son numéro de tel. Avec ça si elle ne veut pas perdre contact...)

Je me suis mal exprimée. on ne parlait pas du tout d'enfants ! Je lui disais justement que si ELLE voulait des enfants, j'allais lui faire perdre du temps dans la vie. Elle avait 32 ans, c'est l'âge par excellence où on devient maman, alors je me disais peut-être qu'à la fin de la relation elle ce serait dit "Elle m'a fait perdre un temps précieux. Maintenant, à cet âge là c'est un peu tard pour devenir maman." J'ai exprimé mes craintes par rapport à ça et elle m'a rassurée en me disant que si elle en veut à 40, elle en fera à 40. Si elle en veut à 45, elle en fera à 45. Elle n'était pas en train de se dire "J'ai 32 balais il me faut à tout prix devenir maman."

J'ai cassé avec ma copine car à chaque fois que je faisais quelque chose avec elle j'avais l'impression de ne pas respecter l'autre femme, j'avais des remords profonds et la situation devenait intolérable. J'avais en plus de plus en plus de mal à aimer deux personnes en même temps et cette femme devenait plus importante pour moi que ma copine. Je lui ai fait beaucoup de mal en cassant malgré mes mots pesés. Tout ça n'est qu'une regrettable erreur. Je regrette cette démarche. Mais ce n'était pas une démarche spontanée. J'avais réellement de plus en plus de mal à être doublement amoureuse. Elle essaye de me recontacter tous les jours mais revenir vers elle parce-que c'est fini avec l'autre femme serait du payage de tête pur et simple, en restant polie. C'est pour cela que, même si j'en ai envie je ne reviens pas vers elle parce-que ça fait vraiment kleenex. Mais il y a un moment où je vais craquer. Elle le veut vraiment, je lui ai fait mal en faisant ça. Mais contrairement à elle je lui offre des réponses. Je ne suis pas allée la voir en lui disant "Au revoir. Je ne t'aime plus.'' Je lui ai expliqué toute la situation en lui disant que c'était vraiment compliqué pour moi. Je lui ai proposé qu'on reste amies mais elle n'a pas voulu car je l'aurait "perturbée" et elle en aurait souffert.C'aurait été pareil pour moi. Mais je me disais que si j'en avait envie j'aurait aimé que l'on me le propose. Donc voilà. On verra.

Non. C'était vraiment sérieux entre nous et la différence d'âge ne posait pas de problème. Je vous copie colle le tout dernier message qu'elle m'a envoyé sans modifier la moindre virgule.
 ! Modération
Edit : désolé, mais publier sur un forum public une correspondance privée dont tu n'es pas l'auteure, ça ne se fait pas. J'ai donc effacé cette partie.

Pour en arriver là ? Changer son adresse ? Suprimer son compte ? Non je pense que notre amour était sincère. C'est juste qu'elle a pris peur à cause des problèmes juridiques que ça pourrait engendrer. Elle voulait s'auto-protéger avant tout.
Combien de temps va-t-il falloir attendre pour avoir un signe de vie ? Quelle vache, comment peut-elle faire ça ? Me laisser souffrir et poireauter dans la question, comme ça ? C'était la pire des décisions qu'elle pouvait prendre. Je ne pensais pas qu'elle était capables de telles horreurs, je pensais la connaître. Si vous saviez qui c'était vous même vous seriez surpris.

"On ne bâtit pas une vie sur un fantasme, une idée qu'on se fait de l'autre.
S'aimer à distance est quelque chose de très piégeux : on ne se connaît pas au quotidien, on s'imagine seulement."

Ca, c'est très vrai. Mais on communiquait énormément. Ce qui faisait que l'on ne se prêtais pas de qualité. Je n'étais pas en train d'imaginer comment elle aurait pu être au quotidien. Je l'avais devant moi. Il y avait une femme devant moi avec qui j'échangeais tous les jours, et ça me suffisait. Non, on savais qu'on se plaisait. Elle me disait de ne pas changer, qu'elle aimait ma personnalité et mes façons. Elle appréciait beaucoup parler avec moi.
Je ne sais pas quoi faire.

Avatar du membre
Pierro stardust
Bikini
Bikini
Messages : 924
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : New-Bi
Localisation : picardie/normandie
Âge : 37

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Pierro stardust » il y a 7 ans

Jelly Fish a écrit :Je ne sais pas quoi faire.
C'est très probablement qu'il n'y a rien de plus à faire, juste oublier cette histoire pour l'instant, et se concentrer sur autre chose qui sera plus constructif et moins destructeur pour toi :dmb:
"On devrait traiter les affaires légères avec le plus grand sérieux, et les affaires sérieuses avec la plus grande légèreté."
Nabeshima Naoshige

Avatar du membre
xender
espèce protégée
espèce protégée
Messages : 3462
Enregistré le : il y a 16 ans
Orientation sexuelle : bi je crois
Localisation : Grenoble
Gender :
Âge : 61

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par xender » il y a 7 ans

Je pense comme Pierrot qu'il faut oublier cette histoire pour l'instant.

Pour elle, couper les ponts de façon absolue est peut être une façon de préserver les bons moments que vous avez vécus, en évitant de faire trainer une situation qui vous ferait mal à toutes les deux pendants des mois. Lorsqu'une coupure de pont est souhaitée par l'un des deux, on ne peut malheureusement pas y faire grand chose, si ce n'est l'admettre et accepter son souhait.

Quant à savoir ce que tu dois faire ?
Une piste de ce coté là peut être :
J'ai cassé avec ma copine car à chaque fois que je faisais quelque chose avec elle j'avais l'impression de ne pas respecter l'autre femme, j'avais des remords profonds et la situation devenait intolérable. J'avais en plus de plus en plus de mal à aimer deux personnes en même temps et cette femme devenait plus importante pour moi que ma copine. Je lui ai fait beaucoup de mal en cassant malgré mes mots pesés. Tout ça n'est qu'une regrettable erreur. Je regrette cette démarche. Mais ce n'était pas une démarche spontanée. J'avais réellement de plus en plus de mal à être doublement amoureuse. Elle essaye de me recontacter tous les jours mais revenir vers elle parce-que c'est fini avec l'autre femme serait du payage de tête pur et simple, en restant polie. C'est pour cela que, même si j'en ai envie je ne reviens pas vers elle parce-que ça fait vraiment kleenex. Mais il y a un moment où je vais craquer. Elle le veut vraiment, je lui ai fait mal en faisant ça. Mais contrairement à elle je lui offre des réponses. Je ne suis pas allée la voir en lui disant "Au revoir. Je ne t'aime plus.'' Je lui ai expliqué toute la situation en lui disant que c'était vraiment compliqué pour moi. Je lui ai proposé qu'on reste amies mais elle n'a pas voulu car je l'aurait "perturbée" et elle en aurait souffert.C'aurait été pareil pour moi. Mais je me disais que si j'en avait envie j'aurait aimé que l'on me le propose. Donc voilà. On verra.
Il est bien évident que si tu as rompu avec elle, tu ne vas pas revenir avec elle comme cela. Mais je pense que c'est quelqu'un qui te comprend et qui t'aime. Et auprès de qui peut on aller quand on a mal, si ce n'est auprès de quelqu'un comme elle ?
Discuter avec un troll, c’est comme essayer de jouer aux échecs avec un pigeon.
Tu as beau être très fort aux échecs, il arrive, renverse les pièces, chie sur l’échiquier
et s’en va avec l’air supérieur comme s’il avait gagné.

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17240
Enregistré le : il y a 17 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 43

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Biscuit » il y a 7 ans

Jelly Fish a écrit : Ce qui me pousse à vous en parler aujourd'hui c'est que j'ai remarqué qu'elle avait recement supprimé son compte. Elle ne pourra donc pas le voir. C'est pas super correct de tout balancer comme ça, je le conçois.
Correct en effet ça ne l'est pas trop, mais je n'ai pas à juger, et je comprends ta douleur.
D'autres ont bien mieux répondu que je n'aurais pu le faire...
Par contre j'attire ton attention sur le fait qu'elle n'a pas besoin d'avoir un compte sur le forum pour lire ce que tu écris. Le forum est public, et tout le monde peut le lire.
Biscuit

Clara15

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Clara15 » il y a 7 ans

@Biscuit. Je sais pertinemment que mes manières d'agir sont très incorrectes et saches que je n'en suis pas fière. Mais je suis contente de l'avoir fait sinon j'en serais encore au point de départ. Ces conseils me font avancer.

Vous avez totalement raison. Je sais que c'est pour cela qu'elle le fait. Je pense effectivement qu'elle pense que le silence complet est la meilleure solution pour le moment et elle n'a pas envie de faire autrement. Et me parler serait un risque. Elle sait très bien que je pourrais l'embobiner et lui faire changer d'avis.
Mais si son plan est de me recontacter plus tard, pour le moment elle dit ça mais j'en suis sûre qu'elle laissera tomber au fil du temps. Ou peut être que d'ici là elle voudra un mec. C'est ça ma grande peur. Et pendant toutes ces années je n'arriverais pas à l'oublier. C'est horrible. On était si bien ! J'étais très amoureuse. Je comptais les jours jusqu'au 3 mai, je mourrais d'attente. J'aurais tellement aimé prendre dix ans en plus tout d'un coup comme par magie, prendre le train, aller chez elle et lui dire "Cette fois, je ne te lâche plus. Et ce putain de gouvernement aussi va nous lâcher. On fait ce qu'on veut maintenant."

Bon, arrêtons de parler de choses qui n'arriveront jamais. Au fait. Voilà. Elle a changé de numéro de téléphone. Je ne peux la contacter d'aucune manière. On perd totalement contact.

Mais je pense qu'à présent elle doit avoir le sentiment que tout ceci était sans doute précipité et qu'envisager une relation solide et durable avec quelqu'un de si jeune était à tout le moins maladroit.

Non. Je ne pense pas qu'il y ait de ça là-dedans. Je lui avait dit en tout début de relation, "Dis moi sur-le-champs si tu ressens à un moment donné la différence d'âge. Si tu veux vraiment me manquer de respect et me cracher à la gueule, gardes cela pour toi." Elle m'a dit qu'à aucun moment elle n'avais ressenti la différence d'âge de façon gênante. Et presque à chaque coup de téléphone je lui parlais de ça. Je ne voulais absolument pas qu'elle ait l'impression une fois de sortir avec une gamine. Ca me metterais vraiment mal à l'aise. Elle m'a dit qu'une fois elle avais remarqué que j'avais bien 14 ans quand j'ai cherché des plans de Paris sur internet parce-que je ne savais pas que Nation était dans le douzième alors que j'ai toujours habité Paris :p Mais c'est tout.
Mais bon je comprend que tu aies posé cette question parce-que tu n'étais pas là pour voir la nature de nos échanges. Une femme de 32 ans aimant une jeune fille de 14 ans paraît étrange. On se dit qu'il y a un problème quelque part, un horrible décalage. Mais non.

Elle, de se trouver dans une situation plus saine vis-à-vis de toi, car elle a sans doute conscience que tu es encore "en construction", et donc influençable, et qu'elle n'a aucun droit à risquer d'exercer une telle influence - consciemment ou non.
Ce n'est pas pour rien qu'on juge qu'en deçà d'un certain âge, il n'est pas permis de vivre une relation "amoureuse" avec un adulte : ce n'est pas une question de rapports sexuels, c'est une question de rapport d'influence, même involontaire, entre un individu en construction et un individu déjà construit.


Je ne comprend absolument pas pourquoi. Je suis capable de faire le tri. De ne pas m'inspirer de n'importe qui, j'ai un cerveau. Si je fais le chois de m'inspirer de son être c'est parce-que j'estime ses idées complètement respectables, et parce-que je sais de qui ça vient. Au contraire. Une femme aussi intelligente qu'elle est un très bon exemple pour un "individu en construction". De manière plus générale, a partir d'un certain âge nous cessons, tous à notre rythme, d'être des éponges et sommes capables de réfléchir quant à la justesse d'une idée.

Avatar du membre
Chanterelle
Bioénergétique
Messages : 5580
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : Quest
Localisation : Sous-bois de moyenne montagne
Gender :
Âge : 52
Contact :

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Chanterelle » il y a 7 ans

Jelly Fish, à te lire j'oublie aussi que tu n'as que 14 ans ...

Avatar du membre
LudmiA
Bijou
Bijou
Messages : 1701
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : queer
Localisation : dans une Bibliothèque, ou à Lyon
Âge : 41

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par LudmiA » il y a 7 ans

Jelly Fish, cela me peine profondément de te lire dans cet état là.
Je t'offre sincèrement toute ma compassion...et je répète ce que d'autres ont dit : personne ne mérite qu'on se mutile pour lui/elle. L'amour, quoi qu'on en dise, quelles que soient nos belles déclarations, ça compte moins que la vie.
Tu aimeras à nouveau. Ton corps en revanche, tu n'en as qu'un, ta vie, tu n'en as qu'une.
Prends soin de toi.

Mais s'il y a une chose que je remarque dans la triste histoire que tu nous dépeints, c'est que le seul moment où cette personne a fait machine arrière, c'est quand il a été question de vous voir enfin pour de vrai.
Tant que votre amour était virtuel - téléphone y compris - rien ne la gênait, ni votre différence d'âge, ni la distance, ni le fait que vous ne vous connaissiez pas vraiment...
Seulement, alors que la date de votre première rencontre approchait, elle a changé d'avis et tout annulé.
Par peur? Prise de conscience de la réalité?
Bien sûr, n'étant pas dans sa tête, je ne sais ni quoi dire ni quoi penser de tout cela, si ce n'est qu'hélas, ce triste incident m'incite à te conseiller de tourner la page une fois pour toutes, et penser à toi seule.
Pense à ta reconstruction, à ton avenir, à ta vie.

Tu as en effet toute la vie devant toi.
Je sais que ça fait mal, et quand on te dit qu'on te comprend, dis-toi qu'on a sans doute vécu à un moment donné quelque chose de similaire.
Alors oui, je sais que ce n'est pas facile de se reconstruire quand ça va mal.
Mais tu peux y parvenir. Tu es une jeune personne très mature, très intelligente. Pense aussi à t'appuyer des personnes de confiance, des ami-e-s, ton ex-copine qui a l'air de t'aimer vraiment...
Tiens bon, je suis sûre que tu as la force et la tête sur les épaules pour avancer malgré ta souffrance actuelle.
Et tiens nous au courant, car je suis certaine que nous sommes nombreux à nous inquiéter pour toi ici.
"Fear me. I've killed hundreds of Time Lords.
- "Fear me. I've killed all of them"


"Et finalement dans le langage il ne manque pas de genre. Il y en a juste 2 de trop."
~Eleventh

Avatar du membre
Eleventh
Bikini
Bikini
Messages : 539
Enregistré le : il y a 8 ans
Orientation sexuelle : Queer
Âge : 42

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Eleventh » il y a 7 ans

Bon je ne pourrais pas tellement plus développer que mes voisins du dessus, notamment Desmo et Ludmia.
J'insisterai juste sur le fait qu'effectivement il n'y a personne qui mérite que tu te fasses du mal pour elle. Mais ça, j'espère que tu l'as compris :)

Et j'ajouterai juste un point:

Tu as été amoureuse de cette personne, tu l'as trouvé a ton gout, elle te correspondait, vu ce que tu savais d'elle en pas mal de point.
Maintenant, vous avez rencontrer votre première vraie difficulté (et c'est quand même dans ce genre de situation qu'on teste le mieux nos relations il me semble, c'est facile quand tout est rose).

Aimes tu sa réaction?
Penses tu toujours que cette personnes est quelqu'un qui te plait maintenant que tu vois comme elle gère la difficulté? Si tu la rencontrais maintenant en sachant ça aurais-tu encore la même attirance?

Que ce soit pour te protéger ou pour se protéger elle a choisi un mode opératoire sans te consulter et visiblement ne semble pas avoir l'intention de te demander ton avis ou t'expliquer quoique ce soit.
Bon.
Ca te plait? Je ne crois pas.

Du coup, ce n'est à tes yeux,surement plus la même personne, cet amour n'a donc plus à exister et s'il n'existe plus, il n'a plus à faire mal.
Tu peux garder de la déception et t'enseigner de l'expérience, mais le reste n'existe plus: ce n'est plus la personne dont tu as cru tomber amoureuse.

Tu es jeune et tu vas rencontrer encore plein de gens, de pires et des meilleurs.

Mais il y a une chose que je me dis toujours (et que je répète souvent) quand il m'arrive des merdes:
Les choses n'ont d'importance que celle qu'on leur donne.
C'est à toi de choisir.
Si tu choisis de t’empêtrer et de ressasser, de continuer a regretter une fausse image de cette personne, ça va faire mal et longtemps et surtout tu vas passer à coté de plein de choses.
Si tu choisis d'accepter que cette personne ne s'est pas révélé être à ta hauteur, et donc d'avancer et de progresser, la douleur disparaitra très vite. On s'habitue à tout, on s'adapte. Si tu décides de traiter cette affaire comme une simple anecdote et que tu te focalises sur ce que tu veux faire d'autre, ça ne mettra pas trois semaines avant de te construire un "cycle de vie" sans cette histoire.

Et il est évident que tu en as la force.

PS: Et il me semble que tu fais de la musique si je me souviens bien? Alors make good art: fais en donc une chanson, ce sera plus utile ;)
"Good men don't need rules. Today is not the day to find out why I have so many."

Avatar du membre
swanndeverdurin
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 201
Enregistré le : il y a 7 ans
Orientation sexuelle : bisexuelle
Localisation : oise
Âge : 51

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par swanndeverdurin » il y a 7 ans

Pas grand chose à rajouter à tout ce qui a été dit. Mais je voudrais juste rajouter un point : tu as 14 ans. Même si tu es mure, c'est tout de même très JEUNE. Pour ma part, ça m'aurait fait fuir à toute allure. Faut dire que la différence d'âge reste un tabou pour moi, j'ai du mal même avec les vingtenaires, qui pourtant m'attirent souvent, j'ai l'impression d'être un de ces mecs qui cherchent sa jeunesse..le pire c'est que je pense réellement qu'il y a de ça.....

Après, je partage ton opinion. Elle a voulu se protéger, mais au risque de te faire de la peine, (et c'est vraiment pas le but) on ne peut pas en vouloir aux gens de se protéger, même si on peut considérer qu'il manque de courage. Elle est amoureuse de toi, pense que ce qu'elle fait est mal (et au niveau de la loi, on peut penser que c'est inique et arbitraire, mais c'est la loi, c'est un délit) et coupe les ponts pour ne pas craquer.

Tu peux lui en vouloir. Tu peux aussi la comprendre.

Gros bisous d'une maman dont tu pourrais être la fille !
Wild horses can't trough me away....

Avatar du membre
Biscuit
BIg Boss
BIg Boss
Messages : 17240
Enregistré le : il y a 17 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : Avignon
Gender :
Âge : 43

Re: Un coup horrible. Comment me sortir de là ?

Message par Biscuit » il y a 7 ans

En lisant cette histoire je me suis demandé si dans l'inconscient collectif nous n'avions pas une différence de traitement et de jugement moral sur les relations entre un(e) adulte et un(e) ado selon le genre de l'adulte.
J'ai l'impression que dans ce cas présent nous sommes tous relativement indulgents et sans trop de jugement sur la différence d'age, et je me demande comment on aurait reçu l'histoire de Jelly Fish si son amour avait été un homme (trentenaire aussi) ?
Biscuit

Répondre